Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'étrange conflit du 19ème siècle.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 1 Nov - 18:33 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Très bon chapitre Esus, ton intrigue se développe de plus en plus tout en gardant une part de mystère, le détails et l'ambiance y sont expliqués de maniérés détaillés, on peut supposer que pour la suite il va se passer des choses ou les saints appelés par le pope vont être envoyés en mission (le renseignement ou l'origine de la future menace peut être), tu continue d'apporter de peaufiner le caractère de tes Saints comme le stoïcisme de Kshatriya avec cependant une touche d'humour de la part de celui ci, la tristesse de Pholos pour la mort du chevalier du centaure ou le fait de parler de la mort la maladie, le vieillesse...etc de Shion. Continue comme ça  Wink
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Nov - 18:33 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Ven 1 Nov - 19:25 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Sisyphe du Sagittaire a écrit:
Très bon chapitre Esus, ton intrigue se développe de plus en plus tout en gardant une part de mystère, le détails et l'ambiance y sont expliqués de maniérés détaillés, on peut supposer que pour la suite il va se passer des choses ou les saints appelés par le pope vont être envoyés en mission (le renseignement ou l'origine de la future menace peut être), tu continue d'apporter de peaufiner le caractère de tes Saints comme le stoïcisme de Kshatriya avec cependant une touche d'humour de la part de celui ci, la tristesse de Pholos pour la mort du chevalier du centaure ou le fait de parler de la mort la maladie, le vieillesse...etc de Shion. Continue comme ça  Wink  


Merci l'ami. Dans une histoire je m'attache beaucoup aux pensées et caractère des personnages. Pholos aura un destin particulier, sa tristesse mais aussi sa haine des dieux alliés à la noblesse de son caractère et de son amour pour le genre humain vont donner un mélange explosif (mais c'est prévu pour dans très très longtemps tout ça).  

 
Kshatriya, alors lui je vais m'amuser avec ce personnage, vous voulez un Vierge dark et manipulateur? Oui ou non peu m'importe mais il va mettre un complexe à Méphistophélès/Kairos  Mr. Green  

 
Shion aura son moment d'action, avec un vieux compagnon d'arme du genre à resté à côté d'une cascade  et oui le Vieux Maître viendra aussi un moment donné.  

 
Kastor aura son pétage de câble mais même si j'adore les Gémeaux il ne sera pas forcément le personnage principal de cette histoire.  

 
J'ignore encore quand car je n'ai aucune idée de la manière dont la suite va se structurer mais ... on aura droit à un autre perso bien mystérieux avec son côté dark en plus d'une noblesse de caractère quasi digne du Capricorne. D'ailleurs notre Artus du Capricorne va être quasiment le seul à rester dans la ligne des Gold et je n'ai guère d'idée avec lui pour le moment.  

 
Le Taureau aura son moment de gloire avant sa fin.  

 
Sinon l'humour de Kshatriya il faut une bonne culture pour le comprendre.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 05:08 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Voici mes commentaires. Encore une fois, c'est du pinaillage mais plus la qualité est grande et plus l'amour du détail compte.

Je vais passer sur les laudatifs, bien évidemment j'ai beaucoup aimé, pour parler directement boulot... ^^'

On va commencer par un premier commentaire, totalement floodesque, et le coup de la pièce dans la bouche pour aider le chevalier mort à traverser l'Achéron. C'est un peu contradictoire (je n'ai pas utilisé un autre adjectif par respect) de penser que Hadès irait réellement aider ses ennemis et leur accorder le repos éternel... mais, passé ce côté amusant de la chose, cette pratique reste parfaitement logique culturellement venant du Sanctuaire... donc passons à la suite...

Tu peux éventuellement, surtout en début d'histoire, rappeler l'armure de Pholos... J'avoue avoir été un peu malheureux dans ce chapitre. On a là trois chevaliers et le seul dont je me souvenais l'armure est aussi le seul où tu le précises d'entrée, car tu t'étais attardé dans le premier chapitre sur Kastor et Kshatriya alors que tu as juste mentionné Pholos. C'est pas essentiel, cela ne sert même à rien dans ce chapitre, mais cette indécision générée peut quand même faire sortir le lecteur du récit (dont moi) à se demander "Qui c'est déjà ?". Tu n'as pas forcément besoin de dire texto "Machin bidule, chevalier du XXX", ca peut faire un peu lourd dans une phrase, tu peux le faire un peu plus subtile du genre "Kastor, tenant son casque aux deux visages, ..." ou "Machin Bidule, passant sa main dans sa chevelure léonine, ..." ^^'

Toujours avec Pholos, lors de ses pensées, "je maudis ces dieux qui se jouent de nous !", même si la phrase est fort bien tournée... qu'est ce qui le fait exactement penser que cette attaque qui a tué le centaure était fomentée par un dieu ? Autant que je puisse en juger par le premier chapitre, cette attaque n'ayant l'air d'impliquer que des chevaliers renégats, a l'air 100% humaine, tu n'as laissé aucun indice qui pourrait nous laisser croire à l'implication d'un Dieu.

Pareil, "Un jour le royaume d’Hadès sombrera à son tour et vos âmes comme celles de tous les êtres humains seront libres des souffrances terribles imposées par l’empereur des ténèbres. Car un jour un homme viendra, et c’est bel et bien un humain qui nous sauvera, pas un dieu mais un homme.", cela crée certes pour le lecteur un clin d'oeil amusant à la série d'origine, mais pourquoi a-t.il exactement une dent particulière contre Hadès ? Il est vrai que c'est un chevalier d'Athéna, engagée depuis la nuit des temps dans un guerre dite Sainte avec Hadès, mais ce chevalier n'a à priori rien connu de la précédente guerre Sainte et il ne verra rien de la suivante, et il est impossible que Hadès soit derrière cette attaque, Athéna n'étant même pas réincarnée, donc dans le contexte et sans l'allusion d'un background pouvant l'expliquer, cette phrase fait un peu bizarre.

Le coup de l'armure qui produit de l'eau quand elle sent l'arrivée d'un nouveau chevalier est surprenant. Je suppose que cela vient de toi. Peut-être tu devrais préciser plus explicitement pendant la conversation entre le pope et Riki que ce phénomène n'est vrai que pour l'armure de la coupe parce que ce n'est pas forcément très claire et qu'il m'a fallu faire une recherche sur le Net pour comprendre que cette idée de propriété de régénérescence de l'armure de la Coupe venait en fait de Next Dimension. De même, si Riki ignorait les propriétés spécifiques de l'armure de la Coupe, comment pouvait-il savoir que le fait qu'elle produise de l'eau annoncait l'arrivée d'un nouveau chevalier ? Il semble plus cohérent que soit il connaisse toutes les propriétés de l'armure soit il les ignore toutes (cette dernière serait probablement celle qui te ferait le moins changer l'agencement de ton chapitre en reportant le contenu de ses pensées dans sa conversation avec le pope).

De la discussion de Shion et Aldébaran et du combat de Jonas, c'est très bien, je n'ai rien de réellement intéressant à redire (si, si, ca arrive ^^' ) sinon que, suite à ton dernier post, il n'y a quand même pas besoin d'être d'une grande culture pour savoir qu'il existe un lien entre Jonas et la baleine (même si on en sait pas forcément l'origine). C'est comme dire "Être pauvre comme Job" (pas Steve ^^' ).

Lors de leur deuxième discussion, lorsque Shion donne ses ordres à Riki, il est surprenant de le voir énoncer pour chaque chevalier leur nom et nom d'armure complet. C'est certes plus facile pour le lecteur, mais le plus cohérent aurait été qu'il les appelle simplement par leur nom de constellation à savoir Gemini, Perseus et Lynx (tu peux éventuellement donner la version francaise et non latine). Par hasard, je viens de relire un passage de Lost Canvas (en anglais, donc je ne sais pas en francais) et c'est bien ainsi qu'Athéna nomme ses chevaliers.

Sentir Shion submergé par un accès de colère, même éphémère, est assez surprenant. C'est encore assez compréhensible auprès d'un jeune chevalier d'or mais auprès d'un vieux pope de plus de cent ans, ca me laisse pour le moins dubitatif... troublé, peut-être, en colère au point de vouloir briser des murs, hum... oui, cela me laisse perplexe...

Ce sera tout pour aujourd'hui, comme d'habitude je ferai suivre d'un petit MP pour les suggestions orthographiques.
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 14:41 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Shocked  Nom de Zeus quel pavé  Mr. Green  

 
Cher Vieux Maître, l'humble pécheur que je suis remercie l'être extraordinaire que vous êtes pour l'intérêt porté à ma fiction ... par contre pour ma tête fatiguée c'est trop là   

 
Bref. Je reprends certains de tes points l'ami:  

 
- L'histoire de la pièce est effectivement une pratique religieuse et donc culturelle qui provient directement de l'Antiquité grecque. Des personnes comme Shion ou Pholos savent bien que rien de bon attend les chevaliers dans le Royaume d'Hadès, d'où les pensées du Sagittaire sur les dieux et les Enfers par exemple. Cependant, les âmes qui ne peuvent pas traverser le fleuve souffrent autant voir d'avantage que celles qui ont traversé.  

 
- Pholos du Sagittaire connait de Shion l'horreur glacée qui attend les chevaliers après leur mort, chevaliers qui combattent pourtant pour la justice et l'amour, des causes d'une noblesse indescriptible. Pholos a conscience de la petitesse de la race humaine face à la toute puissance des dieux qui se jouent des Hommes justement. Pholos est un personnage noble qui a un amour immense pour ses prochains. Le simple fait de savoir les souffrances que les humains doivent endurer dans l'après vie le dégoûte, et cela vient nourrir une haine présence dans son coeur. Sa dévotion envers sa déesse en plus de ces différents facteurs vont être à l'origine d'un destin très particulier pour un Sagittaire.  

 
- Pholos ne dispose d'aucun indice sur une quelconque implication des dieux et seul Shion en a une pour le moment. Cependant il a conscience que les conflits impliquant le Sanctuaire sont souvent d'origine divine.  

 
- Sa haine pour Hadès, revoir mes lignes sur les souffrances pour les morts. Hadès n'est pas impliqué dans la fiction par contre.  

 
- Pour la Coupe ... j'ai vaguement lu quelques info provenant de ND, après le reste c'est de moi. L'histoire de la première eau et ensuite de la seconde qui doit désigner un porteur.  

 
- Riki connait quelques secrets sur cette armure mais il n'est pas obligé de tout connaitre. Après tout, même s'il est disciple de Shion il n'est forcément appelé à connaître et réparer les armures.  

 
Shion a connu une Guerre Sainte, il a été se promener dans le Cocyte pour admirer la souffrance des anciens chevaliers et il a été confronté à Kairos qui cherchait à manipuler le temps. Aussi sage soit-il, il reste un homme. Et quand une nouvelle guerre est annoncée ainsi que la perte de valeureux chevaliers, guerre qu'il prévit mais qu'il ne peut éviter, il ressent comme de l'impuissance et de la colère. Moi je le vois comme ça, après vous adhérez ou non.  

 
Merci pour le MP. D'ailleurs je n'ai pas encore corrigé le 1er chapitre ... oui je sais ce n'est pas bien. Désolé mais j'ai les yeux qui fatiguent très vite devant un écran, d'où des fautes.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Diamond Saint
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2012
Messages: 79 041
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 15:01 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Esus a écrit:

Kshatriya, alors lui je vais m'amuser avec ce personnage, vous voulez un Vierge dark et manipulateur? Oui ou non peu m'importe mais il va mettre un complexe à Méphistophélès/Kairos  Mr. Green  [/justify][justify]


Jolie référence à Star Wars quand il s'adresse au chevalier du loup après obtention de son armure.
On voit tout de suite le style de perso sur lequel tu vas t'inspirer. Smile



La blague et la référence au mythe de Jonas était bien trouvé aussi.
Je vois que tu as fait pas mal de référence et de recherche sur les prénoms de tes protagonistes.

Beau travail, bonne continuation.

_________________
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 15:34 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Tu as trouvé Grand Pope, la phrase vient bien de Palpatine, dite à Anakin juste après la bataille de Naboo. Un type bien ce Palpatine, seul lui pouvait sauver la galaxie et non les faibles jedis.  

 
Pour les noms en général oui, pour d'autres non. La Vierge c'est un truc bouddhique, le Triangle c'est le nom d'une des étoiles de la constellation etc. Mais bon, ce genre de recherche là ça prend 30 secondes pas plus, vive wikipédia  Mr. Green  

 
Sinon je suis content que cela te plaise également.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Mercure
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 842
Localisation: France
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:09 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

2e chapitre génial attention: Juste avant que Shion face appelle à Athéna j'ai vu ça: " Il n’y avait pas d’inquiète mais de la colère et la haine."
Je sais que tu voulais écrire inquiétude mais j'ai du m'y reprendre à 2 fois pour saisir cette phrase.
_________________
Vous n'avez de maître que celui que vous reconnaissez comme tel
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 18:36 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Chapitre trois : d’une nouvelle attaque au temps des missions.  
  
- Je te salue Samakah, aspirant chevalier.  
  
Samakah était un garçon âgé de quinze ans. Il n’était pas chevalier mais aspirant. Il s’entrainait durement depuis plus d’un an dans les roseraies du Sanctuaire. Son visage était sans doute le plus beau de tous les visages des hommes de cet espace sacré. Un visage fin, des cheveux aussi éclatants que les feux d’Apollon et des yeux azurs, tel était le jeune garçon.  
  
Mais aussi une étrange détermination et de la tristesse dans ce regard qui ne cesse de scruter au loin, pensa Riki, il augmente sans cesse la distance entre lui et ses prochains, le poison augmente encore et encore dans ses veines. 
  
- Bonjour Riki.  
  
- Il est bien rare de te voir dans ce temple.  
  
- Car il n’est pas le mien. Aujourd’hui j’étudie, demain je reprends l’entraînement dans les champs de rose.  
  
Il me semble bien pâle, sa santé se dégrade.  
  
- As-tu été malade récemment ?  
  
Samakah acquiesça silencieusement de la tête. Il détourna son regard, il semblait craindre le fait de croiser celui de Riki.  
  
- Je ne puis rester plus longtemps Samakah, j’ai à faire. Cependant en tant que chevalier et aîné je te conseille de ralentir quelque peu l’assimilation du poison. L’objectif d’un aspirant chevalier d’or des Poissons est de devenir plus fort que le mal qui le ronge et non trouver la mort dans un combat aussi vain qu’inutile. Si tu devais poursuivre avant toute chose un objectif purement personnel, seule la mort t’attend au bout du chemin. Tu ne dois pas oublier la cause que nous servons tous.  
  
Le jeune garçon se mordit la lèvre inférieure. Ses yeux se posèrent sur le sol. Il était impossible à cet instant de connaître les pensées qui l’envahissaient, toutefois Riki percevait comme une sorte de crainte ou de honte chez Samakah.  
  
- De tous les aspirants et apprentis tu es celui qui a opté pour le chemin le plus difficile. Si tu parviens au bout alors grande sera ta force. Toutefois tu es déjà très fort, tu dois apprendre à avoir confiance en ta propre force mon garçon.  
  
Cette fois il releva les yeux et regarda un instant Riki, un sourire forcé embellit un court instant son doux visage.  
  
- Je te laisse.  
  
Riki s’engagea dans le temple, il s’était déjà éloigne d’une quinzaine de mètres quand Samakah l’interpela depuis sa position.  
  
- Riki.  
  
Le chevalier cessa sa marche pour se tourner vers le garçon.  
  
- Merci à vous seigneur Riki.  
  
- Je t’en prie mon garçon.  
  
Cette fois-ci la discussion s’acheva pour de bon. Le chevalier de l’Autel traversa la maison des Poissons avec célérité. Les cinq temples suivant étaient vide, celui des Verseau n’avait pas propriétaire depuis un siècle, les chevaliers du Capricorne et du Sagittaire devaient sans aucun doute superviser l’entraînement des apprentis chevaliers, la maison du Scorpion était dans le même cas que celle du Verseau. Le temple de la Balance était vide lui aussi, non pas qu’il n’y avait pas de chevalier d’or de ce signe bien au contraire, mais celui-ci avait quitté les lieux depuis cent ans pour mener une mission secrète confiée par la dernière réincarnation d’Athéna. Dans la maison de la Vierge, Kshatriya méditait. Riki passa sans le déranger. La concentration du chevalier de la Vierge était toujours aussi impressionnante. Continuant sa descente, il rencontra Hippomène chevalier d’or du Lion et demi-frère de Pholos. Hippomène n’avait guère le temps ni l’envie de discuter car toutes ses pensées semblaient accaparées par quelque chose d’indéfinissable. Continuant sa marche, il arriva alors au temple du Cancer, vide lui aussi, car son propriétaire avait été envoyé en mission. Il connaissait mal ce chevalier, à tel point qu’il ignorait son nom, il se demandait même s’il en avait un d’ailleurs. Mais le temps n’étant pas à ce genre de réflexion il se hâta de terminer sa descente pour enfin arriver à destination.  
  
Il rencontra d’abord une jeune femme qui était servante dans le temple des Gémeaux. Elle avait moins de vingt ans et de longs cheveux sombres qu’elle portait librement. Ses yeux noirs donnaient une étrange profondeur à son regard qui était à se perdre dedans. Portant la robe blanche des servantes du Sanctuaire et étant gracieuse naturellement elle offrait un contraste saisissant avec les chevaliers présents sur cette terre oubliée de tous. Riki savait qu’elle se nommait Charlotte, elle était française comme Kastor. Elle avait du mal avec le grec, malgré des progrès étonnant effectués ces derniers mois, pour s’adresser à elle le chevalier opta pour sa langue maternelle.  
  
- Je te salue. Je suis ici pour m’entretenir avec ton maître. Puis-je le voir ?  
  
- Bonjour à vous seigneur chevalier. Mon maître se trouve dans sa pièce d’étude, je vous y mène.  
  
La pièce d’étude, un endroit que Kastor affectionnait tout particulièrement. Il y passait des heures et des heures à étudier l’histoire, les mythologies ou la physique. Riki n’était jamais entré dans cette pièce, il fut étonné d’y voir le nombre incroyable de livres, manuscrits et parchemins présents en plus de différents artefacts anciens. La servante s’effaça, laissant les deux chevaliers ensemble.  
  
  
Les Cinq Pics, Chine.  
  
Il s’agissait d’une région paisible et reculée de la Chine lointaine. Il y avait là une zone montagneuse et Cinq Pics somptueux qui s’élevaient vers le ciel comme pour le prendre d’assaut. Une cascade aussi belle que puissante laissant entendre son chant apaisant à un vieil homme qui méditait sous les pâles rayons argentés de l’astre lunaire. Cela fait un siècle environs que cet homme se tenait là. Tous les jours il venait pour s’asseoir et méditer, surveillant ainsi une tour oubliée dans laquelle était enfermé un terrible secret.  
  
À cet instant cet homme qui se nommait Dôko était sur ses gardes. Depuis quelques heures maintenant il percevait une manifestation étrange d’un Cosmos agressif dans la région. Il savait que l’inconnu viendrait à lui, car il était le seul ici à posséder un Cosmos puissant. Il attendait. Calmement comme toujours. En tailleur, les yeux fermés et concentré sur son environnement proche, il attendait encore et encore. Il supposait que cet individu devait avoir un rapport avec la puissance qui avait attaqué le Sanctuaire et son ami Shion. Malgré la colère de ce Cosmos, il y avait aussi une sorte d’indécision, le doute était dans le cœur dans son adversaire. Quelques heures s’écoulèrent encore avant que l’inconnu ne se décide enfin, son Cosmos se rapprocha alors de la position de Dôko.  
  
De l’obscurité de la nuit une ombre s’avança vers le vieillard. Il s’agissait d’un homme qui semblait particulièrement musclé. Dôko l’étudia tout en gardant ses yeux fermés. Il n’avait plus besoin de ses yeux pour voir tant était grande sa maîtrise de son énergie. Ainsi il contempla le Cosmos et la nature profonde de l’individu tout en percevait son physique. L’homme avait les traits marqués par les combats, balafres et estafilades diverses zébraient son visage. Sans dire un mot et sans plus attendre, l’inconnu attaqua alors. Son Cosmos s’éleva telle une tempête et il frappa, des flammes rougeâtres s’élevèrent et fusèrent en direction de Dôko qui stoppa l’attaque de sa seule main droite. Les flammes semblaient bloquées par un mur invisible, en vérité elles l’étaient par le Cosmos de vieillard. L’inconnu recula de quelques pas. Dôko alors se leva, brisant ainsi sa posture de méditation.  
  
- Quelle impolitesse jeune homme, attaquer ainsi un vieillard sans même se présenter. Je déplore ton manque total d’éducation.  
  
L’adversaire serra ses poings alors qu’il était totalement submerger par sa colère et son désarroi. Il tenta de nouveau son attaque qui une fois encore fut stoppée nette par Dôko.  
  
- Jadis j’ai affronté un véritable maître du feu obscur. Tes flammes n’ont pas la chaleur des siennes. Elles ne peuvent que brûler et encore, ses flammes pouvaient vous pénétrer et vous annihiler totalement, corps et esprit. Tu ne pourras pas me vaincre avec ton faible niveau jeune inconnu.  
  
La colère fut remplacée par la peur. Et l’adversaire de Dôko exécuta un demi-tour et commença à courir prenant ainsi la fuite. C’est alors que le chevalier ressentit une autre présence, bien plus forte que celle de son agresseur. Il perçut l’attaque, mais elle ni le visait pas. Il eut juste le temps de gagner le premier assaillant, de se placer devant lui pour le préserver du second. Malgré sa force, Dôko recula de quelques mètres sous la force de l’attaque.  
  
À cet instant la scène était plutôt confuse. Le jeune agresseur de Dôko était à terre, tétanisé il était incapable de penser ou d’agir. Dôko se tenait devant lui mais lui tournant le dos, le préservant ainsi du troisième personnage qui s’avança alors. Il s’agissait d’un homme de grande taille à la peau sombre. Il portait comme une sorte d’armure, à l’image des chevaliers ou des Spectres d’Hadès, mais Dôko était dans l’incapacité de l’identifier, il ne connaissait tout simplement pas ce type de protection. 
  
- Vous êtes celui qui se fait nommer Vieux Maître n’est-ce pas, ou devrais-je dire Dôko chevalier d’or de la Balance ?  
  
- Lui-même, et vous-êtes ?  
  
- Aucune importance, je ne suis que le pourfendeur, celui qui va en terminer avec vous à la différence du lâche et faiblard que vous venez de sauver.  
  
- Encore une fois, aucune éducation. Même les Spectres d’Hadès se présentaient à nous lors des batailles qui nous opposèrent à eux.  
  
- Nous ne sommes pas ces Spectres vieillard sénile.  
  
- Sans rire. Comme si je l’ignorais !  
  
- Si les flammes ne peuvent atteindre leur cible alors la force destructrice du vent fera son œuvre. Tu vas goûter à ma toute puissance et ainsi disparaître de cette Terre.  
  
Dôko ne répondit pas à cette dernière provocation. Il se tenait en position de défense. En même temps il étudiait son adversaire et son Cosmos. Cette fois il faisait face à quelqu’un de véritablement dangereux, même si quelque part le Vieux Maître se doutait que son nouvel ennemi ne parviendrait pas non plus à lui faire mordre la poussière.  
  
- Par la lance de vent !  
  
Un vent d’une puissance inimaginable se déchaîna alors en direction de Dôko. Les arbres furent balayés et les rochers devinrent poussière. La terre se déchira sous la violence de l’attaque qui balaya tout sur son passage. Une partie du terrain s’effondra dans la rivière en contrebas dans bruit terrible pourtant moins assourdissant que la tempête déclenchée par l’assaillant.  
  
Quand le calme revint, il était seul. Il n’y avait aucune trace du Vieux Maître ou du pleutre qui avait été chargé en premier de l’exécuter. Le mystérieux guerrier se sentit plein de fierté jusqu’au moment où il perçut comme l’émanation d’un Cosmos qu’il pensait avoir éliminé. Une partie du terrain était encore masqué par un épais nuage de poussière qui s’élevait doucement vers le ciel. Mais de ce nuage fut alors balayé par une intense lumière dorée. Il vit alors Dôko, ses vêtements déchirés et des coupures partout sur le corps, mais devant lui se tenait son armure d’or qui l’avait protégé.  
  
- Et bien. Cela faisait longtemps que je n’avais pas subi cela. Tellement longtemps que je me prenais pour quelqu’un d’invincible. Encore une fois je suis victime de mon orgueil. Sans l’intervention inopinée de mon armure, tu aurais sans doute réussi ta mission.  
  
- Par les Enfers ! Si tu crois pouvoir sauver ta peau misérable avec ton armure tu te trompes l’ancêtre.  
  
L’armure d’or de la Balance éclata alors pour s’en aller recouvrir son propriétaire. Dôko sentait en lui l’excitation du combat. Cependant il ne pouvait se laisser aller car il pensait à cet instant que son adversaire n’avait pas encore utilisé toute sa force.  
  
- Vas-tu encore attendre grand-père ou tu attaques ?  
  
Hum … ton assurance et ta trop confiance en toi vont te perdre l’ami.  
  
- Je suis quelqu’un d’éduqué, alors je te laisse l’honneur d’agir le premier.  
  
L’homme leva les bras vers le ciel, les paumes de ses mains en contact. Il concentrait toute son énergie dans ses bras et ses mains.  
  
Cette fois c’est différent de sa lance qu’il a envoyé tout à l’heure, que cherche-t-il à faire ? Une épée ? Mais une épée seule ne sera pas terrasser une armée.  
  
Dôko mit ses deux bras en avant, concentrant lui aussi son pouvoir. Il allait de nouveau utiliser sa technique suprême. Il sentait en lui bouillir le sang de sa déesse. Ce même sang qui lui avait été injecté par Deutéros des Gémeaux lors de la précédente Guerre Sainte pour le soigner de la blessure qu’Hadès lui-même lui avait infligé. Ce sang qu’il avait utilisé pour éveiller l’armure d’Athéna et qui lui avait permis plus tard de s’éveiller au huitième sens. Il en restait encore une infime partie en lui, mais cela lui conférait un immense pouvoir. Après un siècle entier, il était parvenu à maîtriser en grande partie ce pouvoir présent en lui. Cependant pour éviter de déchaîner un pouvoir trop grand pouvant tout annihiler dans un rayon de plusieurs mètres, il devait rester pleinement concentré et maître de lui-même.  
  
- Tu vas mourir cette fois vieillard inutile. Par l’épée divine d’Éole !  
  
La force destructrice fut encore plus effroyable. Mais Dôko était en position et la vitesse d’attaque de l’assaillant était inférieure à la sienne.  
  
- Rozan Hyaku Ryū Ha.  
  
Le vent qui avait l’apparence d’une lame rencontra une centaine de dragons de lumières qui la dévorèrent avant de foncer en direction de l’ennemi qui fut touché de plein fouet. Celui-ci hurla de douleur, balayé par l’attaque du chevalier il s’écroula une quinzaine de mètre plus loin, mort. Là où les deux techniques s’étaient entrechoquées, il ne restait rien sinon un cratère encore fumant. Le Vieux Maître se retourna vers le jeune homme qui avait essayé de le tuer et qu’il avait protégé après son échec, celui-ci avait perdu connaissance. Après avoir quitté son armure il ramassa l’évanoui pour le mener dans sa demeure.  
  
  
Kastor des Gémeaux se releva après s’être agenouillé pour saluer le Grand Pope. Après que Riki se soit personnellement déplacé pour l’informer que Shion voulait le voir, le chevalier de l’Autel était allé quérir d’autres chevaliers selon les souhaits du Grand Pope.  
  
- Kastor des Gémeaux, j’ai une mission pour toi.  
  
- Je suis à vos ordres à ceux de notre déesse.  
  
Sur les genoux de Shion, qui se tenait sur son trône, se trouvait un rouleau de parchemin. Il le tendit à Kastor.  
  
- Tu trouveras sur ce rouleau les informations nécessaires pour cette mission, mais il sera à lire plus tard.  
  
- Où dois-je me rendre Grand Pope ?  
  
- En France, ton pays d’origine. Plus précisément dans le Berry, une région qui je crois ne t’est pas totalement inconnue.  
  
- Dans mon enfance j’y ai vécu quelques années.  
  
- Bien. Une fois arrivé dans cette région tu liras le parchemin, il t’indiquera où te rendre en particulier. Je t’envoie sur la trace d’un homme qui s’est manifesté il y a quelques semaines via une missive secrète envoyée au Sanctuaire. Cet homme … pourrait nous être utile, il te faudra le convaincre de nous rejoindre. Le reste, tu le découvriras par toi-même, sur place.  
  
Kastor s’inclina devant le Grand Pope, puis il partit. Il s’agissait de sa première mission en-dehors du sanctuaire depuis sa nomination en tant que chevalier d’or des Gémeaux, et celle-ci allait le mener dans une région qu’il connaissait bien pour y avoir vécu une partie de sa vie en plus de son plus grand drame personnel.  
  
  
Quelques heures après avoir reçu Kastor, Shion accueillit trois autres de ses chevaliers. Deux d’argent qui était Harold de Persée et Edward du Grand Chien et un de bronze, Anastase du Lynx. La discussion fut toute aussi brève que celle que le Grand Pope avait eu avec Kastor. Les trois chevaliers descendirent ensuite vers l’une des sorties du sanctuaire en passant naturellement par le chemin des douze maisons. Une fois le descente effectuée, ils quittèrent le Sanctuaire, leur Pandora Box sur le dos.  
  
  
Les Cinq Pics, Chine. 
  
Dôko avait couché le jeune inconnu sur son lit. Il avait soigné ses blessures, il cherchait maintenant à faire diminuer sa fièvre. Il y avait quelque chose d’étrange en ce garçon. Quelque chose qu’il ne parvenait pas vraiment identifier. Il avait une certitude, en aucun cas il ne pouvait maîtriser son Cosmos et donc l’utiliser, et pourtant il l’avait fait. Il le sentait clairement, le corps du jeune inconnu n’avait pas été entraîné mais bel et bien forcé, cela valait aussi pour son esprit.  
  
Il posa un linge humide sur le front brûlant du jeune homme. Il lui fit boire un verre d’eau mélangée à une solution faite à partir d’une plante locale, très efficace contre la fièvre et les douleurs. Puis il posa ses mains sur les joues de son patient, cherchant à analyser en profondeur l’anomalie qu’il avait constaté dans son corps. Une force était à l’œuvre. Elle devait être temporaire car il perdrait en intensité. Dôko soupira, laissant ses bras retomber.  
Je ne sais pas … je ne parviens pas à comprendre. Cela m’échappe et me dépasse.  
  
Il porta son regard sur un étrange tatouage que portait l’inconnu à son épaule droite. Il s’agissait d’une étoile à seize branche, symbolisant le soleil.  
  
C’est l’étoile macédonienne, symbole du grand Alexandre et de son père Philippe avant lui. Mais j’ignore si ce symbole a quelque chose à voir avec cette affaire …  
  
Dôko allait continuer de surveiller son patient pour ensuite l’interroger. Il était parvenu à la conclusion logique que le jeune inconnu avait été forcé, aussi bien dans l’usage du Cosmos que pour l’attaque. Il devait aussi le protéger, si éventuellement quelqu’un d’autre venait pour l’attaquer.  
  
Je sens que je vais devoir quitter momentanément cet endroit que j’aime tant.  
  
Protéger, interroger et comprendre mais aussi prévenir son vieil ami de toujours qui régnait sur le Sanctuaire. Le Vieux Maître avait fort à faire.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 18:52 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Très bon tout ça
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 19:09 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Un bon chapitre Esus, bravo  Wink , on en sait un peu plus sur ton intrigue avec des indices comme l'étoile de Vergina (si je dis pas de bêtises) tatouée sur l'épaule d'un adversaire Alexandre le grand est-il l'ennemi  Mr. Green . Plus sérieusement on en saura plus surement avec la mission des Silver saints peut être. Continue comme ça
_________________
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 19:25 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Merci. 


C'est bien de l'étoile de Vergina qu'il s'agit, bravo. Non Alexandre le Grand ne sera pas dans l'histoire. 
_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 18:18 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Chapitre quatre : le descendant d’un ancien chevalier d’Athéna.  
  
Quelque part sur une île du Pacifique.  
  
Les battements de son cœur avaient encore accéléré et il était à bout de souffle. Il avait du mal à respirer dans cette atmosphère brûlante, emplie de particules volcaniques. Il sentait la sueur s’écouler le long de son visage. Alors qu’il dévalait la pente rocailleuse du volcan qui régnait en maître sur l’île, son regard se porta sur ses mains ensanglantées. Il sentait encore le goût du sang dans sa bouche et la lourdeur de ses membres. Il avait du mal à percevoir correctement son environnement, il était blessé et il allait vite. Cependant il aperçut comme une sorte de crevasse, il changea subitement de direction, se retourna et envoya une vague de Cosmos vers ses poursuivant. La déflagration eut pour effet de soulever un épais nuage de cendres, et notre homme en profita pour masquer son énergie tout en sautant de la fosse.  
  
Il faut croire que j’aime tous les mondes souterrains.  
  
Il était trop fatigué pour contrôler sa chute. Il se cogna violement la tête contre la roche, perdant ainsi connaissance. Lorsqu’il reprit connaissance il ignorait combien de temps il avait passé ainsi. Il s’assit et resta longuement ainsi, recru de fatigue et presque de désespoir. Il ignorait tout de cet abîme sans fond dans laquelle il s’était lancé. Cependant ses poursuivants n’étaient pas là et il ne percevait aucune présence dans ce monde souterrain. Il ferma les yeux prenant le temps de se relaxer. Il sentit la torpeur l’envahir, à cet instant sa seule envie était d’abandonner, de se laisser aller et de partir pour l’ultime voyage, celui qui ne menait qu’à d’horribles souffrances éternelles. Cependant un souvenir lointain commença à remonter à la surface de son esprit harassé, et le sens du devoir reprit alors le dessus sur le désespoir et la lassitude. Il avait une mission à accomplir, et personne à part lui ne pouvait la mener à bien. Il se releva avec difficulté, tituba sur quelques mètres et partit enfin avec un peu plus d’assurance malgré des jambes aussi fragiles que celles d’un faon à la naissance.  
  
Il créa une flamme bleutée autour de sa main droite pour mieux percevoir son environnement. Il ne le regretta pas, car malgré l’urgence de la situation il apprécia toute la majesté d’un monde méconnu des Hommes et pourtant superbe. Il avançait dans une caverne qui étalait sa voûte de cristal de roches et de gemmes. À chaque mouvement de sa main des reflets divers et des couleurs mouvantes et changeantes prenaient vie avant de disparaître tout aussi subitement. Tout était éblouissant et furtif, à cela s’ajoutait le mélange apaisant des lueurs écarlates, orangées, hyacinthe ou sinople.  
  
Ma lumière éveille brièvement l’âme des cristaux, pensa-t-il poétiquement. Il y a comme une aube et un crépuscule, et je suis leur soleil.  
  
Après des heures passées à arpenter les galeries de l’île, il sentit un changement soudain dans l’atmosphère souterraine. Il y avait comme une vapeur qui flottait, invisible mais qu’il percevait. Il retrouva subitement quelques forces et accéléra la pas, c’est alors qu’il tomba sur une vaste étendue d’eau. Avant de boire il étudia l’endroit en intensifiant sa flamme. Quelques ruisseaux venaient alimenter cette étendue pourtant salée. Il crut percevoir comme une lueur sous l’eau sur sa gauche. Promesse d’un passage vers l’extérieur lui permettant de quitter les grottes et aussi l’île comme le sel de l’eau semblait l’annoncer, il y avait bel et un lien entre cette caverne et l’océan. Il but à l’un des ruisseaux avant de se reposer quelques heures. Il dormit d’un sommeil sans rêve mais réparateur. Puis, il s’engagea dans l’eau froide en direction de la pâle lueur qu’il avait vu au fond du lac souterrain.  
  
France, Berry.  
  
Il faisait face à un ancien château qui était en très mauvais état. Deux tours s’élevaient encore, une à trois quarts effondrée et l’autre fissurée de bas en haut. Jadis cette demeure avait été le plus beau de tous les châteaux à en croire les chroniqueurs de l’époque, lieu de résidence de Jean le duc du Berry mais aussi l’endroit de l’ultime soupir de Charles VII le Victorieux. Et depuis ce temps le château avait connu bien des déboires. Touché par la foudre il avait brûlé. Puis il avait été transformé en carrière pour bâtir les fermes des alentours. Il ne restait guère d’éléments de sa splendeur passée. Mais Kastor devait maintenant se détourner de cette vue, il avait encore quelques kilomètres à effectuer pour rencontrer l’homme qui intéressait le Grand Pope lui-même. Il quitta la petite ville où se trouvait le château pour s’enfoncer dans la campagne berrichonne. La terre était fertile et bien arrosée, un lieu idéal pour la culture et l’élevage, et depuis toujours les paysans avaient privilégié cette région. Les immenses forêts étaient pleines de gibier en plus des champignons et des châtaignes.  
  
Le Grand Pope lui avait laissé un parchemin avec les informations nécessaires pour trouver la personne recherchée. Il y avait une demeure, une maison perdue dans les terres de Sologne. Dans les souvenirs de Kastor, la bâtisse était abandonnée depuis longtemps. Pour s’y rendre, il emprunta un chemin perdu en pleine forêt. La fonction première était la chasse, une simple maison pour les chasseurs. Cependant, à son arrivée, il constata un changement plutôt radical. Tout était ordonné, l’herbe et les haies, les fleurs et l’accès à la demeure. Il y avait un plan d’eau qui semblait être colonisé par une quinzaine de cygnes blancs. Kastor se remémora la présence d’un cygne sur les armoiries de l’ancien duc du Berry. Il n’était pas rare de voir ces oiseaux dans la région, toutefois le chevalier se prit à penser que la présence de ces animaux avait une signification certaine, car l’endroit ne semblait pas vouloir laisser de place au hasard.  
  
Une jeune femme se trouvait devant la maison. Kastor perçut de suite l’intensité de sa Cosmos énergie. Cette femme avait été entraînée, elle maîtrisait son Cosmos. Toutefois le Grand Pope avait parlé d’un homme.  
  
- Bonjour, puis-je vous aider ? Demanda-t-elle.  
  
- Bonjour. Je me nomme Kastor et je viens rencontrer le propriétaire de cette demeure.  
  
- Pour quelle raison ?  
  
- Une raison que ne nous regarde que tous les deux.  
  
La jeune femme haussa les sourcils. D’un geste elle invita Kastor à la suivre.  
  
- Je suis Ava, reprit-elle, l’apprentie du maître. Il est à l’intérieur. Suivez-moi.  
  
Mais Kastor se figea subitement. Ava se retourna perplexe.  
  
- Je ne ressens aucune présence à l’intérieur, je n’ai aucune raison d’entrer.  
  
- Bien entendu. Vous n’êtes pas n’importe qui …  
Ava ferma les yeux. Kastor sentit alors pleinement la puissance de son Cosmos. Tout autour d’elle de l’eau se rassemblait et bientôt, sous le contrôle de la jeune femme, cette eau prit la forme d’une dizaine de piques. Ava donna une impulsion avec ses bras et les piques foncèrent vers Kastor.  
  
Pas mal mais elle est trop lente, elle dépasse toutefois la vitesse d’un chevalier d’argent à son plus bas niveau.  
  
Kastor esquiva sans peine, les piques continuèrent leur course jusqu’au moment où son le contrôle d’Ava, ils exécutèrent un demi-tour pour rependre la direction de leur cible.  
  
Bravo. Ça c’est vraiment pas mal. Cependant je ne suis pas ici pour jouer.  
  
Non seulement Kastor esquiva de nouveau avec le plat de ses mains il trancha net les piques, Ava perdit tout contrôle et l’eau tomba à terre et s’écoula.  
  
Elle me cache son véritable niveau, elle est certainement plus forte et son contrôle de l’eau doit être supérieur. Je perçois dans son Cosmos comme une sorte de trace … énigmatique, source de sa puissance.  
  
Tous les deux adoptèrent une pose d’attente.  
  
Si elle contrôle l’eau je dois me méfier. Le corps humain d’un adulte étant constitué de soixante-cinq pourcents d’eau … je me demande … mais … je perçois une autre présence, lointaine qui se rapproche et vite. Et cet air glacial qui se lève, étrange.  
  
L’attaque fut soudaine. Ava frappa sans prévenir. Des dizaines de piques provenant de toutes les directions qui devaient se rejoindre là où se tenait Kastor.  
  
Non seulement elle a augmenté le nombre mais aussi sa vitesse.  
  
Il concentra son Cosmos dans la paume de ses mains, et avec la force de son esprit il ouvrit et plia l’espace lui-même. Les piques s’engouffrèrent dans ce trou pour ressurgir à quelques mètres à peine d’Ava qui fut totalement surprise. Elle allait être la victime de sa propre technique. C’est alors que l’autre présence ressentie se manifesta. Un homme apparut comme par magie devant Eva et balaya les piques d’un souffle glacial, l’eau se gela. Les piques tombèrent et se brisèrent. Si Kastor fut étonné, ce n’était pas à cause de l’entrée fracassante de cet individu, mais par son expression. Ses yeux, son visage, tout était inexpressif chez cet homme. De lui émanait comme un vent glacial, comme si l’hiver surgissait subitement. Il avait de cours cheveux noirs, légèrement bouclés. Les traits de son visage lui rappelaient vaguement quelqu’un, comme s’il avait déjà vu cette tête quelque part.  
  
Son Cosmos est aussi ardent que le mien, cet homme est l’égal des chevaliers d’or. Je commence à comprendre le Grand Pope et son intérêt.  
  
- Je me nomme Perry, le maître de ces lieux mais aussi d’Ava. Pardonnez l’attitude de mon apprentie je vous prie.  
  
- Je suis Kastor. J’accepte d’excuser l’attitude de cette jeune femme.  
  
Perry acquiesça de la tête.  
  
- Êtes-vous un chevalier d’Athéna ?  
  
- En effet.  
  
- Êtes-vous le maître des dimensions, le plieur d’espace ? Le chevalier d’or des Gémeaux ?  
  
- Affirmatif.  
  
- C’est bien ce que je pensais, la technique que vous avez utilisé … Battons-nous chevalier.  
  
- Pourquoi 
  
- Vous êtes ici sur mes terres, et jamais je n’ai autorisé votre venue ici. Je ne fais que me défendre.  
  
- Je n’attaque pas. Mais si tel est votre souhait …   
  
- Combattez-vous sans armure ?  
  
- Oui. Vous n’en possédez pas, alors je ne vais pas porter la mienne.  
  
- Ceci est une grave erreur. Qu’importe si l’adversaire ou l’ennemi ne possède aucune protection, dans un combat seule la victoire compte, qu’importe le moyen utilisé. L’honneur est une faiblesse chevalier, souvenez-vous en !  
  
Quelle froide logique. Cet homme est … effrayant quelque part.  
  
- À l’intérieur Ava et vite !  
  
La jeune femme s’exécuta sans dire un mot. Une fois à l’intérieur de la maison, Perry et Kastor s’apprêtèrent pour leur affrontement. Perry intensifia son Cosmos subitement. À grande vitesse il envoya son bras droit en avant en hurlant :  
  
- Poussière de diamant !  
  
La vague de froid se dirigea vers Kastor qui plaça ses deux mains en avant. Il stoppa net l’attaque et en augmentant son propre Cosmos il en canalisa le flux avant de la renvoyer vers Perry. Mais là aussi l’attaque ne parvint pas à sa cible. Il y eut comme un obstacle entre elle et Perry et elle rebondit littéralement. Kastor bien qu’étonné réagit avec célérité, détournant la vague gelée dans une autre dimension. Le calme revint. Les deux combattants s’observaient mutuellement. Kastor cherchait à comprendre comment Perry avait stoppé et détourné la vague de froid qu’il avait renvoyé, en vain.  
  
- Pourquoi avoir cessez l’affrontement chevalier ?  
  
- Il était inutile de se la renvoyer sans cesse. Notre Cosmos brille d’une intensité égale, tu es aussi puissant qu’un chevalier d’or. Et je n’ai guère l’envie de me lancer dans une bataille de mille jours.  
  
- Rien n’est terminé, tout ne fait que commencer.  
  
Kastor resta prudent. Malgré sa concentration et son analyse parfaite du combat il ressentait en lui comme une certaine excitation. Mais Perry lui restait de glace. Rien ne semblait pouvoir l’émouvoir et l’atteindre. Perry leva de nouveau la main droite.  
  
Que prépare-t-il. Une même technique ne marche pas deux fois sur un chevalier, et quelqu’un de son niveau devrait le savoir. Mais … qu’est-ce que …  
  
Kastor était maintenant entouré d’une dizaine de cercles de glaces qui bloquaient ses mouvements.  
  
- J’imagine que vous devinez l’usage de cette technique chevalier. Maintenant vous avez deux choix. Un, vous essayez d’esquiver mon attaque, les cercles se transforment pour vous geler, il s’agit des grands cercles de glace qui se rapprochent du zéro absolu. Deux, vous faites face mais mon attaque porte aussi sur la maîtrise du zéro absolu. Dans tous les cas vous êtes perdant.  
  
L’enfoiré. Et pourtant il a connaissance de ma maîtrise des dimensions et si … mais bon sans mais c’es bien sur. Je te réserve une surprise camarade, et celle-ci ne devrait pas te laisser de glace.  
  
- Poussière de diamant zéro !  
  
Cette fois la vague de froid surpassait de loin la précédente et Kastor sentit qu’elle était capable de faire cesser tout mouvement atomique. Il intensifia alors son énergie, cherchant à briser les cercles l’entourant. Dès lors il sentit le Cosmos des cercles s’intensifier, la chute de la température fut brutale. Alors que la vague de froid fusait toujours vers lui, il créa un nouveau trou dans la trame de l’espace-temps pour y renvoyer les grands cercles de glace.  
  
J’ai vu juste, il maîtrise toujours la première vague, mais celle-ci étant sur mon propre terrain, je vais la détourner contre lui.  
  
La première, celle de la poussière de diamant que Kastor avait renvoyé dans une autre dimension. Perry attendait qu’une chose, le troisième choix, celui de rouvrir un chemin vers cet espace supérieur dans lequel attendait la première vague qui n’avait plus de maître. Perry pensait pouvoir utiliser cette vague pour tromper Kastor, mais ce dernier avait deviné le plan de son adversaire. Kastor ignora la vague de la poussière de diamant zéro qui se rapprochait pourtant, préférant se concentrer sur les grands cercles et la poussière de diamant. Il fusionna les deux attaques et garda le contrôle grâce à son Cosmos, enfin il décida d’envoyer cette nouvelle vague dans l’espace conventionnel pour contrer la poussière de diamant zéro. Le choc des attaques fut effroyables. Kastor comme Perry furent repoussés violement sous la violence de la rencontre et de l’annihilation mutuelle des deux vagues de froid. Encore une fois le calme revint. Tout était gelé et envahit par la glace dans un diamètre de plusieurs dizaines de mètres. Perry et Kastor se relevèrent avec difficulté. Tous les deux étaient blessés. Rien de grave, s’ils avaient eu du mal pour se relever, s’était à cause du choc terrible.  
- Admirable chevalier, reprit Perry en essuyant du sang qui s’écoulait de sa bouche. Il n’était pas aisé de percevoir, comprendre et contrer le troisième choix pour au final en donner un quatrième.  
  
- Perry, vous êtes un génie du combat c’est indéniable. J’ignore pourquoi vous maîtrisez ainsi les techniques du chevalier d’or du Verseau, toutefois je dois bien avouer que le maîtrise est parfaite
  
- Je suis le descendant d’un ancien chevalier du Verseau. Un homme qui connut maintes guerres et qui même après avoir légué son titre et son rang à son jeune disciple, continua à protéger ce monde au nom de la déesse Athéna.  
  
- Votre ancêtre … Crest … il s’agit de Crest.  
  
- Bravo. Il garda secret l’existence de son enfant. Il l’entraîna. Puis cet enfant devint adulte. Il eut lui-même des enfants qu’il entraîna. Et ainsi de suite jusqu’à moi. Il faut croire que Crest avait prévu un événement précis et tragique et qu’il a cherché à corriger un sombre avenir par la venue inopinée d’un guerrier supplémentaire.  
  
Toujours cette logique … m’énerve.  
  
- Bien. Que faire ? Dois-je déchaîner un feu d’enfer en brisant des étoiles alors que vous, votre objectif sera de geler ces flammes ?  
  
- Je ne crois pas. Je voulais tester votre résolution et votre propre génie combattif. Et je dois m’avouer satisfait.  
  
- Et donc ?  
  
- Je vais vous suivre au Sanctuaire. Ava viendra aussi, je crois qu’un rôle reste à pourvoir et qu’elle pourrait bien … J’y pense, le « vous » fait trop formel, pourquoi ne pas se tutoyer, après un affrontement pareil nous sommes amis non 
  
Et là il laisse tomber sa logique … ce type est dingue.  
  
- Pourquoi pas. Juste une chose, je ressens en toi comme une sorte de … présence étrangère. Je ne sais pas comment qualifier cette sensation mais il y a en toi … quelque chose qui n’a rien à faire dans ton corps. Et cela vaut aussi pour Ava mais d’une manière quelque peu … différente.  
  
- Et bien. Tu m’étonnes chevalier. Pour moi c’est simple, je suis venu au monde après que Crest n’ai reçu une infime partie du sang d’Athéna. De génération en génération, de Crest jusqu’à moi, pères et fils se transmettent une goutte de leur sang.  
  
Plus machiavélique tu meurs. Ce Crest avait donc tout prévu …  
  
- Et Ava ?  
  
- Elle descent d’une déesse. Sa famille trouve racine dans l’ère mythologique, à cette époque une déesse se laissa succomber à l’amour d’un mortel. J’ignore juste laquelle, c’est dommage.  
  
  
Quelques heures après l’affrontement entre Kastor et Perry.  
  
Kastor …  
  
Qui est … tu … impossible … c’est  
  
Je … le croyais aussi mais … une part de moi a survécu et je … je … vis en toi.  
  
Alors pourquoi maintenant ?  
  
Ce combat, ce magnifique combat. Je crois que dans la bataille mon esprit s’est éveillé après tout ce temps. Tu n’as pas combattu seul, j’étais là aussi. Voilà comment nous sommes parvenus à comprendre, détourner, maîtriser et renvoyer.  
  
Je croyais d’avoir perdu pour toujours.  
  
Non, je suis là, bel et bien là. Inutile de t’inquiéter, ce corps est le tient et il le restera. Je n’interviendrai que si la situation l’exige. Je te laisse, je me sens … partir … pourtant je suis bel et bien là.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 19:14 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Okay Très bon chapitre mon cher ami, Le croise entre Ikélos et Régulus s'accorde à merveille, Le génie et l'analyse de Régulus et la manipulation des dimension de Ikélos forme un bon mélange pour Kastor, Perry qui est le descendant de Krest me parait justifié et bien expliqué, Perry qui possède la sang d'Athéna transmit de génération en génération. On arrive bien à visualiser ce beau combat entre Perry du Verseau et Kastor des gémeaux. Ava qui est la disciple de Perry la déese qui se laissa succomber par un mortel  Eos peut être. Cependant pour la fin, Kastor parle à son coté "maléfique" ou le descendant des gemeaux en lui, la je sais pas, continue comme ça Esus Wink .
_________________
Revenir en haut
légende fire
Chevalier de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 430
Localisation: dreux france
Masculin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 19:28 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Chapitre intéressant qui me donne des idée pour la suite de ma fanfic
_________________
Rien ni personne ne pourra jamais éteindre les flamme de la vie ,
Les flamme de combat ,
Les flamme de l'âme ,
Les flamme du cœur .
L'âme des guerrier et des aventurier ne pourra et ne sera jamais vaincue.
Revenir en haut
MSN Skype
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 19:36 (2013)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle. Répondre en citant

Merci à vous. 


Mais attention, Perry n'est pas encore chevalier du Verseau. Certes, il est évident qu'il va le devenir mais là il ne l'est pas, d'ailleurs l'armure du Verseau est au Sanctuaire. Perry cache encore quelque chose qui ne sera montré que dans plusieurs chapitres, donc bien plus tard.  
 
 
Pour Kastor ... je commençais à fatiguer et perdre mon inspiration. Ce n'est pas un double maléfique ni un descendant, il y a bien quelque chose ou quelqu'un en lui mais pour le moment j'en reste là. Il y aura par la suite des indications sur ce mystère avec des palabres entre lui et la Vierge et ensuite plus sur la fin ou cette mystérieuse présence aura un rôle de plus en plus important jusqu'au moment de sa disparition qui sera juste surprenante et magnifique.  
 
Ava, nous n'avons aucune information supplémentaire. La descendance est lointaine. Que l'on sache ou pas, nulle importance pour le moment. Mais ce personnage est appelé à devenir important et essentiel et même leader d'un certain groupe non encore introduit pour le moment dans cette fiction. Pour le moment les personnages sont plutôt masculin j'en conviens, avec Ava nous allons avoir une femme qui peu à peu va prendre un rôle croissant dans l'histoire.  
 
 
Pour le début, un indice: c'est un chevalier d'or en mission qui fuit un danger. Un chevalier d'or qui aime les ténèbres et le monde souterrain et qui semble à l'aise dans l'eau, moi je dis ça mais je ne dis rien     
 
 
 
Je tiens à préciser que le château décrit existe et qu'il était véritablement dans cet état dans les années 1830-40. Et c'est même ce château qui est à l'origine de mon amour pour l'Histoire et donc de mon métier.  
 
Tant mieux pour toi légende, j'espère juste que tu ne vas pas me pomper des éléments  Mr. Green  je ne pense pas de toute manière, tu as assez d'imagination pour éviter ce genre de chose. 
 
 

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:39 (2016)    Sujet du message: L'étrange conflit du 19ème siècle.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze