Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint Seiya n’importe quoi (parodie).
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 11:12 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Saint Seiya n’importe quoi (la véritable histoire de Saint Seiya … ou pas).  
  
Par Esus Magnus, un auteur encore plus fêlé que l’écorce terrestre.  
  
            C’était une nuit, et donc ce n’était pas le jour. Bref, une nuit donc, alors que le Sanctuaire dormait en paix, un drame terrible se préparait. En effet, Shion le Grand Pope et représentant d’Athéna sur Terre avait convié Saga le chevalier d’or des Gémeaux pour l’apéritif journalier quand tout le monde dormait tranquillement. Saga avait deux options : passer par les temples qui séparaient le sien de celui du Grand Pope ou emprunter quelques chemins secrets connus de personne pour arriver à destination. Il opta pour la seconde option, en effet traverser les temples n’étaient pas toujours une sinécure.  
  
            Il y avait celui du Cancer, avec un propriétaire devenu fou après un abus de jeux de mots tous plus foireux les uns que les autres : « Cancer, tu meurs », « tient, voilà le crabe aux pinces d’or » (en plus il n’aimait pas Tintin le pauvre), « Cancer, j’en pince (ou non) pour toi », « tu vas terminer en boîte » etc. Ensuite le Lion, qui parfois se prenait pour un roi mais qui évitait les jungles depuis une certaine chanson. On continuait avec la Vierge, un type étrange plus ou moins toujours dans la lune à force de respirer des fumées particulières, il planait tellement que souvent on le voyait méditer à quelques centimètres au-dessus du sol. Il avait des croyances particulières et sortait peu, et dès que quelqu’un l’apercevait on lançait « tient voilà du Bouddha », mauvaise blague qui disparaissait peu à peu depuis que quelques personnes avaient mystérieusement perdu leurs sens. On continuait avec un temple vide, celui de la Balance, un vieillard alcoolique et paresseux comme pas deux qui ne venait plus et qui louait parfois sa baraque à une bande de hippies (hip hippies hourra, oui, juste pour ça). Le suivant était plus cool, le temple du Scorpion qui était occupé par un rockeur qui lançait souvent des piques, d’ailleurs il ne manquait pas de venin le bougre. Après, nous avions le Sagittaire qui n’était pas une flèche mais qui aimait les suivre (pour retrouver son chemin tient). Il fallait ensuite passer chez le Capri (c’est fini) corne, le jardinier du Sanctuaire qui coupait super bien les haies avec sa technique (mais aussi quelques têtes parfois, par accident), tous les ans à noël il s’occupait aussi de la bûche (en général de la table aussi sans le faire exprès). Venait encore le Verseau, le responsable des chambres froides, un gars certes sympathique mais un peu froid qui aimait bien vous refroidir, certains disaient qu’il était givré et d’autres assuraient que dans les soirées il jetait souvent un froid. Et enfin les Poissons, avec un chevalier un peu … étrange. Les blagues faites sur son signe astrologique, du genre « tu sens la marée » par exemple l’avait mené à se parfumer de plus en plus. De même, les « on se l’écaille », aussi en lien avec le temple précédent, terminait souvent très mal. Bref, le chevalier des Poissons se parfumait avec des roses, il en avait tellement qu’il combattait même avec en plus de vendre du parfum dans le monde entier (une tuerie d’ailleurs son parfum selon les rumeurs).  
  
            Donc, comme notre Saga et pas Africa avait un peu la flemme et guère la patience de supporter les lourds du Sanctuaire, il passa par les passages secrets. Quand enfin il arriva chez le Pope, la soirée était déjà bien entamée. Shion avait ouvert les portes de sa cave et les servantes du Sanctuaire étaient déjà en train de réaliser leur spectacle habituel que la décence m’interdit de parler. Saga serra les points, n’appréciant guère que le vieux, qui lui avait promis une soirée d’enfer (plutôt étrange pour des chevaliers d’Athéna quand même), ait commencé sans lui. Sa rage se renforça quand il aperçut Aiolos buvant avec Shion, les deux semblaient déjà plus imbibés qu’un baba au rhum d’ailleurs. Saga contrôla sa haine, son maître, un dénommé George Lucas lui avait toujours clamé de ne pas céder au côté obscur du Cosmos. Faisant semblant d’être d’humeur joyeuse, il alla rejoindre Shion et Aiolos, toutefois sa colère ne baissa guère.  
  
            Plus tard dans la soirée, Shion eut l’idée géniale de présenter sa fille illégitime qu’il avait eu avec une servante du Sanctuaire. L’enfant était encore bébé. Et le drame eut lieu. Shion qui avait du mal à marcher droit et voyant trouble, il ne vit pas la peau de banane qui gisait à terre. Marchant dessus, il tomba à la renverse et se brisa la nuque sur une marche en pierre. Le Grand Pope n’était plus. Saga et Aiolos se regardèrent, ne sachant que faire. Le premier voulait savoir qui allait se charger du poste de Grand Pope et le second se préoccupait plus de la petite fille qui pleurait dans son lit. Comme tous bons personnages de manga devant un choix, ils jouèrent le tout à pierre, feuille, ciseau. Mais Aiolos tricha : il gagna le rang de Pope alors que Saga était relégué à celui de nounou. Ne supportant plus les pleurs incessants de la gamine, il sortit un cure dent en or acheté à un certain Cronos, « accessoires de luxe à pas cher », pour le planter dans le ventre de l’enfant. Aiolos s’interposa, arrachant des bras de Saga la petite fille qui pleurait plus que jamais. Dans l’action, Saga tomba à terre. Cette fois s’en était trop. Il hurla sa rage à pleins poumons, ses yeux devinrent injectés de sangs et ses cheveux changèrent de couleur. Saga venait de basculer dans le côté obscur de la Cosmos énergie. Aiolos le comprit. Il opta pour la fuite. Il fonça droit vers une fenêtre qu’il défonça, se retourna vers Saga pour se moquer de lui avec des remarques du genre « tu ne m’attraperas pas ». Saga sourit, d’un doigt il fit signe à Aiolos de regarder vers le bas, ce dernier le fit, il constata alors la présence d’un vide immense sous sa personne. Il tomba alors aussi sec en hurlant une évidence du genre « je tombe ». Saga contempla le spectacle, « oui tu tombes, dans ta tombe. Dieu que je suis drôle ». Toutefois Saga qui avait un petit coup de barre mais sachant fort bien que le Sagittaire, à la différence du verseau était un dur à cuir, il s’empara des habits de Shion, déclencha le système d’alarme du Sanctuaire et convoqua quelques uns des chevaliers.  
  
            Il envoya Shura en première ligne. Ce dernier pourchassa Aiolos avec acharnement. Pendant la course-poursuite, le Sagittaire prouva effectivement qu’il n’était pas une flèche. En voulant utiliser le bébé comme bouclier humain il pointa l’enfant dans la direction opposée des gardes et de Shura. Ce dernier qui était tout aussi tranchant dans ses propos que ses attaques, repoussa Aiolos au bord d’un ravin. Là, il est termina en usant d’une réplique d’un de ses films préférés : « ça va couper chéri ».  
  
            Ainsi commença véritablement, ou presque, l’une des grandes épopées de l’histoire.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Mar - 11:12 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 11:41 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

N'importe quoi ce truc.mais tres drole. Elle est tout au service de ce cher Saga.
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 11:46 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Orlare a écrit:
N'importe quoi ce truc.mais tres drole. Elle est tout au service de ce cher Saga.


Pas vraiment, il pète un câble à cause de la soirée et du fait qu'Aiolos a été invité par Shion et qu'ils ont commencé la soirée sans lui  Mr. Green  plus bête tu meurs quand même. 


Et tu n'imagines même pas les idées idiotes qui me viennent à l'esprit pour continuer cette parodie  Laughing . Surtout pour les 1ers combats de Seiya et Co. 
_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 11:49 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Vas y poste qu'on rit bien
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 12:25 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

La fille illégitime du Grand Pope fut retrouvée par un trafiquant de chair humaine. Ne pouvait guère faire grand-chose de la petite, il pensa d’abord la vendre à une entreprise spécialisée dans la viande de bœuf mais qui utilisait tout et n’importe quoi, notamment pour des lasagnes. Toutefois il finit par la vendre à un touriste japonais multimilliardaire qui semblait avoir un penchant très prononcé pour les enfants. Cependant, notre touriste qui se nommait Mitsumasa Népaunkado trouva dans les linges de l’enfant un étrange testament.  
  
            Je suis Aiolos, chevalier d’or du Sagittaire. Le Sanctuaire est sous la coupe d’un traitre qui a voulu tuer cette enfant. Veuillez protéger cette demoiselle au péril de votre vie et libérez le Sanctuaire du mal.  
  
            Le vieux japonais qui n’en avait quasiment rien à faire se dit : et si on formait les orphelins du dernier tsunami à devenir chevalier. S’ils meurent cela fera de la vermine en moins et des économies pour l’État et si jamais ils sont ultra costaud le Japon pourra redevenir l’Empire qu’il était jadis.  
  
            Et ainsi débuta un long entraînement périlleux pour quelques jeunes garçons : parmi eux certains se nommaient : Seiya, Ikki, Shun, Hyoga et Shiryu. Un jour que Seiya était tranquille, fier d’avoir botté les fesses de l’un de ses camardes de jeu, un étrange vieillard lui apparut comme un fantôme. L’homme était un occidental, avec une barbe blanche et il était vêtu d’une manière étrange, un peu comme un moine mais en différent. Celui-ci lui tint ce langage :  
  
            - Tu dois te rendre dans le système Dagobah, là bas tu rencontras Yoda c’est le …  
  
            Le fantôme fut interrompu par un de ses confrères, qui lui avait deux points ronds sur le front.  
  
            - Tu te trompes d’histoire Kenobi, arrête de squatter Saint Seiya !  
  
            Le premier fantôme disparut, l’autre resta et se tourna vers Seiya.  
  
            - Tu dois te rendre au Sanctuaire pour recevoir l’entraînement des chevaliers. Ton objectif : l’armure de bronze de Pégase ! Qu’en dis-tu ?  
  
            - Que le dernier pétard que j’ai fumé est extra le vieux !   
  
            Le fantôme sembla consterné et disparut aussi subitement qu’il était apparu. Nos jeunes garçons furent envoyés se former aux quatre coins du monde alors que la fille illégitime grandissait et devenait pourrie-gâtée. Seiya alla en Grèce, se former au Sanctuaire. Ikki qui était un adepte des vapeurs en tous genre s’en alla dans un volcan pour en apprécier pleinement les dégagements de souffre. Shun partit pour la Méditerranée, là-bas il travailla à la chaîne. Hyoga s’en alla pour les terres glacées de Sibérie, son maître était glacial. Le jeune garçon travailla aussi au noir comme glacier pour son argent de poche. Et Shiryu devint le disciple du cousin de maître Yoda, le chevalier d’or de la Balance qui passait son temps à faire de la délation, à boire, dormir et enlever ses vêtements.  
  
            Après bien des années, nos héros gagnèrent leur armure. Seiya affronta une armoire à glace, il se dit que cette épreuve était injuste et que Hyoga en tant que chevalier des glaces auraient dû affronter le monstre. Toutefois son adversaire étant encore plus bête que lui, Seiya parvint à le terrasser en le forçant à s’exploser la tête la première sur une colonne de pierre. Shun lui, passa par un remake du Grand Bleu, son maître étant fan du film. Au départ le brave garçon fut excité, attaché par des chaînes sur une étrange structure en bois, lui qui était adepte de pratiques plutôt particulières, il ne pouvait qu’aimer. Mais quand l’eau monta, il comprit que son maître l’avait trompé (absence totale d’une pensée perverse ici). On ne sait comment, le gamin s’en sortit vivant, des rumeurs circulent disant que l’épreuve n’était pas sous forme normalement et que le maître du jeune chevalier avait juste tenté de l’éliminer. Hyoga lui devait obtenir son armure en contentant une bande de marseillais venus boire le pastis dans un bar. Cependant, les glaçons manquèrent et le seul moyen pour les satisfaire : briser des icebergs avec ses mains. Ikki, l’esprit embrumé par les vapeurs élimina tout le monde sur le volcan et vola l’armure. Enfin Shiryu fut emmené par son maître dans un club, et après un striptease inédit, gagna son armure lui aussi.  
  
            Tous furent alors conviés à s’affronter dans un tournoi.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Tigress White
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 1 323
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 12:32 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

.....................................x)
C'est très recherché GTE.Mais d'ou te vienne de pareil idiote idée?
Les jeux de mots sont ta spécialité,sa je l'avais pariée!
Le coté obscur n'as plus de secret!
Même si tu as mis des péages à l'entrer!
Mais bon,tout ça,c'est bien jouée!
J'en suis très troublée!
Comment oublier?
Une pareil scène de calamiter?
Bon je vais pas trop abuser!
Continue comme ça,tu es le Roi de la Parodie!
et je suis sure quand ce moment même tu sourit!


En tout cas c'est une méga-chance,d'avoir fait ta connaissance!YEAH!
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 14:27 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Merci pour les commentaires.   

 
Le grand tournoi allait commencer. Des jeunes adolescents allaient s’affronter, peut être jusqu’à la mort devant des milliers de spectateurs et des millions de téléspectateurs sans que les autorités de la protection de l’enfance et des mineurs ne tentent de l’empêcher. Seiya et nos héros, ainsi qu’une bande d’inutiles également en armure de bronze allaient dons se battre. La récompense : une armure d’or achetée chez un antiquaire par Saori Népaunkado, la jeune fille qu’avait été  jadis achetée par  Mitsumasa Népaunkado qui était mort entretemps.  
  
            Dans un premier temps Seiya devait combattre Geki le chevalier de bronze de l’Ours. Le gars ne semblait pas avoir inventé l’eau chaude et encore moins la froide. Il ne cessait de se vanter d’avoir tué des ours par centaines en Europe et donc d’être pourchassé par Greenpeace et les associations de protection des animaux. Alors que le combat allait commencer, Geki qui n’était rien d’autre qu’un gros nounours, sentimentalement parlant, se précipita vers Seiya pour l’enlacer et ainsi fêter les retrouvailles. Cependant ses bras musclés commencèrent à écraser le pauvre Seiya. Ne sachant que faire, il sortit une masse d’arme de sa poche et démolit les bras du géant qui hurla comme un ourson ayant perdu sa mère. Alors le combat commença, Geki informa les juges que les os de ses bras étaient en miette mais ces derniers ne voulurent rien savoir, prétextant qu’une petite blessure superficielle ne devait pas arrêter un chevalier. Seiya qui était en fait un sadique en profita. Il fusa vers le pauvre Geki qu’il attaqua d’une multitude de coups de pied. Seiya qui avait entendu parler le Grand Pope au Sanctuaire, il utilisa ici son enseignement : ne se battre que contre un adversaire déjà vaincu pour être certain de l’emporter. Le public était en délire, applaudissant à tout rompre et personne ne se posait de question étique ou morale, tout était parfaitement normal.  
  
            Alors Hyoga monta sur le ring et toisa son adversaire qu’il nomma Ichi partout. Le pauvre chevalier de l’Hydre devint plus rouge qu’une tomate mure. Il menaça le Cygne de lui planter ses griffes de serpent. Hyoga rigola en disant que les serpents n’avaient de griffes et que l’armure de l’Hydre était donc à l’image de son porteur : n’importe quoi. Alors Ichi s’élança, cependant alors qu’il s’approchait de Hyoga, ce dernier gela les gouttes de sueurs du premier combat qui étaient tombées sur le ring. Ichi marchant sur la place, bascula en arrière et se cogna la tête avec violence. Hyoga en profita pour le jeter du ring à grands de pieds.     
            Shiryu se dirigeait déjà sur le ring quand arriva l’esclave du Vieux Maître, une jeune fille un peu naïve. Elle apprit au chevalier du Dragon que leur maître était en plein coma éthylique et qu’il avait besoin de l’assistance médicale de son disciple. Le chevalier promit à Shunrei d’exploser Seiya le prétentieux avec une célérité supérieure à un cycliste sur le tour de France (et à moins d’avoir l’hyperdrive du Faucon Millenium, la chose est impossible). Les deux adversaires montèrent sur le ring et se firent face. Seiya stressait, n’ayant aucun moyen pour battre le chevalier du Dragon qui à la différence des brêles ici réunies semblait avoir de véritables pouvoirs. Seiya n’avait pas trouvé de ces flèches noires capable de terrasser Smaug, si jamais Shiryu attaquait fort, Pégase serait battu. Les deux adversaires entamèrent un dual à la DBZ, se rendant coups de pieds et de poings. Soudain Seiya se retrouva à terre et Shiryu jeta 7 boules de cristal en hurlant « dragon sacré apparaît ». Shenron surgit alors et regarda Shiryu ainsi que Seiya, une perle de sueur apparut sur son visage ainsi que la consternation dans son regard.  
  
            - P’tit gars, je n’ai rien à faire ici moi, s’adressa-t-il à Shiryu, tu dois te débrouiller autrement pour faire apparaître un dragon et terrasser l’incapable qui te sert d’adversaire.  
  
            Et Shenron disparut, les boules de cristal s’envolèrent et se dispersèrent. Shiryu se retrouva hésitant, Seiya en profita pour se relever et l’attaquer courageusement avec lâcheté alors que son adversaire avait perdu sa concentration. Alors que Shiryu se faisait cogner de toutes parts par un Seiya déchaîné, notre chevalier du Dragon se remémora son passé. Frustré par l’entraînement inutile du Vieux Maître qui croyait former un stripteaseur, Shiryu avait eu l’idée de devenir une star du football mondial. Cependant, dans la campagne paumée de la Chine profonde, même les ballons ne foot n’existaient pas. Alors Shiryu avait jonglé non pas avec une balle mais avec la cascade, et ouais ça calme. Et le pire étant qu’un jour il parvint à inverser le courant alors que le Vieux Maître lui méditait sur l’influence du saké sur la qualité de l’entraînement d’un apprenti chevalier. Alors Shiryu hurla Rozan Sho Ryu Ha et son coup de poing devint un dragon vert (non, il ne s’agit pas de la taverne d’Hobbit Bourg) s’élança vers un Seiya qui se retrouva sur le tapis après s’être mangé la créature dans le ventre. Mais notre courageux Pégase se releva. Shiryu tenta dès lors le corps à corps. Suite à un croche-pied judicieux de Seiya, le Dragon se retrouva à terre. Seiya en profita pour faire voler le bouclier qui alla se planter dans la tête d’un malheureux spectateur.  
  
            - Pas possible, il a vraiment un pouvoir ! S’exclama Seiya. Tricherie, il n’y a que des nazes dans ce tournoi.  
  
            Shiryu se releva.  
  
            - Seiya, tu devrais lire le scénario, tu es le héros et toi aussi tu as un pouvoir.  
  
            - Plaît-il ? Depuis Oméga je suis une brêle en puissance et j’ai bien envie de le rester !  
             
            - Malheurs, même ton vocabulaire a disparu !  
  
            - Mais non, je suis censé m’adresser aux jeunes générations, si je veux que l’on me comprenne je dois parler en kikoulol.  
  
            - Pour ton bien Seiya, je vais devoir te faire souffrir afin que tu te retrouves.  
  
            Le combat reprit. Shiryu avait un avantage net sur Seiya. Et quand ce dernier se retrouva au bord de la défaite, un chauve surgit sur le ring et s’interposa.  
  
            - C’est à moi qu’il revient de plumer Pégase !  
  
            Et sans que l’on comprenne comment, ce chauve attaqua le Dragon avec une telle violence que ce dernier se retrouva bientôt dans une marre de sang au-dehors du ring. Cependant Seiya lui en profita pour assommer le chauve par derrière avant de lui casser les jambes. Shunrei et quelques uns des bronzes participant au tournoi se tenaient autour de Shiryu qui semblait se situer aux portes de la mort. Shun proposa un massage sensuel pour guérir Shiryu mais ce dernier retrouva sa conscience et sa puissance juste en entendant cette proposition en il envoya voler Andromède dans les gradins. Le pauvre garçon fut alors pourchassé par une foule de jeunes spectatrices alors qu’il hurlait sans cesse « je n’aime pas les femmes ».  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 20:01 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

  Okay

Excellent l'artiste, tes 3 chapitres étaient très drôle. Oméga est ta source d'inspiration, déjà un peu dans la chapitre 3 ou Seiya avoue être un brêle Shocked c'est bien il avoue quand même en être une  Mr. Green


Continue comme ça
_________________
Revenir en haut
Aries no Kiki
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2013
Messages: 4 438
Localisation: Jamir
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre
¤: Réparateur d'armures

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 20:12 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

J'ai adoré surtout cette phrase :


 
Citation:
 - Que le dernier pétard que j’ai fumé est extra le vieux ! 

Celle là, elle est
_________________

Trois générations de réparateurs d'armures agrées
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 20:45 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Sisyphe: se sont plus de petites histoires que des chapitres, je fais ça à l'arrache encore pire ma fiction que je vais essayer de reprendre bientôt et sans aucune structure. La phrase sur le pétard elle est venue toute seule celle-là  Mr. Green  mais cela est un moyen d'expliquer de manière rationnelle l'apparition soudaine d'un fantôme  Okay .  

 
Vous l'aurez pigé: Seiya est un pur loser mais qui aura toujours une chance de cocu pour s'en sortir encore et encore. Le clin d'oeil sur Oméga est plutôt un coup de griffe et une partie de ma pensée envers cette daube et le public qui l'apprécie.  

 
Je continue demain si j'ai le temps, Shun VS Jabu sera épique je vous préviens, attention les clichés seront là   et le retour du Phoenix alors là bonjour les âneries.  

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 21:03 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Tes histoires c'est comme ça que je perçoit Oméga (et toi aussi d'ailleurs je pense Mr. Green )

Shun Vs Jabu, le retour du Phénix, que du bon en somme  Wink (mais à la sauce Oméga)
_________________
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 02:46 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Seiya dans Omega et les blaques sur Ichi trop bon
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 16:12 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

            Shun qui était parvenu à se débarrasser d’une horde de jeune femme en furie monta sur le ring sur les vivats des demoiselles et les insultes des hommes. Les filles hurlaient sans cesse ; « Shun tu es trop beau », « je t’aime », « veux-tu m’épouser même si tu es mineur on ira dans un pays où se sera autorisé ». Bref, le pauvre garçon était littéralement harcelé par les représentantes de la gente féminine et ne cessait de montrer un écriteau sur lequel il avait marqué : je n’aime pas les femmes mais les hommes. Alors survint Jabu (surnommé jabu un p’tit cou d’trop) le chevalier de la Licorne. Ce dernier défia Shun par des gestes mais le chevalier d’Andromède reste aussi impassible qu’un chevalier d’or quand Athéna est enlevée par le méchant de l’histoire.  
 
  
 
            - Jabu mon ami, je refuse de te combattre.  
 
  
 
            - Quoi ? Tu te moques de qui Shun ? Tu ignores ce qui est en jeu lors de ce tournoi ? 
 
  
 
            - Je ne le sais que trop bien mais … combattre pour une bête armure d’or signifie-t-il que je dois abîmer ton beau visage lors d’une âpre bataille ?  
 
  
 
            - Shun … je …  
 
  
 
            - Jabu, je préfère encore descendre du ring et te laisser continuer que te violenter et risquer de te blesser.  
 
  
 
            En disant cela Shun s’avança vers Jabu et prit avec délicatesse ses mains dans les siennes.           
 
  
 
            - Shun je … suis … troublé, je … jamais je n’ai … 
 
  
 
            - Jabu, mon beau et solaire Jabu.  
 
  
 
            - Shun, mon bon Shun.  
 
  
 
            Et alors que les deux jeunes gens allaient s’abandonner à une passion mutuelle, une horde de spectatrice surgir sur le ring. Jabu fut attaqué et lynché par les filles qui utilisaient sacs à main, chaussures, peignes ou boîtes de maquillage. Quelques unes retenaient Shun et en profitaient pour placer leurs mains à des endroits intimes. Après plusieurs minutes d’une furie étrange, Jabu fut laissé gisant à côté du ring, une chaussure à talon planté dans son front, une autre dans son derrière. Beaucoup de personnes semblaient consternées par un spectacle aussi pitoyable et seul Seiya rigolait comme un bossu sous les regards haineux d’un Quasimodo (mais de forum) dont on ignorait le pourquoi du comment de sa présence ici.  
 
  
 
            Alors soudainement les lumières s’éteignirent. Le bruit d’une chasse d’eau retentit et des toilettes pour homme surgit un chevalier qui rajustait son armure : le Phénix était enfin arrivé.  
 
  
 
            - Ni-san, hurla Shun.  
 
  
 
            Mais le Phénix ne rétorqua pas. Alors que les lumières revenaient, une bande de chevaliers black arriva pour entourer Ikki comme des gardes du corps.  
 
  
 
            - Je me demande si l’auteur de cette parodie ne vient pas de se planter en beauté, clama alors Shiryu, dans le scénario de la série d’origine on parle de chevaliers noirs à cause de la couleur des armures qu’ils portent.  
 
  
 
            - Ta gueule Smaug, rétorque Seiya, les Américains ont acheté des parts pour cette parodie, il faut donc respecter le pourcentage de personnages de couleur. Mais inutile de s’inquiéter, malgré cela les noirs ne survivent pas longtemps avec les ricains, les gars vont vite disparaître.  
 
  
 
            - Ni-san, hurla encore Shun.  
 
  
 
            - Ce n’est pas possible, il a des actions chez le constructeur automobile, s’étonna alors Shiryu.  
 
  
 
            - Effectivement Draco, dès qu’il hurle nisan/ni-san il touche 500 dollars ! Lui répondit Seiya.  
 
  
 
            - L’enfoiré, je devrais l’envoyer paître dans les gradins mais cette fois chez les mecs histoire qu’ils le pulvérisent.  
 
  
 
            Seiya sortit alors un pétard de son armure et se tourna vers Shiryu.  
 
  
 
            - Tu n’aurais pas du feu ?  
 
  
 
            N’étant pas d’humeur à supporter les petits noms que lui donnait Seiya ou ce genre d’idiotie liée à sa constellation, il attrapa un lance-flamme ionique gisant sous le ring et attaque Seiya avec. Au moment même où Pégase allait terminer plus grillé qu’une saucisse sur un barbecue, le Phénix parla.  
 
  
 
            - Déjà à l’époque je le pensais mais aujourd’hui cela se confirme, mon frère est une chochotte. Je vais devoir te tuer Shun, ainsi que tout ici présent pour me calmer, cela vous apprendra hahahaha.  
 

_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 21:49 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Je le savais Shun cache son jeu, il nous fait un complexe à la Aphrodite, il est plus ouvert aux hommes...

Bon Shun à des actions sur Nissan c'est confirmé, les chevaliers noirs...Ikki aurait pu faire autre chose quel dégoutant il aurait pu faire les chevaliers jaune... Mr. Green


Continuez ainsi, maitre c'était drôle  Wink
_________________
Revenir en haut
Mercure
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 842
Localisation: France
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 22:43 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie). Répondre en citant

Sysiphe ta blague est justement à .....  Wink

les nouveautés:
Bon Shun est promoteur pour une marque de voiture.
Seiya en a trop pris.
Shiryu est striptiser (je sais pas si c'est nouveau)
Jabu est aussi homo.
_________________
Vous n'avez de maître que celui que vous reconnaissez comme tel
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:57 (2016)    Sujet du message: Saint Seiya n’importe quoi (parodie).

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Fanarts/Fanfics/Goodies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze