Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Fan Fic] Game of God
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anubis
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2012
Messages: 887
Masculin

MessagePosté le: Mer 17 Juil - 10:31 (2013)    Sujet du message: [Fan Fic] Game of God Répondre en citant

Voila j'ai fini d'apporter les modifications aux divers chapitre selon tes proposition Elramis, (sauf que j'ai aps encore tout envoyé en ligne x)

La je peaufine un peu le chapitre 8 selon les analyse très détaillé d'un amis que je vais mettre ci dessous, tu me dis ce que tu pense de ces analyse ?

"Lentement Sonia reprend conscience" => Techniquement si elle s'est faite bourriner au point d'en perdre connaissance y'a matière à détailler un peu plus que "je me relève comme une fleur", ne fut-ce que l'inventaire de ses blessures (sans oublier que même Chevalier, ça reste une femme et qu'elle y est donc assez nettement plus sensible).

Idem, il y avait matière à détailler "entre" les dialogues (par exemple s'il fait semblant d'être en meilleur état qu'il ne l'est en vérité, pour ne pas l'inquiéter). Pareil, je trouve (de manière générale) que tu as tendance à faire trop allusion à des faits passés (ici le fait qu'ils se soient mis sur la gueule). C'est pas vraiment le genre de choses qu'on prend plaisir à se remémorer, surtout dans le cas d'un combat à mort (on peut dire pareil avec tes persos RP par rapport à leur ascendance Spectre, ce n'est logiquement pas quelque chose qui se ressasse à longueur de temps, plutôt une fatalité qu'on accepte une bonne fois pour toute).

C'est assez intéressant d'avoir son ressenti sur ce qu'il pense du fait d'avoir été manipulé "sentimentalement" mais j'aurais plus vu ça tourné d'une autre manière (soit en pensée, soit un truc plus "subtil" du genre "Désolé de m'être laissé avoir..." puisque là on pourrait croire qu'il parle "tout seul" et c'est assez déroutant.

Avoir des notions de temps dans le récit est plutôt positif mais disons que les trucs un peu bateaux du style "cinq minutes plus tard", ça fait vraiment "j'avais pas d'idées et la flemme de trouver une tournure classe donc PAF". N'hésite pas à employer des termes un peu plus vagues comme "après quelques instants", "quelques moments", "un certain temps", ...

Il est bon de rappeler sa blessure, par contre à ta place j'aurais plutôt dit que l'ennemi s'adresse à elle quand justement elle est en position de faiblesse, ça renforce le côté "oppressant" de l'apparition alors qu'elle se croit tranquille (et ça peut tant la déstabiliser que l'irriter d'avoir été surprise dans cette position).

Euh... Hein ? Donc elle a fait Martienne => Saint => Martienne ? C'est un peu le bordel (surtout sachant que les armures perdent en principe leurs pouvoirs si leur dieu tutélaire disparait d'une manière ou d'une autre, en même temps que son domaine s'effondre). 'fin voilà, tu changes pas d'armure comme de chemise. Après on peut certes s'imaginer que l'armure du Scorpion a exprimé un "rejet" envers elle mais de là à penser qu'elle puisse reprendre sa protection donnée par Mars... Enfin, elle peut mais celle-ci ne posséderait logiquement plus aucune "propriété" en tant que telle et serait juste une armure standard à mon sens (même si là, certes, c'est un détail). Concrètement, je ne vois pas non plus vraiment comment son interlocuteur peut faire la différence entre martienne et haute-martienne sachant qu'il n'y a aucune distinction visuelle.

Je pense qu'il aurait été mieux d'amener autrement la mise en scène, par exemple en faisant en sorte que le courant d'air glacé ait commencé à se propager à partir du moment où elle lui a adressé la parole. Ca aurait encore renforcé l'effet d'atmosphère qui peu à peu devient de plus en plus angoissante et montre clairement qu'elle est en "terrain ennemi" et s'est jetée dans la gueule du loup.

L'animosité dans le dialogue est assez bien représentée, mais je vois assez mal quelqu'un prendre le temps d'énoncer le nom des parents de la personne qu'elle "menace" dans ce contexte. Pareil, la ponctuation laisse un peu à direr, ça devrait plus donner quelque chose comme ça à mon sens :
"Ainsi, tu pousses l'insulte et le blasphème jusqu'à m'avoir oubliée... Pourtant moi je ne t'ai pas oubliée ! Comment aurais-je pu oublier ce jour où tu m'as lâchement abandonnée ?! Toi, Sonia, qui te disais ma meilleure amie !"

Tu aurais également pu souligner davantage la surprise qu'il en résulte et mettre en avant le fait que c'est justement en profitant de sa stupéfaction que l'autre en profite pour lui mettre un grand coup. J'aurais peut-être un peu étayé le dialogue avec un truc du genre "Non, c'est impossible !" "Quoi, en plus tu ne me reconnais pas ?" quelque chose d'assez classique mais qui passe bien dans le contexte.

Plus que leur amitié, il y aurait aussi matière à se demander comment/pourquoi elle est là, au service de Poséidon, à plus forte raison si elle ne présentait à l'origine aucune disposition pour le cosmos ou autre.

Tu laisses entendre qu'elle encaisse tranquillement alors que les attaques qu'elle reçoit sont logiquement "boostées" sous l'effet de la colère, ses plaies devraient se rouvrir (d'autant plus si on se figure qu'elle encaisse de plein fouet puisque prise en défaut).

Il y a aussi de quoi détailler pas mal d'émotions intermédiaires : l'incompréhension, la résignation (de devoir se battre contre elle), la résolution ("même si je ne comprends rien, je ne dois pas perdre de vue mon objectif").

Identiquement, tu peux travailler sur le fait que, blessée, elle a plus de mal à lancer ses attaques (ce qui expliquerait notamment la facilité de l'autre à les esquiver). Pareil, il serait intéressant que Sonia bien qu'elle esquive se fasse égratigner de part et d'autre et constate que sa réactivité n'est pas au beau fixe.

- Mileena tu as changé, tu n'es plus celle que tu étais autre fois => ça fait un peu redondance avec les précédents dialogues, j'aurais plus vu un truc du genre "Je ne sais pas ce qui a bien pu t'arriver, mais je compte bien le découvrir, même si je dois d'abord te terrasser."

Tu sembles osciller pas mal entre "colère froide" et "colère hystérique", je pense qu'il serait préférable d'opter pour l'une des deux puisque c'est tout de même assez radicalement opposé. Plutôt que d'insister à répéter continuellement les mêmes choses (traitresse, etc) il serait bon d'exprimer un peu plus à travers les dialogues ce qu'elle lui reproche (le classique dialogue de chevaliers qui confrontent leurs convictions respectives, ce pourquoi elle lui en veut tant que ça...)

Afin d'insister sur le côté poignant de la chose, on peut aussi évoquer même si très brièvement des passages de leur enfance commune pour détailler comment elles se connaissent parce que là ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe et on doit se passer de détails qui ont quand même leur importance pour comprendre toute la portée de ce duel pseudo-fratricide.

Dans la mesure où Sonia s'efforce de paraître froide et insensible (d'autant plus au combat et encore davantage contre un ennemi, ne fut-ce que par fierté) je la vois mal lâcher en plein milieu quelque chose comme "je ne compte pas te tuer" même si effectivement par ses actes cela peut se ressentir (qu'elle retienne ses coups, etc). Un peu pareil pour des trucs du style "notre amitié peut survivre blablabla", à mes yeux Sonia est globalement une tsundere (possiblement douce mais très froide et "cassante" dans sa manière d'être en extérieur) et ne fait donc pas dans le détail, surtout quand elle cogne sur quelqu'un. Donc le dire est possible, mais par des moyens détournés ("je ne m'abaisserai pas à te tuer" par exemple).

- Mon corps est figé dans la glace et je n'arrive pas à la briser => Là encore, soit pensée, soit "description" en fonction (qu'elle essaie de se débattre pour se libérer, etc) mais certainement pas en dialogue.

Pour le coup qui s'ensuit, tu peux également approfondir plutôt facilement ("elle heurta le mur avec une telle force qu'elle en eut le souffle coupé" ou que sais-je). Idem, la clothstone de la croix du sud, là, elle tombe un peu "de nulle part". Tu peux développer en disant qu'elle s'étonne de la revoir à ce moment précis, qu'elle a jailli de son col où elle la gardait en pendentif, bref tu vois le genre. Y'a moyen d'être plus précis.

Pareil, la gamine arrive un peu "n'importe comment" (c'est pas péjoratif), mais bon la phrase en gros c'est "hop elle arrive", point barre. On peut facilement imaginer qu'elle pousse une exclamation horrifiée en voyant Sonia se faire défoncer, qu'elle cogne quelque chose, trébuche en essayant de faire demi-tour, ...

Utiliser carrément une attaque contre une môme qui n'a même pas d'armure ? Sachant qu'elle a potentiellement d'autres adversaires qui arrivent derrière et qu'elle a manifestement une force physique conséquente ? Euh... Il lui aurait pas suffi de la soulever de terre et de l'étrangler d'une seule main pour s'en débarrasser ? (surtout que si on part du principe que les pandora box sont du même matériau que les armures, elle peut très bien l'utiliser comme bouclier, donc bon, c'est du gros gâchis d'énergie)

Dans le même genre, c'est quand même particulier qu'elle sache déjà qu'ils ont trainé l'armure d'or de la balance et qu'il y a quelqu'un qui la trimballe d'un côté à l'autre, je vois difficilement comment elle a pu l'apprendre (jusqu'à preuve du contraire les SMS passent mal sous l'eau °°).

L'action qui s'ensuit est un peu brouillonne, on s'y retrouve mal. Déjà elle la frappe => où ? comment ? puis le schéma tomber - relever - tomber - relever, c'est rapidement très répétitif ; autant la garder debout une bonne fois pour toute (c'est d'autant plus agaçant pour son adversaire qu'elle refuse de tomber).

Techniquement, la gamine aurait déjà crevé au bout de quelques coups, pour le rappel c'est - encore et toujours - une simple gamine sans armure ni cosmos (même si elle a des pouvoirs psychiques - elle peut d'ailleurs se servir de ceux-ci pour esquiver à la place, par exemple en essayant de se téléporter sur de courtes distances pour retarder l'échéance, ce qui exaspérerait davantage son assaillante).

À ce moment-là (comprendre : au comble de la rage), là, oui, il est déjà plus cohérent qu'elle se résolve à utiliser une attaque pour la dégommer parce qu'elle en a marre de ses tours de passe-passe (et là tu as une magnifique opportunité pour que Sonia se dresse en bouclier façon Piccolo pour Gohan).

Plutôt que de lui dire cash "je vais devoir te tuer", j'aurais plutôt tendance à la voir se confronter au dilemme dans le feu de l'action. Pas pour elle-même (puisqu'elle encaisserait plutôt pour la laisser passer sa colère dans la limite du raisonnable, j'imagine) mais pour protéger la petite (et donc de tuer Mileena, qui est de toute façon "irrécupérable" et ternit son image à ses yeux à partir du moment où elle s'en prend à une enfant, ce qui la convaincrait qu'elle a dféfinitivement pété les plombs).

Encore une fois, le détail "inutile" est de préciser ici le nom de la cloth (puisque ça provoquerait logiquement plutôt une réaction du style "la quoi ? ah, c'est ce truc ?"). Ce serait plus cohérent que ce soit quelque chose comme "Tu vas me rendre ce que tu m'as pris" (même si là encore ça me laisse sceptique dans le cas de Sonia, qui est plutôt du genre à la récupérer sans rien dire après l'avoir déglinguée plutôt que de montrer clairement que c'est quelque chose qui lui est précieux). A la rigueur, une réaction compromettante aurait pu lui échapper si l'autre avait "joué avec" en menaçant de la briser sous ses yeux après l'avoir ramassée, ou que sais-je, mais pas comme ça sans raison, c'est se tirer une balle dans le pied en lui montrant gros comme le nez au milieu de la figure qu'elle s'en soucie.

Je vois d'ailleurs assez mal comment elle peut dire que l'armure est pas mal sachant qu'elle est à l'état de Clostone, à la rigueur en tant que "bijou" soit mais voilà.

"il y eut des échanges de coups physiques", c'est vague, surtout que c'est l'opportunité de fournir pas mal de précisions (le fait que les deux commencent à fatiguer, que logiquement Sonia soit désavantagée vu que l'autre cogne plus fort et qu'elle est amoindrie mais réussisse quand même à tenir le choc grâce à sa détermination, tout ça tout ça). Tu peux également placer quelques mauvais coups d'un côté comme de l'autre, des armures qui s'endommagent un peu, bref rendre ça un peu plus épique que "bon bah elles se tapent".

À son contact son bras fut recouvert de glace jusqu'à l'épaule. Trop prise par le déroulement du combat Sonia ne le remarquera pas tout de suite." => Euh, à la rigueur si le gel gagnait progressivement du terrain pourquoi pas mais tout le bras qui gèle d'un coup je CROIS qu'elle s'en serait rendue compte.

Là encore, le "mon bras droit..." est plus de l'ordre du monologue intérieur que du vrai dialogue je trouve.

Cela ne l'empêche pas de se délecter d'avoir réussi à lui paralyser un bras et de répondre quelque chose comme "Dommage pour tes dards, pas vrai ?" pour la narguer.

Pareil, redondance des insultes avec "sale martienne", faut pas trop insister non plus sinon ça devient plus "cliché" qu'autre chose.

"elle lui assène plusieurs coups dans le ventre" si je me souviens bien c'est au ventre qu'elle est grièvement blessée donc tu peux dire qu'elle le fait justement exprès pour aggraver la plaie et la faire bien morfler.

Par rapport au mini-flashback, comme je te l'ai dit je l'aurais mis plus haut plutôt que de laisser le lecteur dans le flou (ou alors à la rigueur tu peux en faire deux/trois et les "semer" de part et d'autre du texte à des moments-clés). J'aurais plutôt eu dans l'idée qu'elle ne lui aurait pas annoncé elle-même ne plus pouvoir la voir mais que l'autre petite se serait heurtée aux gardes en essayant de venir lui rendre visite chez elle à force de ne plus la voir à l'école et se faire jeter méchamment sur ordre de Médée, d'où le "malentendu" plutôt qu'un simple "je ne te crois pas". Vu le peu d'affection que Médée a pour Sonia, on peut même assez bien imaginer que l'autre ait insisté du style "je veux la voir" et qu'elle ait rétorqué que Sonia ne voulait plus la voir et l'ait même fait botter par un des gardes ou un truc dans le genre. Bref, y'a de quoi faire.

Je veux bien qu'Athéna puisse s'adresser à elle en tant qu'alliée, mais de là à pouvoir lui insuffler de la force alors même qu'elle porte une armure issue d'un autre camp (alors qu'à mes yeux ça sert de catalyseur dans ce genre de cas), c'est un peu chaud. J'aurais plutôt dans l'idée que la confiance de Saori lui aurait fait chaud au coeur d'autant plus étant donné qu'elle est une ancienne ennemie et qu'elle voudrait donc s'en montrer digne en remportant son combat.

- Très bien je pensais que tu laisserais gentiment mourir d'asphyxie et d'hypothermie dans la glace, mais apparemment il va falloir que je déchaine toute la fureur de mon cosmos contre toi pour te tuer. Vu que tu es à bout de force tu ne pourra pas y résister "Aurora Borealis Execution" !!! => ca fait un peu... Méga-long, surtout dans un moment où elle doit commencer à en avoir marre et veut juste la liquider pour en finir. °°

Je t'ai déjà fait la remarque, mais la choré de l'Aurora Execution qu'elle est censée ne jamais avoir vu ou autre c'est un peu kitsch.

Même remarque, je conçois assez mal qu'on lui file du sang de Gold pour son armure sachant que ce n'est pas une cloth (et que dépourvue de dieu protecteur, c'est juste un bout de métal et donc "morte" par défaut). On peut aussi dire qu'elle a été "clothifiée" par Athéna et le sang des golds mais à ce moment-là il n'y a plus lieu de parler de martienne.

Encore une fois, le "blablabla son armure est changée en or", ça manque pas mal de réalisme... Et je ne pense pas que ce soit dans la nature de Sonia de perdre son temps à expliquer le pourquoi du comment.

- Toujours pas décidé à crever Sonia !!! Et en plus tu viens te battre alors que tu es blessé => O RLY ? elle était déjà blessée depuis le début du combat, donc bon...

- Même si mon armure a la particularité à présent de se changer en or, je n'en reste pas moins mortelle => Je ne vois pas vraiment l'intérêt de cette réplique. Encore, si l'autre lui avait dit quelque chose comme "tu as amené une armure d'or ?" blablabla, en la traitant de "tricheuse" (ou autre), je veux bien, mais là ça sort un peu de nulle part. Pour moi, ce serait mieux de le tourner en "provocation" du style "viens me tuer si tu peux".

"je vais conclure d'ailleurs", c'est pas français. "d'ailleurs conclure", c'est déjà mieux, mais le "d'ailleurs" est un peu chelou. J'aurais plutôt vu un "dans ce cas je vais conclure ce combat (...)" qui passe mieux.

Le conseil qu'elle donne à Raki est pour moi plus un "ordre télépathique", et puis ça évite de lâcher ça devant l'ennemi en plein milieu (perso, je me bats et j'entends quelqu'un dire ça, le premier truc que je fais c'est d'empêcher la môme de le faire d'une manière ou d'une autre ou me planquer à sa place).

Pareil pour la chaîne de dialogues de Sonia qui suit, je trouve ça "trop expansif" pour elle qui est quand même plutôt taciturne. On peut imaginer qu'elle soit un peu plus éloquente parce qu'elle parle à quelqu'un qui lui est (ou lui a été) proche, mais c'est un peu le bordel (le passage consacré à Sôma tient très bien en un "Pardon, Sôma" en pensée qui veut tout dire plutôt que de rallonger ça en "je me suis promis de" blablablabla).

Si Sonia doit pleurer, je la vois déjà pas pleurer à chaudes larmes et certainement pas avant que le combat se soit achevé, mais plutôt "après coup" en réalisant ce qu'elle a fait. Elle s'est donnée corps et âme pour devenir une machine à tuer et je suis donc d'avis que même si elle le voulait elle ne pourrait pas montrer de réelles émotions dans le feu de l'action. Puis ça a plus d'impact de "réaliser la portée de ses actes" après coup que de flancher par avance, à mon avis.

Pour accentuer le côté poignant de la chose, on peut facilement se dire que son amie se rend compte de son erreur "à travers ce qu'elle ressent dans son cosmos", mais il est déjà trop tard et elle meurt en le comprenant. C'est très Saint Seiya et ça rend la chose plus jolie que de simplement "crever dans l'erreur".

Le détail sur les os qui craquent etc rompt un peu le charme de la scène qui est censée être "émotionnante" aussi je trouve, ça fait un peu touche glauque malvenue. Elle vient déjà de crever son ex-meilleure amie, pas besoin d'en rajouter quoi. °°

Lui faire claquer encore une défense juste après alors qu'elle est en toute logique à bout de force, c'est un peu "de trop". On peut par exemple imaginer que bien qu'elle lui fasse sans doute un peu peur après tout ça, Raki vienne près d'elle pour la protéger avec le bouclier le temps qu'elle reprenne un peu son souffle, tout ça.

Je vois bien Sonia manquer de se casser la gueule mais n'en rien dire par fierté, puis Raki l'aider à tenir debout en la soutenant le temps qu'elle fasse son boulot et elle l'accepter sans rien dire avec un sourire, le seul "compromis" qu'elle puisse accepter vu sa nature solitaire.

Raison de plus de pas trop fracasser le corps : la serrer dans ses bras (choquant pour Sonia ça d'ailleurs, je la vois plus du genre à, comme dit, juste verser une larme "qui veut tout dire" puis se détourner) alors qu'elle serait broyée/défigurée si on suit ta façon de faire, euh, c'est trash. Pareil, parler à un cadavre, c'est tendu quand même. À la rigueur un ou deux mots, soit, mais des phrases entières, je trouve ça assez malsain. Quelque chose du genre "Idiote... Non, ce n'est pas ta faute..." passe bien par exemple, dans un simple murmure, mais pas en mode "pleureuse" comme ça, je trouve. Puis bon, si c'est pour évoquer ce genre de choses alors qu'il y avait déjà le flashback pour ça, ça fait un peu "doublon".

Par contre oui, elle peut très bien avoir un monologue introspectif où elle maudit Poséidon pour ce qu'il a fait. Ca ça le fait, rien à redire. Toutefois, je la vois plus "s'adresser" à Poséidon qu'encore faire allusion à son amie.

Idem, le "je suis salement blessée" = pensées. Sinon ça fait vraiment "je parle toute seule" et c'est quand même plus facile de parler dans sa tête quand on est déjà exténuée au point de pouvoir à peine bouger les lèvres.

Dernière note, la précision du "cela mettrait grandement sa vie en danger"... J'ai envie de dire : bah oui. En général, quand tu te tapes une grosse hémorragie, c'est un peu dangereux. Ca sert pas à grand chose de le pointer du doigt. °°

Voilà, je crois que c'est à peu près tout.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 17 Juil - 10:31 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Anubis
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2012
Messages: 887
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Jan - 12:54 (2015)    Sujet du message: [Fan Fic] Game of God Répondre en citant

Premier poste du sujet mis a jour, bonne lecture =p
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:12 (2016)    Sujet du message: [Fan Fic] Game of God

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze