Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Critiques en tout genre
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Films/Séries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mercure
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 842
Localisation: France
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 17:36 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Orlare a écrit:
Je l'ai pas vu .
T'a rien raté. Si, en fait t'a raté une daube capable de faire passé les épisodes les plus pourri d'oméga pour un chef d'oeuvre.
_________________
Vous n'avez de maître que celui que vous reconnaissez comme tel
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Déc - 17:36 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 17:42 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

A ce point Mr. Green
Revenir en haut
Stawan
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2012
Messages: 1 640
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 19:51 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Non, quand même pas. C'est ridicule, mais les effets spéciaux sauvent un peu le tout.
Oméga, c'est un goufre sans fond.
_________________
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 20:05 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Oui je pense comme Stawan, le film est seulement se regarde juste pour ces effets spéciaux, Mercure regarde "Battle of Los Angeles" tu m'en diras des nouvelles 
_________________
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 20:20 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

C'est quoi comme film ?
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 20:30 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Un mockbuster moisie et nanardisant qui parasite le succès de "Indépendant Day" en partie et de "Battle: Los Angeles", il etait passé sur NRJ12 et heureusement pour moi je ne l'ai pas vu, j'ai vu des extraits sur internet et vu ce qu'il a dedans je suis bien content de ne pas l'avoir vu.
_________________
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 20:57 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Il est bien mieux que 2012, film magnifique qui nous dit que les neutrinos interagissent avec la matière  pour cause un effet micro-onde sur le noyau terrestre  Shocked  et qui le liquéfie   (sachant que c'est déjà le cas pour le noyau externe). Et après on a un tas de conneries comme une vague de 1500 mètres qui submerge l'Himalaya 

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 21:36 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Ça a l'air bien. Mr. Green
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 21:41 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Quelques éléments d'une vieille critique de 2012:  

 
Un des plus grands navets de l'histoire du cinéma mondial j'avoue.  

 
Déjà les neutrinos qui agissent sur la matière là c'est du sublime, cinq minutes de film et c'est déjà plus crédible. Et encore mieux, les particules en question dans le film rendent liquide le noyaux de la planète ... hors il y en a deux, l'interne lui est solide et l'externe est liquide mais bon, c'est pas grave, c'est un film américain grand public alors forcément ... 

 
Yellowstone ... une explosion comme ça mort de rire on dirait une bombe nucléaire, en plus il y a confusion de deux types d'éruptions qui ne peuvent pas avoir en même temps c'est génial. Et le héros qui court plus vite qu'une nuée ardente, l'avion qui en ressort (alors que plus loin l'hélicoptère du vice-président des USA s'explose à cause d'un pauvre petit nuage de cendre). 

 
Après il y a tellement de stupidité que nous les oublions mais ... 

 
L'avion qui sans carburant explose quand il tombe dans le vide ça c'était à mourir de rire ... 


 
Hum ... j'aime bien aussi, quand l'avion à deux moteurs en pannes, on voit trois panaches de fumée ... hors quand on dit en panne on ne dit pas que sa brûle surtout qu'il n'y a plus de carburant ^^ dieu que j'aime ce film!  

 
Le coup de l'écorce terrestre qui bouge sublime ... Les héros vont s'exploser dans l'océan, mais non voyons, les plaques ont bougé et ils arrivent là où ils voulaient, c'est bien foutu quand même! 

 
Une vague de 1500 mètres de haut qui engloutie l'himalaya ça c'est du lourd aussi. 

 
Les pôles magnétiques s'inversent, mais les héros naviguent à la boussole pour bien arriver là où ils veulent ... ouais.  

 
L'arche qui freine sur 15 mètres pour ne pas s'écraser dans la montagne, déjà qu'un bateau de nos jours doit freiner sur 40 kilomètres ... alors un truc comme ça. 

 
Enfin bref, il y aurait encore beaucoup à dire mais une seule doit être précisée: nul de chez nul. 

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 21:48 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Malheureusement ce film a rapporté plus de 700 millions de dollars au box office, ce film doit son succès au spectacle qu'il offre et rien d'autres. Mais ce n'est pas la plus grand navets de l'histoire il y'a toujours plus pire.
_________________
Revenir en haut
Diamond Saint
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2012
Messages: 79 042
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 21:51 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Sisyphe du Sagittaire a écrit:
Oui je pense comme Stawan, le film est seulement se regarde juste pour ces effets spéciaux, Mercure regarde "Battle of Los Angeles" tu m'en diras des nouvelles 



C'est pas censé être la suite officielle d'independance day ? Razz

Sinon, 2012 ça me dit quelque chose, j'ai du le voir, mais j'ai tellement aimé
que je ne me rappelle de rien. Mr. Green
_________________
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 21:56 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Diamond Saint a écrit:
Sisyphe du Sagittaire a écrit:
Oui je pense comme Stawan, le film est seulement se regarde juste pour ces effets spéciaux, Mercure regarde "Battle of Los Angeles" tu m'en diras des nouvelles 



C'est pas censé être la suite officielle d'independance day ? Razz

Sinon, 2012 ça me dit quelque chose, j'ai du le voir, mais j'ai tellement aimé
que je ne me rappelle de rien. Mr. Green
Non il n'a pas était réalisé par Roland Emmerich qui va en faire un 2 et un 3 sans Will Smith (question salaire)

Peut être que vous vous êtes endormis pendant le film Grand Pope, lorsque l'on s'ennuie qu'est ce que l'on ferais pas Mr. Green
_________________
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 15:27 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant


The Asylum of Daubasses
 
Mega Shark vs. Giant Octopus, Mega Piranhna, Transmorphers, Alien vs Hunter, I am Omega, The Terminators, Snakes on Train, Sunday School Musical… Ces noms de films ne vous rappellent rien. La société de production coupable de ses cacas sur pellicules s’appelle The Asylum, elle porte bien son nom, le fait de regarder ces films peuvent vous faire allez à l’asile. Sa spécialité : les mockbusters, des parodies de blockbusters américains. Résultat : de bons gros nanars bien jouissifs ou bien chiants et WTF. The Asylum est une société de production, un studio et un distributeur. Fondée en 1997 par David Michael Latt, Sherri Strain et David Rimawi, à sa création la jeune entreprise acquiert des films pour en vendre les droits aux Etats-Unis et à l’international.  The Asylum dévie vers ce qui fait l’essentiel de sa production actuelle mais surtout de sa renommée : la production de daubes. The Asylum se permet toutes les excentricités pour le plus grand bonheur des amateurs de nanars. Mais de bons gros nanars destinés à une sortie direct en DVD ou à une diffusion sur les chaines de la TNT pour la France (merci NT1 ou NRJ12…) qui devrai être interdis par le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Premier cas avec le mockbuster. Prenez un gros blockbuster américain, par exemple Transformers ou autre. Avant même d’avoir vu le film tout le monde connait le sujet, des machines qui se transforment en robots – il n’en faut pas plus. Pondez une histoire en dix minutes (pas grave si certaines scènes ont déjà été vues ailleurs), réunissez une équipe de tournage sans vous prendre la tête sur le casting (genre d’anciennes stars à leur belle époque genre Lorenzo Lamas) et tournez ça en deux-deux. Elément important, concentrez toute votre créativité sur le titre et l’affiche. Au final vous obtenez Transmorphers. Et juste pour pour alimenter le bouche à oreille, sortez votre film quelques semaines avant le gros studio américain. Cela marche aussi avec Da Vinci Code / Da Vinci Treasure, Alien vs Predator / Alien vs Hunter, I am Legend / I am Omega, Snakes on a Plane / Snakes on a Train, High School Musical / Sunday School Musical, Terminator Salvation / The Terminators, Paranormal Activity / Paranormal Entity, The 40 Year Old Virgin / 18 Year Old Virgin, Battle : Los Angeles / Battle of Los Angeles




Deuxième cas, la commande foireuse mais séduisante. A force de démontrer son savoir-faire – car oui c’est un savoir-faire que de faire des tartines de daubes qui dès le départ sont voulus comme ça – The Asylum attire les commandes. Ainsi en 2009, le distributeur japonais leur demande de réaliser un film avec deux megacréatures. Quelques mois plus tard, Mega Shark vs Giant Octopus – loin d’être leur premier coup de génie – propulse The Asylum sur le devant de la scène. Je ne vais pas revenir sur cette daubasses dont je suis revenu auquel j’ai encore des séquelles à mes yeux et ça me rappelle de très mauvais souvenirs. Récemment, le distributeur allemand leur soumet l’idée de réaliser Titanic 2. Un chef d’œuvre (du nanar) 
 
The Asylum s’appuie également sur deux stratégies essentielles et efficaces pour attirer le client du vidéo club. Premièrement, une très bonne jaquette et deuxièmement des noms qui permettent une remontée immédiate dans le haut des listes des distributeurs automatiques ou des VOD. Tout cela est bien rodé et un brin fourbe pour celui qui ne sait pas ce qui l’attend. 
 
Les films de The Asylum sont, comme la plupart des daubasses, de véritables catastrophes cinématographiques. Un réalisateur qui a le mérite de faire ce qu’il peut, des acteurs très souvent pourris et sans envergures, des effets spéciaux sans effets et pas très spéciaux, un scénario tenant sur un timbre poste ou improvisé, des dialogues écrits un soir de grosse cuite, des plans réutilisés à outrance… et je le répète pour le plus grand bonheur du spectateur qui passera plus de temps à relever les scènes et dialogues cultes, les effets foireux ou les faux raccords (c’est aussi une grand spécialité de la maison,il en énorme quantité). Ce qui au final laisse à dire que la bande annonce était bien mieux que le film (Mega Shark vs Giant Octopus). 
 
The Asylum n’est pas une boîte fauchée ou produisant de mauvais films. Le nanar est un genre et The Asylum en est devenu le roi. Comme l’était la Hammer dans les années 50-60. On regrettera cependant, contrairement à son ainée britannique, que The Asylum ne fasse preuve d’un peu plus de créativité. Je sais j’en demande beaucoup. Aux risque et périls de ceux qui veulent se frotter à leurs films. 


 

_________________
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 26 Déc - 15:45 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant


Le Père Noël Contre Les Martiens 
 


 
Le Père Noël Contre Les Martiens  est un véritable cadeau empoisonné de science fiction sortis en 1964 aussi insipide que ce que son titre laisse penser, ce machin est réellement un « film », réalisé par Nicholas Webster. Au casting, on peut trouver des vacanciers venus faire un coucou devant les caméras : John Call, Vincent Beck, Léonard Hicks et Victor Stilles entre autres, vous les connaissez Non et vous savez quoi je m’en tape totalement. Maintenant que la présentation est faite, on va pouvoir procéder à la destruction critique du film.

Bon de quoi ça parle cette chose alors, que sur Terre, des caméras de télévision ont réussi pour la première fois à pénétrer dans l’atelier du Père Noël, sur Mars, les parents s’inquiètent de la morosité de leurs enfants qui ont perdu l’appétit et le sommeil en passant leurs journées à regarder les programmes télévisés terriens. Pour redonner le goût de vivre à leurs enfants, les Martiens ne voient qu’une seule solution : débarquer sur Terre, kidnapper le Père Noël et le ramener chez eux. Shocked Le scénario, il faut le dire, fait véritablement rêver.


Ultra kitsch, parfaitement pitoyable, c’est une espèce de film de « science-fiction » est, selon certains, considéré comme un nanar indécrottable ou comme un objet de culte incontournable . Sachez que pour moi, ce film figure dans mon top 10 des pires films les plus moisies, les plus ridicules et les plus exécrables que j’ai jamais vus de toute ma vie. En parfait synchronisme avec la connerie du propos, la direction artistique du film est d’une pauvreté qui confine à l’anémie. En guise d’atelier de Père Noël, nous avons droit à un triste décor pourri où traînent négligemment deux ou trois jouets, deux espèces de lutins, une espèce de Père Noël et sa mère Noël. Sur Mars, c’est l’Oméga : les murs et les hublots en bois semblent avoir été fraîchement peints et découpés par une école maternelle ou par des babouins, les costumes des extra-terrestres se limitent à une combinaison noire prêt à faire du bobsleigh, une cape, un maquillage fait avec une truelle et une pelle et de ridicules antennes sur la tête pour capter le satellite. La production n’ayant pas les moyens de se payer un studio pour édifier ses décors pourri, c’est un hangar d’aéroport abandonné qui accueillit l’équipe du tournage pour la plupart des prises de vues. C’est sur que 200 000 $ de budget, il ne fallait pas s’attendra à plus.

Le plus drôle reste cependant à venir. Car au moment où les Martiens, atterrissant sur notre belle planète, s’apprêtent à capturer deux enfants, un ours polaire et un robot géant interviennent. Et il faut bien avouer que ce pauvre costume en peluche vaguement animé par un acteur absolument pas convaincant pour un sou ou que cette grosse boîte de conserve stimulent les zygomatiques avec beaucoup d’efficacité. Bref, c’est une histoire de trahison et de mutinerie au sein des Martiens qui essaye vaguement de relancer l’intérêt, en vain de ce film moisi jusqu’à la moelle. Conçu à l’origine comme un de ces traditionnels contes de Noëls adressés aux babouins pour les fêtes de fin d’années, Le Père Noël Contre Les Martiens n’a pas trouvé son public au moment de sa sortie et s’est un peu évaporé dans la nature (surement dévoré par des Babouins), jusqu’à ce que l’émission télévisée parodique Mystery Science Theatre 3000 ne l’exhument pour l’intégrer dans leur listing des séries Z les plus calamiteuses et les plus médiocres de l’histoire du cinéma.

Conclusion : En conclusion, c’est un film que je vous recommande pour bien se marrer et pour ne pas mourir bête, il faut s’abonner au meilleur comme à l’imbuvable, il faut vraiment le voir pour le croire, si vous voyez la taille de l’OVNI qu’est le film ça fait très peur, c’est un véritable viol télévisuel et mental, le film de Nicholas Webster est donc surtout populaire pour son hilarante médiocrité et pour son titre impensable qui s’efforce de mixer l’influence des bons vieux contes du 24 décembre avec celle des Flash Gordon des années 40. Au beau milieu d’acteur totalement mauvais et carrément à coté de leurs chaussettes de noël, certains reconnaîtront, dans le rôle de la petite fille martienne, Pia Zadora, future chanteuse à succès des années 80 dont le duo « When the Rain Begins to Fall » avec Jermaine Jackson fit les beaux jours du Top 50.
_________________
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Jeu 26 Déc - 16:04 (2013)    Sujet du message: Critiques en tout genre Répondre en citant

Permettez:  

 
*Esus se prosterne devant Sisyphe*.  

 
Mon vieux tu as le chic pour nous trouver les meilleurs films du monde. Alors celui-là je l'attaque de suite après ma fin de partie de MMO. Franchement avec une telle critique remplie que d'éléments positifs, on ne peut qu'avoir l'envie de contempler ce chef d'oeuvre du cinéma mondial  Mr. Green  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:57 (2017)    Sujet du message: Critiques en tout genre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Films/Séries Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 5 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze