Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jason et la Toison d'Or

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Mythologies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 01:04 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Avant-propos

Pour ceux qui veulent lire l’histoire et sauter le blabla, allez directement au prochain post ! ^^’

Je vais vous conter aujourd’hui la célèbre légende de Jason et la Toison d’Or. Celui-ci est un des mythes les plus connus de l’Antiquité, mais je dois avouer que, contrairement aux récits d’Homère, je n’en connaissais que fort peu le contenu et le gré des hasards de ma vie n’avait jamais pu me faire rencontrer cette aventure plus détaillés que ces quelques lignes : Jason avait rassemblé sous son étendard l’ensemble des héros grecs de son époque et était parti en Colchide à la conquête de la Toison d’Or d’un Bélier légendaire en ramenant dans ses bagages la magicienne Médée... donc rien de bien précis et détaillé...

Dans le but de vous faire un petit topic sur le sujet, et surtout d’y parfaire ma culture générale, j’ai fait mes petites recherches sur le Net. Mes intentions initiales étaient bien sûr de faire l’effort minimum, c’est-à-dire trouver le site web parfait, faire un copier-coller de son contenu et passer à autre chose... sauf, qu'à ma grande déconvenue, de sites parfaits, point ne trouvais-je... étonnamment, loin de là...

Alors qu’il suffisait de taper le mot "Odyssée" dans n’importe quel moteur de recherche pour tomber sur une multitude de sites livrant des résumés très détaillées voire même des traductions de l’œuvre complète ; en ce qui concerne "Jason et la Toison d’Or", au contraire, sauf les sites qui renvoient au film hollywoodien du même nom, il n’y a pas grand-chose ; beaucoup de sites aux résumés lapidaires ; quelques-uns un peu plus détaillé mais qui reste étonnamment court si on considère la foison d’évènements qu’ils relatent ; encore quelques-uns qui détaillent plus certains épisodes mais ne traitent pas de l'ensmble ; très peu qui citent les textes d’origine... et pour cause... car de textes d’origine il n’y en a pas réellement, les caprices de l’Histoire en ont en effet décidé autrement.

Alors que l’Odyssée est une épopée dont l’écriture est assez circonscrite dans le temps (après qu’elle ait été écrite par "Homère" ou non est une autre question), il n’en vas pas de même avec la légende des Argonautes.

Il est très probable qu’une bonne partie de cette épopée soit antérieure à l’Odyssée et que ce noyau originel ait surtout été composé et transmis de manière orale. Il est même probable que l’Odyssée s’en soit en partie inspirée ; mais, si un tel texte a jamais existé, il a malheureusement été perdu.

De nombreuses allusions aux Argonautes figuraient dans des poèmes portant sur des sujets différents ou plus généraux, comme la Théogonie d'Hésiode (composée au VIIIe siècle avant notre ère, soit à peu près de ce que l’on pense être contemporain de l’œuvre d’Homère), le Catalogue des femmes (possiblement VIe siècle avant J.C.) et probablement les cycles épiques perdus. Les Naupacties (VI-Ve siècle avant J.C.), une épopée perdue au sujet incertain, paraît avoir traité en partie de la quête des Argonautes. Ce périple était également relaté par Eumélos dans ses Corinthiaques (VIIIe avant J.C.), peut-être par un poème attribué à Épiménide de Crète, et par les Jeux funèbres en l'honneur de Pélias de Stésichore (Vie siècle avant J.C.); tous ces poèmes sont aujourd'hui perdus ou connus seulement par quelques fragments, si bien que, contrairement à l’œuvre d’Homère, nous n’avons pas de trace directe de l’épopée originelle.

Un des plus fameux poètes archaïques, Pindare, avait évoqué les Argonautes dans sa quatrième Pythique (Ve siècle avant J.C., œuvre qui est parvenue jusqu'à nous). Et de nombreux épisodes tirés de ce sujet ont été traités aux Ve et IVe siècles par les poètes tragiques, ce qui fait d’ailleurs de la première complète centrée sur cette légende qui soit arrivée jusqu’à nous (même si elle ne traite que d’un petit épisode de la légende de Jason) la tragédie Médée d’Euripide (à la trame plus ou moins similaire à la pièce éponyme de Corneille), composée au Ve siècle avant J.C, soit déjà trois siècle après l’Odyssée.

En fait, pour le lecteur d’aujourd’hui, la principale source traitant de l’ensemble de la légende de Jason ne sera que le poème épique Argonautiques de Apollonios de Rhodes, composée au IIIe siècle avant J.C., qui, bien qu’elle soit l’œuvre la plus circonstanciée sur ce mythe n’en demeure pas moins presque minimaliste par rapport à l’œuvre homérique. En effet, alors que l’on pourrait facilement identifier par analogie l’Odyssée avec l’épisode du retour des Argonautes de la Colchide (soit probablement un petit peu moins d’un quart du mythe complet), la totalité du poème épique des Argonautiques «ne fait» qu’environ 6.000 vers, soit quasiment exactement la moitié de l’Odyssée (~ 12.000 vers).

Tout un ensemble de raisons qui explique qu’aujourd’hui, le mythe de Jason et des Argonautes soit beaucoup moins connu et relayé que son cousin homérique.
Dans ce qui va suivre, j’ai essayé de compiler toutes les sources d’informations que j’ai pu trouver sur ce mythe pour en faire une histoire qui soit la plus détaillée (j’ai quand même enlevé certains détails qui n’étaient pas utile à la trame principale) et la plus cohérente possible (ce qui n’est pas une mince affaire car il y a pour la plupart plusieurs versions de mêmes épisodes).

Comme vous allez le voir, certains épisodes sont assez gratinés et machiavéliques (avant l’heure ^^’).

J’ai aussi voulu rajouter un chapitre final sur le personnage de Médée, car toutes mes recherches et mes lectures m’ont fait comprendre qu’en fait, une fois qu’elle entrait en scène, c’était elle le véritable "cerveau" qui fait tout le boulot (et non ces messieurs ^^’) et presque le héros principal de cette histoire...

Bonne lecture...

... si vous avez la patience de tout lire... ^^’


Dernière édition par Papy le Sam 25 Jan - 01:54 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Jan - 01:04 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 01:11 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

La Légende de la Toison d’Or

L’histoire de la toison d’or ne commence pas avec Jason, mais une génération de héros auparavant, lorsque le roi de Béotie, Athamas, répudia sa première épouse, Néphélée, pour épouser la jeune princesse Ino, fille de Cadmos de Thèbes. De ce nouveau mariage naquit deux garçons, Léarque et Mélicerte, qui n’étaient pas appelés à régner, Athamas ayant déjà eu un fils de Néphélée, Phrixos.

C’est pourquoi Ino trama un plan pour se débarrasser de Phrixos et ainsi assurer le trône à ses propres enfants.

Elle alla corrompre certains officiels afin de faire griller toutes les graines de semence du royaume et ainsi condamner les prochaines récoltes. Les fermiers locaux, effrayés par la famine à venir voulurent alors demander conseil à l’oracle. Mais Ino avait déjà pris soin de soudoyer les hommes envoyés voir cet oracle. Ceux-ci, comme voulu, rapportèrent donc que le seul sacrifice qui pourrait apaiser la colère des Dieux serait celui de Phrixos, le fils du roi et de Néphélée. Éplorée, Néphélée pria alors les dieux de sauver son fils.

Elle fut entendue par Hermès (dans certaines versions, Zeus lui-même). Et, alors que le prince était mené à l’autel pour y être sacrifié, le dieu envoya un grand bélier ailé aux cornes et à la toison d’or. Phrixos grimpa sur son dos, ainsi que sa sœur Hellé qui craignait d'être la prochaine victime de sa belle-mère. Le bélier s'éleva dans les airs et se dirigea à l'est vers le royaume de Colchide. Malheureusement en chemin, Hellé, atteinte de vertige, finit par lâcher prise et tomba dans la mer à un endroit qui fut nommé en son honneur par les Grecs, l’Hellépont (aujourd’hui, détroit des Dardanelles).

Phrixos, quant à lui, atteignit la Colchide où il fut bien reçu par le roi Éétès qui lui proposa même la main de sa fille Chalciopée. En remerciement Phrixos sacrifia le bélier en l'honneur de Zeus et offrit au roi Éétès la fameuse Toison d’Or. Ce dernier la suspendit dans le bois d'Arès et la fit garder par un serpent monstrueux qui ne dormait jamais. Éétès apprit de l’oracle que cette toison apporterait prospérité à son royaume mais que si la toison venait à disparaître, le roi mourrait un jour de la main d'un étranger.

Rendu méfiant envers tous les étrangers, Éétès devint alors un roi cruel et finit même par tuer son propre gendre, Phrixos.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 01:20 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

La Jeunesse de Jason

A Iolcos, dans la Thessalie méridionale, régnait un des frères d’Athamas, du nom de Cretheus. Ce roi avait pour fils Aeson, Phérès et Amythaon de sa femme Tyro, tandis que celle-ci était aussi mère de deux autres fils, Pélias et Nélée, des œuvres de Poséidon.

A la mort de Cretheus, Pélias, "plein d'insolence, d'audace et de desseins coupables", parvint à usurper le trône et à bannir Nélée et ses demi-frères du royaume. Seul, Aeson, le prétendant légitime, et sa famille parvinrent à rester, cachés dans la ville pour ne pas être tué.

Cependant, afin de protéger son fils à venir si ce dernier venait à être découvert par Pélias, Aeson l’envoya, à peine né, secrètement hors d’Iolcos, pendant qu’au même moment il fit circuler largement à travers la ville la nouvelle de sa mort. Le nourrisson fut envoyé au mont Pélion auprès du centaure Chiron, qui le garda toute son enfance et lui enseigna toutes les sciences dont il faisait profession. Il lui instruit surtout la médecine, ce qui fit donner au jeune prince le nom de Jason (d'un mot grec signifiant guérir).

Jason, à l'âge de vingt ans, voulant quitter sa retraite, alla consulter l'oracle, qui lui ordonna de se vêtir à la manière des Magnésiens, de joindre à cet habillement une peau de léopard, semblable à celle que portait Chiron, de se munir de deux lances, et d'aller dans cet équipage à la cour d'lolchos : ce qu'il exécuta.
 
En chemin, il se trouva arrêté par un torrent en crue. C’est là qu’il rencontra une vieille femme qui lui demanda de l’aider à traverser un cours d’eau dangereux. Jason ne refusa pas de lui rendre ce service. Cependant, alors qu’il essayait de traverser ce torrent en crue, la vieille sur le dos, le fort courant lui emporta une de ses sandales, si bien que ce n’est que chaussé d’une seule sandale qu’il arriva à la cour d’Iolcos.

Ce que Jason ignorait, c’est que la vieille femme qu’il venait d’aider n’était autre que la déesse Héra, qui plaça alors Jason sous sa protection, voyant en lui le meilleur moyen de se venger de Pélias qui l’avait un jour gravement offensée en assassinant la seconde femme du père de sa mère, Sidéro, alors que celle-ci s’était réfugiée sous sa protection dans l’un des sanctuaires de la déesse (oui, les Grecs ont des histoires de famille compliquées ^^’).

Arrivé à lolchos, Jason attira l'attention de tout le peuple par sa bonne mine et par la singularité de sa tenue. Il se fit connaître aussitôt pour fils d'Aeson et alla hardiment demander à son oncle la couronne qu'il avait usurpée. Pélias, haï de ses sujets et ayant remarqué l'intérêt que le jeune prince leur inspirait, et surtout effrayé de voir arrivé à lui cet homme chaussé d’une seule sandale (un funeste présage, tel que prédit par un oracle des années auparavant) n'osa rien entreprendre contre Jason ; et, sans refuser ouvertement, chercha à se débarrasser de son neveu en lui promettant de lui rendre son trône en échange d’une quête : il devait ramener en Grèce la dépouille de Phrixos, leur parent commun (tous étaient descendant d’Éole), cruellement massacré dans la Colchide et dont l’âme errait encore car ne pouvant trouver repos ; et, il finit aussi par lui dire, il devait aussi rapporter une toison précieuse ayant appartenu à Phrixos et dont la légende assurait qu’elle apporterait honneur et prospérité à celui qui la possédait.
 
Jason trouva, dans un premier temps, que la mission que lui donnait son oncle était irréalisable. Cependant, l’Oracle de Delphes, qu’il était parti consulter, lui donna un avis favorable.

Jason décida donc de partir à la conquête de la Toison d’Or.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 01:26 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

L’Argo et les Argonautes

Son expédition fut annoncée dans toute la Grèce, si bien que l'élite des héros et des princes ne tardèrent guère à arriver de tous côtés à lolchos pour y prendre part.

Jason alla également en Thessalie demander l’aide d’Argos, le fils ainé de Phrixos, qui, sur les conseils d’Athéna, construisit à Pagasae, un port de Thessalie, le navire Argo, au bois directement importé du Pélion, et surtout à la proue faite d’un morceau du chêne prophétique de Dodone que la déesse Athéna leur confia après l’avoir elle-même taillée.

De tous les jeunes gens venus de toute la Grèce se porter volontaires pour cette grande aventure, Jason en choisit cinquante-deux (d'autres sources parlent de cinquante-cinq) qui prirent le nom d’Argonautes. Outre Jason et Argos, il y eut au départ (parmi ceux qui furent les plus actifs): Tiphys, qui apprit d’Athéna l’art encore inconnu de la navigation ; Erginos, fils de Poséidon, qui succédera au précédent lorsque celui-ci mourra; Orphée le musicien; Thrau qui donna la cadence et combattit avec Orphée de ses chants les sirènes; Idmon et Amphiaraos, les devins; Zétès et Calaïs, fils de Borée; Pelée (fils d’Eaque et père d’Achille), Augias, Acaste (fils de Pélias), Castor et Pollux (les Dioscures) et leurs cousins, Idas et Lyncée; Acthalidès, héraut et fils d’Hermès ; Héraclès même se joignit à eux tout en laissant à Jason l'honneur d'être leur chef.

Lorsque tout fut prêt pour le voyage, ils offrirent un sacrifice solennel à la déesse ainsi qu’à Apollon qui protégeait le navire.

Il est dit que Zeus lui-même répondit favorablement aux héros par la voix de son tonnerre.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 01:43 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Le voyage vers la Colchide

Pendant leur voyage, ils firent plusieurs escales. Ils s'arrêtèrent tout d'abord à Lemnos, une île où Aphrodite en avait puni les femmes pour avoir négligé son culte, en les condamnant à dégager une forte odeur nauséabonde. Par conséquent, abandonnées par leur mari, elles avaient fini par égorger tous les mâles et restaient donc les seules sur cette île.

Jason fut accueilli en arrivant par la reine Hypsilé, et finalement, Aphrodite fut convaincue par son mari Héphaïstos de mettre un terme à la malédiction. Les Argonautes séjournèrent une année dans l’île, devenant les pères d'une population nouvelle, sous la protection des Cabires, auxquels ils allèrent rendre hommage dans l'île de Samothrace.

Jason lui-même s’unit à Hypsilé, dont il aura deux fils, Eunéos et Thoas.


Puis, reprenant leur route et pénétrant dans l’Hellespont, ils firent escale à Arctonnésos, l’île de l’Ours, au pays des Doliones, qu’un isthme rattachait au continent et dont le roi s’appelait Cizycos. Ce peuple les reçut avec hospitalité. Le roi les invita à un banquet et leur donna maintes preuves d’amitié.

Indépendamment de la fête donnée par les Doliones, l’Argo, gardé à ce moment-là par Héraclès, fut attaqué par les Gégéneis, des Géants sortis de terre et possédant chacun dix bras. Bien que seul, Héraclès les exterminera tous et dressera sur la plage un tas de leurs dépouilles.

Quelques jours plus tard, les héros mirent la voile vers leur prochaine destination. Cependant, pendant la nuit, des vents contraires s’élevèrent, qui, à leur insu, les rejetèrent de nouveau sur la côte des Doliones. Ces derniers ne s’apercevant pas dans l’obscurité que c’étaient leurs hôtes de la veille qui revenaient, les prirent pour des pirates pelages qui venaient alors souvent attaquer leur pays.

La bataille s’engagea. Au bruit, le roi Cyzicos accourut prêter main-forte à ses sujets. Mais il ne tarda pas à être tué par Jason lui-même, qui lui transperça la poitrine de sa lance. Les autres héros firent un grand carnage de leurs ennemis. Mais, quand le jour se leva, les deux partis reconnurent leur erreur et tous se lamentèrent. Jason fit des funérailles magnifiques au roi Cyzicos. Pendant trois jours, les Argonautes poussèrent les lamentations rituelles, et donnèrent des jeux en son honneur.

Avant de partir, comme la tempête les empêchait de reprendre la mer, les Argonautes dressèrent une statue de Cybèle sur le mont Dindyme, qui domine Cyzique.


L’étape suivante les conduisit plus à l’Est, sur la côte de Bithynie, où ils devaient séjourner pour la nuit pour se ravitailler. Les habitants les accueillirent chaleureusement. Durant cette halte, pendant que les héros étaient occupés à préparer le repas, Héraclès, qui avait brisé son aviron pendant la traversée, tant il ramait avec vigueur, partit dans la forêt voisine en quête d’un arbre pour en fabriquer un autre. Au même moment, Hylas, son jeune écuyer, fut envoyé chercher de l’eau douce pour le repas.

Hélas, alors qu’il se baissait sur le bord d’une rivière pour remplir sa jarre, une jeune nymphe, émerveillée par la beauté du jeune homme, le saisit en voulant l’embrasser et l’entraîna au fond du cours d’eau où on ne le revit plus. Polyphème, l’un des Argonautes, entendit son cri et se précipita à son secours. Il rencontra sur le chemin Héraclès qui revenait de la forêt. Tous deux se mirent à chercher Hylas. Ils passèrent toute la nuit à errer dans le bois, et ne furent toujours pas revenus lorsqu’à l’aube le bateau dût lever l’ancre.

C’est ainsi que les Argonautes durent continuer leur voyage sans Héraclès ni Polyphème car il n’était pas dans les destins des deux héros de participer à la conquête de la Toison d’Or. Polyphème fonda, dans le voisinage, la ville de Cios, tandis qu’Héraclès continua la quête de ses douze travaux.


Alors qu’ils passaient au large des Bébryces, les compagnons restés à bord de l'Argo entendirent parler d’Amycos, le roi de ce pays, qui s’amusait à défier tous les étrangers ayant le malheur de croiser son chemin et atrocement les tuer.

Indignés par ce comportement, les hommes de Jason y accostèrent et l’affrontèrent, lui donnant pour adversaire, Pollux, le lutteur légendaire. Ce dernier vainquit Amycos, en lui enfonçant le crâne d’un coup derrière l’oreille. Voyant leur roi mort, ses sujets attaquèrent alors les Argonautes qui les repoussèrent aisément et les firent s’enfuir dans toutes les directions.


Le lendemain, les Argonautes repartirent et, pris par la tempête avant de s’engager dans le Bosphore, durent faire escale sur la côte de Thrace.

Là ils se trouvèrent dans le pays de Phinée, un devin aveugle, fils de Poséidon, que Zeus, pour le punir d’avoir découvert certains secrets qui auraient dû rester secrets à la race humaine, avait affligé d’une malédiction singulière ; ainsi, chaque fois que l’on mettait devant lui une table chargée de mets, des Harpies, divinités de la dévastation et de la vengeance dotées de corps d’oiseaux et de visages de femme,  venaient dévorer et souiller sa nourriture.

Faute de pouvoir se nourrir, le vieil homme mourrait donc à petit feu.

Les Argonautes demandèrent à Phinée de les renseigner sur l’issue de leur voyage, mais le devin ne voulut pas leur donner de réponse avant qu’ils ne l’aient délivré de cette terrible malédiction. Les Argonautes acceptèrent. Ils lui dirent alors de faire semblant de passer à table. Et, quand les Harpies surgirent, Calaïs et Zétés, les fils de Borée, le vent du Nord, qui étaient ailés comme leur père, se précipitèrent à leur poursuite, épée à la main, jusqu’à les rattraper. Ils les auraient sans nul doute massacrés si Iris, la messagère des dieux, n’était pas intervenu pour leur demander de renoncer à les exterminer en échange de la fin de la malédiction du vieux devin.

Après un festin mérité, Phinée leur donna donc en remerciement une partie de leur avenir, ce qu’il leur était permis d’en connaître. Il les mit en garde contre un danger qui allait les menacer bientôt sur leur route : Les Cyanées (Le détroit de Bosphore), des écueils mobiles, se heurtant l’un contre l’autre.

Pour savoir s’ils pouvaient passer entre ces rochers, il leur conseilla de se faire précéder par une colombe. Si celle-ci réussissait à franchir la passe, eux-mêmes pourront la suivre sans danger. Mais si les écueils se refermaient sur l’oiseau, alors la volonté des dieux leur serait contraire, et la sagesse serait d’abandonner leur quête. Enfin il leur donna quelques indications sur les principales étapes de leur voyage.


Les Argonautes reprirent alors leur route. Arrivés devant ces écueils, ils lâchèrent, comme conseillé par le devin, une colombe qui réussit à franchir la passe, même si les rochers en se refermant pincèrent les plumes les plus longues de sa queue.

Les héros attendirent que les rochers se fussent de nouveau écartés pour lancer à son tour l’Argo. Le bateau réussit à franchir la passe, mais la poupe fut légèrement endommagée, comme l’avait été la queue de la colombe. Depuis cette époque les Roches restèrent immobiles, car le destin voulait qu’aussitôt qu’un bateau réussirait à les franchir leur mouvement prit fin.


Continuant leur route vers la Colchide, les Argonautes firent un sacrifice à Apollon sur une île déserte de la côte de Thynie. Ils furent aussi reçus par Lycos, le roi des Mariandynes. C’est là que Tiphys mourut, emporté par la maladie, et fut remplacé à la barre par Erginos ; c’est aussi là que le devin Idmon sera tué par un sanglier, comme il l’avait vu dans l’une de ses prophéties. Dascylos, le fils de Lycos, intégrera l'équipage.

Un peu plus tard, ils longèrent le pays des Amazones. Les hommes auraient réellement aimé s’y attarder, mais le vent favorable leur fit renoncer à ce projet. Comme ils passaient près du Caucase, ils virent le Titan Prométhée sur son rocher, et un grand aigle se dirigeant vers lui.


Les Argonautes, approchant enfin de leur destination, devront encore affronter, le long de la côte de l’île d’Aria, une nuée d’oiseaux dotés de plumes d’acier qui s’attaquaient aux étrangers. C’est là que les hommes de Jason furent rejoints par les quatre derniers fils de Phrixos.

Enfin, les Argonautes remontèrent le fleuve Phase jusqu’à Aea, la capitale de Colchide, où ils furent accueillis par Médée, la fille d'Eétès.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 01:53 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

La conquête de la Toison d’Or

Héra, qui surveillait de près son protégé et voulait lui éviter d’autres dangers, alla demander de l’aide à Aphrodite pour rendre Médée, la fille du roi Éétes, éprise de Jason. Aussi, lorsque celle-ci accueillit les héros grecs à leur débarquement, tomba-t-elle aussitôt éperdument amoureuse du jeune prince. Médée, experte aux arts occultes, promit alors de mettre ses dons au service de Jason si ce dernier était prêt à lui donner sa foi. Après des serments mutuels devant le temple d'Hécate, ils se séparèrent, et Médée alla préparer ce qui lui était nécessaire pour sauver son nouvel amant.

Jason, précédés par Argos, l'aîné des fils de Phrixos, et accompagné par Télamon et Augias, ira au-devant du roi Éétes pour l'informer que les seuls objets de leur voyage étaient la Toison d'Or et la dépouille de son parent. Le roi, qui avait été prévenu par un oracle qu’il cesserait de régner si la Toison venait à disparaître, était persuadé qu'il allait être tué. Aussi, tout en ayant l’air d’accepter la demande de Jason, il lui posa une condition, une épreuve de force et d'adresse à accomplir, qui, il l’espérait secrètement, viendrait à bout des velléités grecques : Jason devait seul d'abord mettre sous le joug deux taureaux sauvages, présent d’Héphaïstos, qui avaient pieds et cornes d'airain et qui vomissaient des tourbillons de flamme ; puis les attacher à une charrue de diamant et leur faire défricher quatre arpents d'un champ consacré à Arès, enfin y semer les dents d'un dragon que Éétes lui donna (celui tué par Cadmos) ; et exécuter tous ces travaux en une seule journée.

Jason pensa aussitôt que cette folle mission ne lui laisserait aucune chance d’en réchapper ! Mais, brave guerrier qu’il était, il se fit un point d’honneur à relever le défi.


Heureusement, Médée savait déjà ce qu'il était bon de faire. Elle donna à Jason un baume magique dont il devait enduire son bouclier et son corps avant de s’attaquer aux taureaux d’Héphaïstos. Ce baume avait la vertu de rendre invulnérable au fer et au feu quiconque en serait enduit et son invulnérabilité devait durer un jour entier. De plus, elle lui révéla que la semence des dents du dragon était un piège de son père. Elles donneraient en effet naissance à une moisson de Géants armés qui, aussitôt sortis de terre, chercheraient à tuer le héros. Cependant, comme Cadmos, Jason n’aurait qu’à lancer une pierre au milieu de leur troupe, alors les Géants se jetteraient les uns contre les autres, s’accusant réciproquement d’avoir lancé cette pierre.

Ainsi conseillé, Jason réussit à mettre les taureaux sous le joug, à les atteler à la charrue, puis à labourer le champ, et enfin il sema les dents du dragon. Puis, se dissimulant, il lança de loin une pierre au milieu des Géants naissants, ce qui les mirent si fort en fureur qu’ils commencèrent à s’entre-tuer. Enfin, profitant de leur épuisement, Jason en massacra les derniers survivants avant le soleil couchant.


Ce soir-là, surpris de voir le jeune homme revenir victorieux de son épreuve, le roi Éétes, qui n’était pas disposé à remplir sa promesse de lui céder la toison, planifia en tout hâte de rassembler ses forces pour au petit matin massacrer les Grecs encore endormis dans leur campement. Avertie des desseins de son père, Médée s’enfuit aussitôt du palais pour prévenir les Argonautes qui étaient encore en train de célébrer, au milieu de la nuit, la victoire de Jason. Elle supplia les Grecs d’agir, et de voler la toison avant de s’enfuir loin de ce pays. Jason acquiesça.

Le danger était grand, car la Toison d’Or était gardé par un serpent géant qui ne baissait jamais sa garde. C’est à nouveau la princesse Médée qui, grâce à sa magie, endormit le terrible animal. La toison était enfin dans les mains de Jason.

Lorsque Éétes attaqua le camp des Argonautes le lendemain matin avec son armée, il ne trouva qu’une plage vide et des Grecs déjà partis.


Il lança aussitôt ses propres navires à leur poursuite, sûr de les rattraper, car il avait déjà pris soin de positionner une force importantes aux Cyanées (Le Bosphore) pour rendre impossible de nouveau le franchissement du détroit aux hommes de Jason.

Or il n’avait posté qu’une garnison légère, commandée par son fils Apsyrtos, pour garder l’embouchure de l’Istros (Le Danube). C’est bien sûr à cet endroit que Médée dit aux Grecs d’attaquer.

Il est dit, qu’au cours de la bataille chaotique qui s’ensuivit, Apsyrtos, après avoir secouru sa sœur des mains des Grecs (ou du moins c’est ce qu’il pensait), fut sur le point de tuer Jason quand celui-ci, accaparé par une autre combat, lui tournait le dos, mais que Médée n’hésita alors pas un instant d’égorger son propre frère afin de protéger son amour.
 
Puis, les Argonautes continuèrent à remonter le fleuve jusqu’aux côtes Illyriennes (à l’époque où fut élaborée cette version de la légende, l’Istros (Le Danube) était considéré comme une artère fluviale mettant en communication le Pont-Euxin (La Mer Noire) et les côtes Illyriennes (L’Adriatique)). Mais ils furent peu à peu rattrapés par la flotte d’Éétes que le roi dirigeait lui-même. 

Médée, qui avait prévu cela en gardant le corps de son frère, en écartela la dépouille et en jeta les membres hors de l’Argo tout le long de leur route. Éétes perdit alors du temps à les ramasser, et quand il eut fini, il était trop tard pour songer à rejoindre les fugitifs. Aussi prenant avec lui les restes de son fils, il rebroussa chemin jusqu’au port le plus proche du Pont-Euxin, Tomes, et là enterra son enfant. Toutefois, avant de revenir en Colchide, il avait lancé plusieurs groupes de ses sujets à la poursuite de l’Argo, les prévenant que s’ils ne ramenaient pas Médée, ils seraient mis à mort à sa place.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 02:04 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Le Retour

Quand ils arrivèrent près des côtes Illyriennes, Zeus, irrité, par le traitement infâme qu'avait subi la dépouille d’Apsyrtos envoya une tempête pour écarter le navire de sa route. Alors la proue de l’Argo, construite d’un morceau du chêne prophétique de Dodone, se mit à parler, et révéla la colère de Zeus. Il ajouta que cette colère ne cesserait pas avant que les Argonautes ne soient purifiés par Circé, la tante de Médée, qui vivait à Aeaea, une île sur la côte Ouest de l'ltalie.

De là, ils regagnèrent la Méditerranée après avoir remonté l’Éridan (le Pô) puis descendu le Rhône (encore une fois, la géographie fluviale des poètes grecs de l’époque semblait quelque peu approximative), contournèrent la Sardaigne et enfin atteignirent l’île d’Aeaea, le royaume de Circé (sans doute la presqu’ile du Monte Circeo au nord de Gaète, entre le Latium et la Campanie). Là, la magicienne purifia les héros et eut un long entretien avec sa nièce Médée, mais elle refusa absolument d’accorder dans son palais l’hospitalité à Jason.


Le navire reprit alors sa course errante, et guidé par Thétis elle-même, sur l’ordre d’Héra, traversa la Mer des Sirènes. Là, Orphée chanta une mélodie si belle que les héros n’eurent aucune envie de se rendre à l’appel des Sirènes.

Ensuite, le navire Argo croisa le détroit de Charybde et Scylla (Le détroit de Messine), puis les îles errantes (sans doute les îles Lipari) au-dessus desquelles s’élevait une fumée noire. Enfin, ils abordèrent l’île de Corcyre (Corfou) au pays des Phéaciens dont Alcinoos était roi. C’est là, alors qu’ils étaient reçus par Alcinoos, qu’ils furent rejoints par un groupe de Colchidiens lancés à leur poursuite.

Les Colchidiens demandèrent au roi Alcinoos de leur livrer Médée. Alcinoos après avoir consulté sa femme Arété, répondit qu’il y consentirait, si à l’examen, Médée apparaissait comme vierge, mais que si elle était déjà femme de Jason, alors elle devrait rester avec lui.

Pendant qu’Alcinoos occupait les Colchidiens, sa femme Arété fit secrètement savoir à Médée les détails de cet accord. Jason s’empressa alors de remplir la condition qui devait garder Médée auprès de lui. Alcinoos n’eut plus qu’à refuser de livrer la jeune femme aux Colchidiens, qui n’osant revenir dans leur patrie les mains vides s’établirent chez les Phéaciens.


Les Argonautes reprirent la mer. A peine avaient-ils quitté Corcyre, qu’une tempête les entraina vers les Syrtes, sur la côte de Lybie. Là ils durent transporter leur navire sur leurs épaules jusque dans le lac Tritonis. Grâce à Triton, le dieu du lac, ils trouvèrent une issue vers la mer et reprirent leur voyage.

Arrivés dans l’île de Crète, ils se heurtèrent au moment de débarquer, à un Géant de fer, Talos, construit par Héphaïstos et à qui Minos avait confié le soin de défendre l’île contre tout débarquement. Le Géant de fer pouvait détacher d’énormes rochers et les lancer de loin contre les navires qui passaient pour les détourner du rivage.

Trois fois par jour il faisait le tour de l’île. Ce Géant était invulnérable, mails il avait à la cheville, sous une peau très épaisse, une veine, siège de sa vie.

Médée, par ses enchantements, su le rendre furieux en lui envoyant des visions trompeuses, et fit si bien que Talos, en se débattant de rage, se déchira la veine de la cheville contre un rocher du rivage. Il en mourut aussitôt.

Les Argonautes abordèrent, et passèrent la nuit sur la côte. Le lendemain, ils élevèrent un sanctuaire à Athéna et repartirent.


Sur la mer de Crète, ils furent tout à coup saisis par une nuit opaque, mystérieuse, qui leur fit courir les plus grands dangers. Jason implora Apollon, lui demandant de leur montrer leur route dans cette obscurité. Alors Apollon exauça sa prière et lança un trait de flamme, qui leur montra, tout près du bateau, une petite île des Sporades, où ils purent jeter l’ancre.

Ils donnèrent à cette ile le nom d’Anaphé (L’île de la Révélation) et y élevèrent un sanctuaire à Apollon, où furent célébrées par la suite des fêtes joyeuses en son honneur. Puis les Argonautes firent escale à Egine, et longeant l’Eubés, ils parvinrent à Iolcos, ayant accompli leur périple en quatre mois en ramenant la Toison d’Or.



On peut facilement voir dans la légende du retour des Argonautes beaucoup de similitudes avec celle de l’Odyssée. Étant antérieure, dans son premier noyau, à la rédaction de l’Odyssée, mais aussi ayant été après coup enrichie par d’autres grands poètes comme Apollonios de Rhodes qui était aussi un grand lecteur d’Homère, on ne peut savoir avec certitude ce qu’elle doit à L’Odyssée ou, au contraire, ce que L’Odyssée doit à celle-ci.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 02:14 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Après la Toison d’Or

Finalement, les Argonautes parvinrent à rentrer à Iolcos, et remirent la Toison d'Or à Pélias. Cependant ce dernier ne se pressait pas de tenir sa promesse, et retenait le trône qu'il avait usurpé.

De plus, de retour en Grèce, Jason apprit une horrible nouvelle. Pendant qu’il était parti à la conquête de la Toison, Pélias avait enfin réussi à trouver où le père de Jason et roi légitime d’Iolcos était caché, et le força à se suicider. Peu de temps après, de chagrin, sa mère mourut aussi. En l’apprenant, Jason voulut absolument se venger de Pélias.

Médée, prête à tout pour lui, imagina alors un stratagème.

Elle fit croire aux filles de Pélias qu’il était possible de redonner sa jeunesse à leur vieux père. Pour démontrer cette affirmation, elle égorgea et dépeça un vieux bélier qu’elle jeta dans un chaudron qu’elle fit bouillir à l’aide d’herbes magiques, et duquel, quand elle le retira, en sortit un doux et jeune agneau. Elle proposa aux filles émerveillés de Pélias de faire de même avec le roi. Après un moment d’hésitation, elles invitèrent Pélias. Il fut égorgé, mis en morceau puis bouilli par ses propres filles. Comme bien sûr les herbes que leur avait données Médée n’avait rien de magique, le vieux roi, au désespoir de ses filles, resta bel et bien mort. Et, comme la cuisson l’avait complètement consumé, il n’y eut même plus de corps pour ses filles pour lui donner sépulture et permettre à son âme de trouver le repos.

Ce crime leur apporta la vengeance mais ne rendit pas pour autant à Jason sa couronne. Car, horrifiés par ce crime, les habitants d’Iolcos chassèrent Jason et Médée du royaume. Le fils de Pélias, Acaste, devint alors roi d’Iolcos. Il est dit qu’Héra elle-même réprouva le procédé et leur retira sa protection.


Jason se retira avec Médée à Corinthe auprès de la Cour du roi Créon. Étrangement, ce nouvel exil fut pour eux synonyme de bonheur. Ils réussirent à trouver en effet dans cette ville des amis et une fortune tranquille. Pendant dix ans ils y vécurent heureux dans la plus parfaite union, dont deux enfants furent le symbole.

Hélas, au bout de tant de temps, Jason finit par se lasser de Médée et oublier ses serments passés. Et, alors que Créon se faisait de plus en plus pressant pour offrir au prince la main de sa fille, Glaucé, et lui démontrer que son mariage avec la magicienne ne pouvait être légitime, Médée n’étant pas Grecque, Jason finit par se laisser convaincre et par accepter.

Créon fit aussitôt bannir Médée de Corinthe, et Jason, pour concilier les bonnes grâces du roi, la répudia. Bien sûr Médée, exilée et humiliée, se vengera.

Profitant d’une absence de Jason de Corinthe, elle demandera à ses enfants d’apporter à Glaucé, de la part de Jason, une superbe robe de mariée. Mais, aussitôt que cette dernière l’enfila, la robe s’enflamma d’un feu ardent, et la brûla vive. Créon, qui voulait secourir sa fille, mourut lui aussi dévoré par les flammes, qui finirent par se répandre à tout le palais. Les habitants de Corinthe, en en voyant les ruines encore fumantes et en apprenant la mort atroce de leur roi, en guise de représailles, massacrèrent les enfants de Jason.


De retour à Corinthe, Jason, découvrit qu’il avait tout perdu, depuis la vie de ses enfants jusqu'à celle de son protecteur, le roi de Corinthe. Chassé de la ville pas ses habitants, il devint une ombre, errant des années durant sur les routes de Grèce, sans jamais d’établissement fixe.

Certains prétendent cependant qu’il finit par vouloir reprendre le trône d’Iolcos à Acaste, le fils de Pélias. Pour cela il fit alliance avec Pélée, le père d'Achille, qui avait eu à se plaindre d’Acaste, et avec l’aide de Castor et Pollux, ils ravagèrent la ville jusqu’au palais. Mais, une nouvelle fois, il fut chassé par le peuple d’Iolcos qui ne pouvait décidément pas accepter ses manières.

La légende de Jason se termina lorsque, un jour, vieillissant, et toujours errant, il s’en alla trouver refuge auprès de l’Argo, son ancien navire qui lui avait donné tant de gloire passée. Et, alors qu’il se reposait sous la proue de son vaisseau tiré à sec, le morceau de chêne sacré, taillé par la déesse Athéna en personne, se brisa, et lui fracassa le crâne.

Lorsqu’ils apprirent la mort de leur ancien chef, les Argonautes se rassemblèrent une dernière fois de toute la Grèce et lui donnèrent les honneurs héroïques.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 02:23 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Médée

Par la suite, Médée s’enfuit de Corinthe, et rejoignit la ville d’Athènes : le roi Égée avait en effet accepté de la protéger contre la promesse de pouvoir avoir des enfants (il ignorait encore qu’il avait déjà engendré Thésée). Médée épousa alors Ègée, et lui donna un fils, Médos.

Mais, quelques années après, Thésée, devenu adulte, rentra à Athènes afin de faire valoir ses droits au trône. Médée, qui découvrit l’origine royale du jeune homme mais se garda bien de le dire à Égée, lui proposa d’aller combattre le taureau qui sévissait dans les environs de Marathon (il avait été capturé par Héraclès au cours de son septième travail, puis relâché peu après.).

Ayant réussi l’épreuve, Médée tenta de tuer Thésée, avec l’aval d’Egée, faisant passer le jeune homme pour un prétendant au trône. Elle lui offrit alors une coupe de vin dans le but de l’empoisonner. Mais Egée reconnut à temps certains objets que Thésée portait sur lui (des cadeaux d’Aethra, la mère du jeune homme) et arracha la coupe des mains de son fils.

Médée, contrainte encore une fois à l’exil, retourna en Colchide, où se trouvait déjà son fil Médos.


Là-bas, peu après qu’elle se fut enfuie avec Jason, Persès avait tué le roi Éétès, son frère, pour s’emparer du trône. Aussi, craignant pour son trône, lorsqu’il vit arriver ce jeune prince, Persès jeta Médos en prison (le jeune homme protesta, se faisant passer pour un corinthien du nom d’Hippotès, fils de Créon).

C’est ainsi que, lorsque Médée arriva incognito à Aea, la capitale de la Colchide, la nouvelle s’était déjà répandu dans toute la ville qu’un prince corinthien était détenu. Apprenant cela, Médée, qui n’avait pas oublié le rôle de Créon dans sa perte de Jason, l’amour de sa vie, voulut encore une fois s’en venger. Et, alors qu’une terrible sécheresse dévastait le royaume, elle se déguisa en prêtresse d’Artémis et proposa à Persès de mettre fin à ce fléau en échange de la vie du jeune prisonnier. Mais, lorsqu’elle se rendit compte que le soit disant fils de Créon n’était autre que son propre enfant, elle lui donna une épée avec laquelle Médos tua Persès, vengeant ainsi son grand père Éétès.

Médos s’empara par la suite d’un territoire auquel il donna son nom, le pays des Mèdes (La Médie).


De Médée la magicienne, nul ne sait ce qu’il advint.
Revenir en haut
Papy
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2013
Messages: 2 102
Localisation: champs de rosée
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 02:33 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Bibliographie

Voici la liste des liens utilisés pour vous livrer l’histoire de Jason.

Je mets ceci par pur esprit éthique, mais franchement il y a tellement de parties que j’ai réécrites que je ne sais pas vraiment jusqu’à quel point cela est encore de la réutilisation ^^’.


Les liens qui ont été réutilisés dans les chapitres de manière notables :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Argonautiques_(Apollonios_de_Rhodes) pour l'Avant-Propos

http://www.dicoperso.com/term/adb1aeb1acaba55f52,,xhtml pour le chapitre 2 (Jeunesse de Jason), chapitre 5 (La Conquête de la Toison dOr) et chapitre 7 (Après la Toison d’Or)

http://www.alex-bernardini.fr/mythologie/jason-et-les-argonautes.php pour le chapitre 4 (Le Voyage vers la Colchide), chapitre 5 (La Conquête de la Toison dOr), chapitre 6 (Le Retour)

http://www.lebonheurenfamille.com/lecole-a-la-maison/le-mythe-de-la-toison-… pour le chapitre 5 (La Conquête de la Toison d'Or)

http://www.histoire-fr.com/mythologie_grecque_mythes_2.htm pour le chapitre 8 (Médée)


Sinon, les liens que j’ai occasionnellement utilisés (en phrases par ci par là) :

http://www.yrub.com/mytho/argonautes.htm 

http://www.insecula.com/contact/A004580.html

http://www.insecula.com/contact/A004588.html 

http://www.cosmovisions.com/$Argonautes.htm 

http://www.cosmovisions.com/$Jason.htm


Et pour ceux qui sont intéressés par les textes antiques les plus proches de ceux d’origine :


Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 19:20 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

J'ai encore deux messages à lire, le tout est très complet, bravo à toi ô gardien du savoir du Sanctuaire (et cousin du père castor). 


EDIT: terminé. J'adore toujours autant cette histoire, magouille et meurtres à gogo trop bon  Mr. Green
_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
gold saint camus
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 788
Localisation: Versailles
Masculin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 09:40 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

C'est toujours aussi intéressant !!!
_________________
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 21:00 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Shocked Bravo pour le travail papy. Okay

Très intéressant
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 21:09 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

Excellent boulot Papy. Ce fut très intéressent
_________________
Revenir en haut
Mercure
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 842
Localisation: France
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 21:28 (2014)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or Répondre en citant

très intéressant.
_________________
Vous n'avez de maître que celui que vous reconnaissez comme tel
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:42 (2016)    Sujet du message: Jason et la Toison d'Or

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Mythologies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze