Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Chroniques de Nesseldë

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anubis
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2012
Messages: 887
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 21:46 (2014)    Sujet du message: Les Chroniques de Nesseldë Répondre en citant

Comme vous avez pu le voir sur la Tchatbox, je me suis lancé dans l'écriture d'un Roman Héroic Fantasy, (Je n'ai jamais lu ou vu le Seigner des Anneaux et alors ? )

Donc voici le fameaux prologue de mon roman, c'est fout ce que ça prend du temps de traduire ne serais-ce qu'un seul mot courant en langage elfique. Entre le Quenya, le Finnois, le Darnassien et le Thalasien ça en fait des langues a user pour obtenir la traduction exacte du dis mot.

Je fait également des référence a certaine œuvre que j'apprécie, voyons voir si vous les reconnaitrez toutes XD
à présent t le dit prologue, en espérant qu'il vous plaira et bonne lecture ^^

Prologue

La Prophétie


La nuit est tombée sur les vastes contrées du continent d'Aërindor, Nyx recouvrant celui-ci de son épais manteau de ténèbres calmes et sereines… sereines ? Pas tout à fait. Les nuits ne sont plus sereines depuis un moment et si la voute céleste le pouvait, elle serait même écarlate.

Très bientôt va se dérouler un évènement décisif dont l'importance est telle qu’elle fera inexorablement pencher la balance de l'autre côté marquant le début d'une nouvelle ère et tracera un nouveau futur.

En plein cœur de la nuit et des ténèbres, au sein d'une forêt où le vent souffle à en décorner les bœufs et à en déraciner les arbres. Des bruits constants et frénétiques retentissent contre le sol. Cela est le bruit émis par chaque enjambée d'un tigre au pelage d'un blanc immaculé tigré de rayures d'un noir profond ; en d'autres termes, un Byakko.

Sur le dos de celui-ci se trouvait une jeune femme, plus précisément une elfe aux oreilles pointues, ses sourcils sont longs et gracieux et aux yeux d'une lueur vert émeraude éclatants, l'elfe est dotée d'une longue et soyeuse chevelure blonde comme le blé. Il s'agit d'une Anardorei, ce qui signifie "enfant du soleil", espèce parmi les espèces elfiques.

Cet être chevauche aussi vite que sa monture puisse la déplacer au travers de cette forêt sans utiliser les sentiers conventionnels et tout tracés. Si elle veut parvenir à accomplir l'objectif qu'elle s'est fixée, elle n'a d'autre choix que d'emprunter tous les chemins escarpés et sinueux pour semer ses assaillants.

L'Anardorei jette souvent un coup d'œil entre ses jambes où est solidement placé parmi plusieurs couches de couverture enroulée les unes sur les autres l'être que cet elfe s'est donnée pour mission de protéger. Cela n'est absolument pas une méthode de voyage optimale pour un nourrisson, mais la fin signifie les moyens, donc faute de mieux l'elfe le transporte sur sa puissante monture et bien coincé entre ses cuisses.

Alors que le tigre fond toujours au travers de la nuit, une pluie de projectiles commence à se dessiner dans l'air. Le sifflement de flèches le pourfendant se fait entendre et se plantent dans les arbres alentours. Ceci est très mauvais, parce que cela signifie qu'elle commence à être à portée de tir.

L'elfe tourne sa tête en arrière pour observer du coin de l'œil la distance qui la sépare de ses assaillants. Elle peut constater une dizaine d'orcs chevauchant des loups au pelage aussi noir que la nuit et à l'armature luisante d'un rouge pourpre la rattrapant. Alors qu'elle les avait semés précédemment en empruntant les chemins les plus difficiles d'accès pour ce type de monture, ceux-ci étaient parvenus tout de même à la rattraper.

Il s'agit en fait d'une autre escouade envoyée à ses trousses quand elle réussit à se débarrasser de la précédente en passant par des marais bourbeux. Ces montures-là n'ont pas la fatigue actuelle qu'a déjà accumulé celle de l'elfe qui parcoure déjà plaines et forêts au triple galop à l'aube du crépuscule. Voilà donc pourquoi l'espace les séparant se raccourcit encore et toujours à chaque enjambée.

Les orcs, civilisation choisissant une voie de guerriers, sont peut-être d'excellents tireurs à l'arc, mais cela ne vaut rien comparé à la maitrise innée de cet art chez les elfes, particulièrement ceux étant des forestiers de formation. L'elfe se saisit de l'arc aux courbures d'or et d'argent serties de rubis et d'émeraude attaché dans son dos.

Elle prononça quelques mots en langage elfique à sa monture, ensuite elle serre encore plus fermement ses cuisses pour bloquer davantage l'enveloppe de couvertures et tourne ensuite son torse vers l'arrière pour se tenir face à ses assaillants. L'elfe se saisit de trois flèches dans son carquois et les aligne l'une contre l'autre sur son arc dont elle bande la corde. Les différents alliages de l'arc reluisent de timidement aux reflets de la lune.

La pluie assassine de flèche provenant de l'escouade d'orcs ne cesse pas, mais en pleine nuit, leur vision et leur précision sont bien moindres qu'en plein jour à cause de l'obscurité. Là où, pour l'elfe, elle peut voir dans les ténèbres insondables de la nuit comme si le soleil était à son zénith.

L'Anardorei ferme un œil et se concentre pour augmenter sa précision, et quelques secondes plus tard, relâche la corde de son arc. Les trois flèches, suivant des trajectoires différentes, pourfendent le vent et l'obscurité pour aller se loger dans le crâne de trois orcs qui, suite à ce tir d'une précision meurtrière, se laissent tomber de leur monture gênant ainsi ceux se trouvant à l'arrière. Ces montures, séparées de leur maitre, s'égayent dans la nature.

L'elfe reprend une flèche unique qu'elle place sur son arc et se remet à focaliser sa vue pour tirer, mais cette fois-ci, ce ne sont pas les orcs qu'elle vise, mais le sol. Elle attend le moment opportun pour tirer sa flèche ; celui-ci arrivé, elle hurle tandis que le Byakko bande les muscles de ses puissantes jambes pour bondir haut et loin.

- IHACH !!!

La flèche partie à vive allure de l'arc tout en s'embrasant, émet une lueur qui aveugle les orcs. Quand la flèche se plante au sol, cette dernière explose et lève un terrible mur de flammes. Les orcs traversent sans peur le mur de flammes en faisant sauter leur monture au travers du brasier, ces bêtes se précipitant ainsi tout droit dans le ravin adjacent vers une mort certaine. Pour sa part le Byakko atterrit de l'autre côté du gouffre.

Cette fois-ci, l'elfe a bien distancé tous ses assaillants. Elle peut respirer, mais pas pour autant se reposer. Elle doit maintenir la cadence pour ne pas être rattrapée. Le calme était enfin revenu dans la forêt éclairée par la seule lumière de la voute étoilée quand soudain, le vent se fait plus puissant et violent. La voute céleste se couvre d'épais nuage formant un front orageux et engendrant une pluie torrentielle. La foudre retentit de manière effrayante.

L'elfe sait ce que ce brusque changement atmosphérique signifie. Elle redouble de coups sur les lanières de cuir des rênes de sa monture pour lui ordonner d'augmenter encore et toujours plus sa vitesse de course, mais cela est vain. Un barrage d'éclair s'abat juste devant le Byakko, l'elfe tirant d'un coup sec les rênes pour le faire s'arrêter immédiatement.

L'elfe descend prestement de sa monture en emportant le nourrisson enveloppé dans les couvertures dans ses bras. Elle a juste le temps de s'éloigner qu'un deuxième coup de foudre qui s'abat cette fois-ci directement sur le Byakko, le foudroyant implacablement et le réduisant à un amas de chair carbonisée. L'elfe commence alors à fuir à toutes jambes dans les profondeurs de la nature, mais un troisième coup de foudre pourfendit les cieux, déchirant le voile de ténèbres de la nuit pour s'abattre sur le sol. Le coup de foudre continue son œuvre au sol en entourant la zone où se trouve l'elfe tout en déclenchant par la même occasion un feu de forêt. Cette diablerie accule l'elfe, lui coupant toute chance de fuite. Elle se retrouve dos au mur, et le responsable de toute cette mise en scène jubile face à l'impuissance évidente de l'elfe.

- Cette fois-ci, tu es fait comme un hiukset.

Cette voix provenait du ciel où en survol de la zone se tenait un imposant et terrifiant Seiryu, une créature draconique aux écailles pointues et robustes d'un bleu électrique et pourvu d'un regard rougeoyant perçant. La créature est équipée d'une puissante cuirasse résultat d'un alliage d'or et d'argent. Le cavalier de cette monture draconique se leva de la celle de sa monture et en sauta pour atterrir sur le sol tout en souplesse quelques mètres plus bas. Celui-ci se rapprocha de l'elfe en arborant un rictus sournois et mal sain au bout des lèvres.

Cet être qui vient d'atterrir avec élégance et souplesse face à l'elfe fugitive a le teint de la peau sombre. Les sourcils longs et effilés, les yeux de couleur bleu céleste et une chevelure argentée éclatante, c'est être est un elfe noir.

- Sylvanas course le vent autant que tu veux, maintenant tu ne peux plus m'échapper ! À présent donne-moi le nourrisson que tu tiens dans tes bras et en échange je te laisse la vie sauve

- Comme si j'allais croire en la parole d'un Shitenno,

- L'empereur ne sera pas content en apprenant ce que tu as fait Sylvanas

- Comment aurais-je pu cautionner ce massacre là où toi tu y as pris un certain plaisir apparemment

- Étant toi-même une des quatre Shitenno de l'empire tu le sais très bien pourtant, pourquoi l'empereur a décrété la mise à mort de tout nouveau-né née entre le vingt-neuf novembre et le seize décembre. Les planètes sont astrologiquement placées cette année dans une certaine configuration très défavorable au règne notre empereur. Il ne doit y avoir aucun survivant afin que la prophétie ne se réalise pas donc nous devons tuer tous les nouveau-nés… SANS EXCEPTION !!!

- Krenaste tu me dégoute au plus haut point

- Trêve de politesse, donne-moi le nourrisson félonne ! Elle est la dernière représentante de son ignoble et répugnante race, une fois morte cette race sera éteinte. Comble de la malchance en plus elle est née dans le mauvaise période de l'année.

- Si tu veux ce nourrisson, il faudra me passer sur le corps

- Traitresse !!!

Sylvanas bondit en arrière et déposa le nourrisson enveloppé dans les couvertures entre les racines d'un arbre et dégaine sa cimeterre dont la lame est faite d'or et se mit en position de combat. Krenaste fit de même en dégainant sa propre épée dont la lame est bleue saphir.

- Ainsi, nous en sommes arrivés là, c'est très regrettable que deux Shitenno en viennent à se battre l'un contre l'autre. Sylvanas apprête toi à gouter au tranchant de Mjöllnir, l'arme commandant à la foudre elle-même

- Tu as fait reforger l'apparence de ton marteau à ce que je vois

- Un marteau c'est pratique pour exploser les membres de ses adversaires, mais la lame d'une épée qui entaille et déchire la chair et les muscles de mes proies c'est tellement plus radicale, expéditif et surtout… jouissif !

- J'ai confiance en ma cimeterre Anu'Zaram, la lame solaire

- Je vous massacrerai tous jusqu'aux derniers saletés d'Anardorei

- L'orgueil précédera votre chute à vous les Sildorei

- Bash'a no falor talah !

- Selama ashal'anore !

Les deux elfes rentrèrent en combat et le sifflement du vent laissa place au fracas des lames de métal rentrant en contact l'une de l'autre. Chacun campait sur ses positions en cherchant la faille chez l'autre qui permettrait de l'abattre. Les deux elfes excellant dans leur art respectif ceux si se retrouvèrent dans une impasse. Il y a toutes fois une différence notable entre les deux elfes, Sylvanas est loyal et honorable en combat ce que n'est pas Krenaste.

Le vil Sildorei se laissa sciemment toucher pour finir au sol sachant que l'Anardorei s'approche de lui pour confirmer sa victoire. Il compta chaque pas qu'elle fit dans sa direction quand elle s'arrêta de marcher, Krenaste se remit à genoux prestement et transperça le corps de Sylvanas à hauteur du nombril.

Le Sildorei ôta sa lame recouverte et maculée du sang l'Anadorei hors du corps de celle-ci. Sylvanas lâcha son arme et se mit une main à l'emplacement de sa plaie. Elle sait toute façon qu'elle est foutue vu la gravité de sa plaie. Avant qu'il ne soit trop tard, elle se saisit d'une bourse attaché à sa ceinture et en sorti une fiole servant à accueillir des potions alchimique. Elle l'ouvrit et en ingurgita cul sec le contenu. Elle s'effondra ensuite sur un flanc du corps sur le sol tandis que Krenaste se rapprochait de l'arbre ou se trouvait le nourrisson enturbanné dans les couvertures. Il brandit son épée au sol et geste vif planta son épée dans le nourrisson, une fois cette chose faite il en ôta les différentes couches de couverture et pu assister avec stupéfaction qu'il n'a poignardée que des couvertures. Sylvanas ne transportait avec elle que des couvertures repliées en boule l'une sur l'autre.

Furieux d'avoir été berné, le Sildorei se retourna dans la direction de l'Anardorei et lui mit un coup de pied dans les cotes sous le coup de la colère et lui aboya dessus

- Où est-elle !? Où est la Gorgone !?

- Dans ton c…

Krenaste ne laissa pas Sylvanas terminer sa phrase qui lui mit la lame de Mjöllnir sous la gorge, mais malgré ça l'elfe lui renvoyait un sourire arrogant et méprisant en dépit de son état

- Finis ta phrase et c’est par cet endroit de ton corps que ressortira la lame de Mjöllnir avant de t'avoir préalablement transpercé. Maintenant, réponds-moi !

- Tu ne la retrouveras jamais… elle est protégé par un puissant sort… plus précisément sa malédiction est restreint par un puissant sceaux et celui-ci peut cesser de faire effet dans un mois comme dans vingt ans

- Ou est-elle !?

Sylvanas ne répondit pas, il était trop tard, son cœur avait cessé de battre, elle était morte, mais cela n'a pas l'air d'indisposé Krenaste bien loin de la quelque part ça l'arrange il va pouvoir directement allé piocher les réponses dans sa mémoire encore fraiche. Le Sildorei plaça ses mains sur chaque tempe de l'Anardorei et rentra en transe pour pénétrer son esprit qui n'émettra aucune résistance vu qu'elle est morte.

Pour la seconde fois, Krenaste déjanta rapidement quand il découvrit que c'était le néant absolu au sein de la mémoire de Sylvanas. Pas le moindre souvenir, le néant absolu.Le Sildorei sortit alors de sa transe en fulminant. Il porta sa main à la fiole qu'a prise Sylvanas subsiste un très mince fond de la mixture qu'elle abritait.

Il l'approcha près de ses narines et huma son odeur après un court temps de réflexion et comprit pourquoi il n'a trouvé que le strict minimum dans la mémoire de Sylvanas. Celle-ci ingurgité une potion d'amnésie se supprimant ainsi sa mémoire. Et la gorgone fraichement née il y a au grand maximum quarante-huit heures est donc quelque part dans le royaume et seul Sylvanas savait où elle l'avait caché.

Krenaste c'est ce que ça signifie, la piste est morte, il connait bien Sylvanas et sais qu'elle n'aura pas fait les choses à moitié ni la moindre erreur pour la protéger. Jamais il ne pourra la retrouver cela est à présent une très grande menace pour l'empereur, une menace perdue dans la nature. Il e sait même pas comment il va pouvoir se justifier auprès de lui, surtout que cette erreur peut avoir… non va avoir de très grande conséquence dans l'avenir. Cela vient de déclencher un effet papillon qui aura des conséquences cataclysmiques et désastreuses pour l'Empire

- Sylvanas ! Rhachon le ! Tevenyel Anadorei !

Hurla le Sildorei qui céda suite à une crise suite aux conséquences que son erreur va provoquer. Il reprit son sang-froid il a échoué, mais il ne sera pas le seul à payer dans ce cas-là. Il n'est pas question que Sylvanas puisse repose en paix après ce qu'elle lui a fait. Le Sildorei attacha le corps de l'Anardorei bien fermement à l'arrière de la selle du Seiryu et repartit en direction de sa forteresse située en Terre de Numdor.

Dans une salle lugubre où est pratiqué l'art occulte de la Nécromancie a titre de torture, le corps de Sylvanas fut posé sur une table pendant que les nécromanciens et autre démonistes s'affaire mettre en place tous les préparatifs du rituel. Une fois tout cela enfin prêt Krenaste prit la parole sur un ton funeste

- Sylvanas en tant que Banshee tu te relèveras ! Et leurs Reines tu seras ! Le repos tu ne connaîtras pas et l'esclave de cette souffrance tu seras !

Les forces occultes de la magie noire se déchainèrent dans toute la pièce. La couleur du sang de l'Anadorei changea pour passer d'un rouge vif à un violet profond changeant ainsi le teint de sa peau qui pris une teinte des plus effrayante, ses blessures se résorbèrent et pour terminer l'âme de Sylvanas fut brutalement rappelée dans corps qui était à présent l'esclave du bon vouloir de Krenaste.


Dernière édition par Anubis le Mer 19 Fév - 15:56 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Fév - 21:46 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Diamond Saint
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2012
Messages: 79 041
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 22:00 (2014)    Sujet du message: Les Chroniques de Nesseldë Répondre en citant

C'est pas plutôt à poster dans la section fanfic ça ?
Aller hop, transfert.
_________________
Revenir en haut
Anubis
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2012
Messages: 887
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 22:03 (2014)    Sujet du message: Les Chroniques de Nesseldë Répondre en citant

Diamond Saint a écrit:
C'est pas plutôt à poster dans la section fanfic ça ?
Aller hop, transfert.


Je sais pas
Comme c'est un projet qui n'a aucun rapport direct avec Saint Seiya je me suis dit que c'était peut-être pas la bonne section, je te laisse voir ^^
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:55 (2016)    Sujet du message: Les Chroniques de Nesseldë

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze