Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Planetes Naines & Objets Transneptuniens
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Astronomie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 13:53 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

 Planètes Naines & Objets Transneptuniens

  


  
-Un objet transneptunien désigne tout objet du système solaire dont l'orbite est entièrement ou en majeure partie au-delà de celle de la planète Neptune.
Pluton la planète naine est officiellement le premier objet transneptunien à avoir été découvert, mais c'est la découverte de (15760) 1992 QB1 qui a déclenché la recherche d'autres objets transneptuniens par la suite. Ces dernières années, près de 1200 nouveaux objets transneptuniens ont été recensés. En novembre 2001 fut découvert Varuna, un astéroïde de la ceinture de Kuiper d'environ 1 000 kilomètres de diamètre. En juillet 2001 on découvrit Ixion, un plutino d'environ 1 055 km de diamètre. Un peu plus d'une année plus tard, en octobre 2002 un objet plus massif qu'Ixion a été repéré (Quaoar, 1 280 km), et en février 2004, un objet encore plus grand, Orcus, a été également découvert.

Les plus grands objets suivent typiquement des orbites inclinées tandis que les objets plus petits sont regroupés près de l’écliptique. À l’exception de Sedna, tous les grands objets (Éris, Makemake, Haumea, Charon et Orcus) se caractérisent par une couleur neutre (l'index infrarouge V-I < 0,2) alors que les objets plus petits (Quaoar, Ixion, 2002 AW197 et Varuna), comme la grosse majorité du reste de la population, sont plutôt rouges (V-I 0,3-0,6). Cette différence laisse à penser que la surface des grands transneptuniens est couverte de glaces qui recouvrent les couches plus sombres et plus rouges.



-Les planètes naines sont des planètes qui sont des corps céleste qui sont en orbite autour du Soleil (ce qui exclut donc les satellites) à une masse suffisante pour que son attraction propre l’emporte sur ses forces de cohésion interne, de telle manière qu’il soit en équilibre hydrostatique : en d’autres termes, une planète doit être pratiquement sphérique ! A « nettoyé » le voisinage de son orbite : autrement dit, tout corps passant au voisinage est soit capturé, soit chassé, soit placé en résonance. Il n’existe pas d’autre corps semblable se déplaçant sur une orbite voisine.



  
  De nos jours, 5 objets sont des planètes naines : Pluton, Hauméa, Makémaké, Eris et Cérès. Toutes ces planètes sont des objets transneptuniens à l’exception de Cérès vu que celle-ci se trouve dans la ceinture d'astéroïdes située entre les orbites de Mars et Jupiter. Les objets connus les plus susceptibles d'être ajoutés à cette catégorie de « planète naine » sont : Charon, 2007 OR10, 2002 Ms4, Quaoar, Orcus, Sedna, et Salacie.


Voila pour cette présentation, je reviendrais en détails sur quelques planètes naines et objets transneptuniens...

   

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Avr - 13:53 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 14:34 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

Vivement la suite  Okay
_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Orlare
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2013
Messages: 4 087
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 14:36 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

Merci Sisyphe. J'ai hate de lire la suite.
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 14:46 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

Merci

Je commencerai par Pluton en premier...
_________________
Revenir en haut
Tigress White
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 1 323
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 18:10 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

Merci Sisyphe pour ça!
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 15:28 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

 Pluton : La Naine de Glace

 


 
Découverte par hasard, en 1930, par Clyde Tombaugh. Avec une magnitude de 19 et donc peu brillante. Pendant 76 ans ce corps a été considéré comme une planète mais le 24 Août 2006 l'assemblée générale de l'Union astronomique internationale (UAI) a décidé à Prague de déchoir Pluton de son statut de planète, ramenant à huit le nombre de planètes du système solaire. Pourquoi Pluton a-t-elle été exclu ?



 

Michael E. Brown chercheur à l’institut californien de technologie CALTECH après une série d’étude a supprimé Pluton de la liste, réduisant à 8 le nombre de planètes du système solaire. Pluton petite planète glacée et isolée n’avait aucune chance d’être une planète, pour lui elle devait être supprimée et elle l’a été. Pluton a toujours été considérée comme une planète à part. C’est la plus petite avec toute proportion gardée la plus grosse « lune » Son orbite est la plus inclinée de toute et la plus excentrée. Son orbite est ovoïdale, l’orbite de Pluton l’approche ou l’éloigne du soleil toujours très nettement. Pendant des décennies, telle une aiguille dans une botte de foin elle avait échappée à la science, Neptune la 8eme planète du système solaire fut découverte en 1846 et les astronomes du début du siècle était certains qu’il en existait encore une.


Perceval Lowell lança la découverte de Pluton depuis son observatoire, il pensait qu’une planète inconnue perturber les orbites d’Uranus et de Neptune. Lowell meurt avant de l’avoir découverte mais son assistant Clyde Tombaugh poursuit ses recherches. En 1930, Tombaugh alors âgé de 24 ans photographie un objet en faveur de la thèse de Lowell. Ce résultat est révélé au monde entier et la planète reçoit officiellement le nom de Pluton. Pluton est elle la planète inconnue ? Les experts objectent qu’elle est trop petite et que sa masse est trop faible pour perturber les orbites de Uranus et de Neptune ses voisines géantes. Depuis les astronomes ont depuis prouvé que la fameuse planète inconnue n’existait pas, il s’était basé sur une mauvaise estimation de la masse de Neptune. Si Pluton n’est pas la planète inconnue, est-elle néanmoins une planète ?




 

Une planète est d’abord quelque chose qui ère dans le ciel, c’est à dire qui est en mouvement par rapport aux étoiles, pour les grecs la lune était une planète, le soleil aussi mais pas la Terre. Bien sur quand on a su que la Terre tournait autour du soleil et la lune autour de la Terre cette définition a évolué : la Terre est devenue une planète, le soleil et la lune ont été éliminée de la liste, il en restait donc 6 puis on a découvert Uranus, Neptune donc 7 et 8. On pensait que Pluton plus petite que la lune était de la taille de Mars, c’est ainsi un jour que Tombaugh a découvert la « 9eme planète » Personne ne sait poser de question, ne sachant pas nommé cette petite boule étrange et isolée, elle a donc été une planète. Très éloignée du soleil, Pluton doit son nom au dieu romain des ténèbres. Au moment ou elle est le plus proche de la Terre, elle en ait encore à 4,3 milliards de kilomètres, son diamètre est de 2390 kilomètres soit la moitié des Etats-Unis, sa révolution autour du soleil dure 248 ans, un jour sur Pluton est l’équivalent de 6,4 jours sur Terre et un homme de 68 kg sur Terre en pèserait seulement 5 sur Pluton !


La technologie actuelle nous renseigne peu sur la surface de Pluton. Pluton est très difficile à observer même avec le télescope spatial Hubble, on obtient une image de quelques pixels seulement, à certains endroits elle est noire comme du charbon, à d’autres, elle scintille comme de la neige. Même à distance, les experts peuvent mesurer sa composition, les parties brillante de son sol serait composé de 3 sortes de glaces : du monoxyde de carbone, du méthane et de l’azote. Les zones sombres doivent être des rochers, surement des silicates un peu comme les rochers chez nous, il y’a donc du silicone et de l’oxygène dedans. Sur Pluton, un promeneur découvrirait un endroit très sombre malgré la neige, Pluton est 34 fois plus éloigné du soleil que la Terre, cela signifie que la lumière qui l’atteint est 1000 fois moins forte. C’est un peu comme ci que l’on se trouvait la nuit sous la faible lueur d’un réverbère, on arrive à lire mais ce sera plus facile avec une torche frontale. Son éloignement du soleil en fait l’un des lieux les plus froids du système solaire avec une température de -195° !



La gravité sur Pluton est beaucoup plus faible que sur Terre, en raison de sa petite taille et de sa densité. Par contre si vous aimez l’escalade, sur Pluton ce sera plus facile, exactement le contraire d’ici. Sur Pluton, la gravité est 15 fois plus faible que sur Terre. Les chercheurs rêvent de gratter la surface de Pluton et de recueillir des échantillons, car dans ses roches se cache un pan entier du système solaire. Pluton est intéressante, c’est notre meilleure machine à voyager dans le temps et nous montre comment était notre environnement il y’a 4 milliards d’années, on y trouve le sol le plus ancien du système solaire. Le mouvement des plaques tectoniques sur Terre aspire les vieux matériaux dans le manteau et les volcans les recrachent à la surface, c’est pour sa que la surface de la Terre est plus jeune que celle de Pluton. Pluton est criblée de cratères, ce sont les astéroïdes ou les météorites qui en touchant le sol creusent ses cratères, ces parcelles du système solaire n’ont pas réussi à fusionner pour former une planète. Sur Pluton il y’a ni atmosphère, ni glacier, ni vents, ni pluie donc aucune érosion, on y trouve surtout de nombreux cratères formés par les nombreux impacts.



 

La surface grêlée de Pluton se transforme lorsque son orbite s’approche du soleil, cet apport de chaleur provoque l’évaporation partielle des gaz gelés et donne naissance à une atmosphère éphémère ! Quand Pluton s’éloigne du soleil, les gaz gèlent et retombent au sol. Depuis plus de 75 ans, cet objet éloigné a été considérait comme la 9eme planète. Pourquoi ce petit rocher glacé a-t-il était tellement controversé ? Et pourquoi Pluton a t’elle était exclu du cercle très fermé des planètes du système solaire. La remise en question de son affectation a commencé à CALTECH. Mais l’astronome Michael Brown n’a jamais voulu éliminé une planète, avec le télescope de l’observatoire du mont Palomar qui mesure 121 cm, il cherche un objet de la taille de Pluton au fond du système solaire. Il finit par le trouver en 2005, il découvre un objet plus gros que Pluton avec sa propre lune, tous deux tournants autour du soleil. Celui-ci était en train de regarder des photos prise par le télescope quand il a découverte et d’après les calculs, elle était plus grande que Pluton.



 

Si depuis 75 ans, Pluton est reconnue comme une planète, pourquoi l’objet découvert par Michael Brown ne l’ai pas lui aussi ? Celui-ci a pensé que c’était la 10eme planète en la décrivant longtemps comme tel. Elle est plus massive que Pluton de 27 % et probablement constitué des mêmes matériaux : des rochers à l’intérieur, de la glace à l’extérieur avec une mince couche de givre qui s’évapore pour former une atmosphère éphémère comme sur Pluton, elle a un cycle lunaire de 16 ou 17 jours comme Pluton et sur bien des point, elle se ressemble comme des jumelles, comme si la petite ayant mangé un peu plus que sa sœur était devenue un peu plus grosse. Brown veut l’appeler Xena comme la série télévisée mais c’est Eris la déesse grecque de la discorde qui est finalement choisit. Ce nom est tout à fait approprier parce que cette découverte déclenche une « tempête » dans la communauté astronomique.


La définition du mot planète est âprement discuté, Eris deviendra t’elle la 10eme planète ? Ou tous les objets de la taille de Pluton seront renommés. Le sujet est grandement débattu en 2006 lors de la conférence internationale des astronomes à Prague, et un vote permet pour la première fois de définir scientifiquement le mot planète. Le vote part en faveur de préconiser Pluton et autres objets transneptuniens à une catégorie spéciale. Si la découverte d’Eris et d’autres objets de grande taille dans la ceinture de Kuiper qui ont justifié ce débat parmi les chercheurs. La ceinture de Kuiper est une zone près de Pluton d’une largeur de 5,6 milliards de kilomètres ! On y trouve des centaines d’objets glacés, le premier étant découvert en 1992. Traditionnellement, on croyait qu’à la limite du système solaire, il y avait Uranus et Neptune, les deux géantes gazeuses et que juste derrière traîner Pluton, un peu en bordure de cadre avec tous les objets découverts dans ceinture de Kuiper, on sait maintenant que Pluton est le premier de ces très nombreux objets glacés de petite taille.




 

La conférence de l’Union internationale des astronomes par ce vote définit ainsi le mot planète : c’est un objet sphérique gravitant autour du soleil sans aucun corps sur sa trajectoire. Comme autour Pluton se trouve un grand nombre d’objets de la ceinture de Kuiper, cette définition écarte la définition de Tombaugh. Le règne de Pluton a duré 75 ans mais il est a présent terminé. Notre système solaire est désormais composé de 8 planètes, Pluton et Eris sont classés dans les planètes naines. Les planètes naines sont comme les autres mais elles ont d’autres corps sur leurs trajectoires. Selon la définition Cérès le plus gros astéroïde du système solaire devient aussi une planète naine, on utilise cette terminologie parce que le système solaire renferme plus de chose qu’on ne pensait, c’est comme si qu’on voyait qu’un gratte-ciel et que d’un seul coup, on découvrait toute la ville. Nous avons maintenant une ville entière remplie d’objets célestes. Par son vote, l’Union internationale des astronomes a voulu en finir sur le débat de la définition du mot planète, mais de nombreux chercheurs récusent ces conclusions, certains veulent que Pluton reste une planète. Qu’elle le soit ou non n’a pas tant d’importance, fondamentalement, ce n’est pas un problème scientifique, mais bizarre cette dénomination est devenu un sujet émergeant de l’astronomie.



 

On se demande toujours si Pluton est une planète ou pas, aucune frontière ne dit que d’un côté c’est une planète et pas de celui-là, c’est comme le rapport entre une pierre et un caillou, le besoin de définir ce mot est plus une question sociologique que scientifique. Même si officiellement Pluton n’est plus une planète, son intérêt est intact pour les scientifiques. Pendant que les scientifiques votaient à Prague en 2006, le vaisseau de la NASA New Horizons était déjà en route pour explorer ce monde lointain, il sera le premier vaisseau spatial à atteindre Pluton. L’expédition sur Pluton a changé de but, ce n’est plus cet objet unique mais toute une série qu’il doit étudier. New Horizons doit « rapidement » atteindre Pluton pour étudier son atmosphère car la prochaine occasion ne se présentera que deux siècles plus tard. Pour les scientifiques, c’est une véritable course contre l temps, car quand Pluton s’éloigne du soleil, il commence une saison d’hiver de 62 ans. C’est alors que l’atmosphère de la planète naine gèle et retombe à la surface, si elle retombe trop la recherche chimique perdra de son intérêt, nous voulons connaitre, sa composition, sa température, sa structure, et les vents d son atmosphère. Pour être dans les temps le New Horizons file à plus de 68 000 km/h soit 19 km/s, à cette vitesse, on irait de Los Angeles à New York en 3,5 minutes. New Horizons a dépassé Jupiter en 13 mois seulement mais le système solaire est si vaste qu’il atteindra Pluton le 14 juillet 2015.


Les spécialistes se concentrent sur New Horizons qui file vers Pluton, à bord en plus d’une multitude d’instrument scientifiques, il y’a une urne funéraire avec les cendres de celui qui a découvert Pluton : Clyde Tombaugh mort en 1997 à 90 ans. C’est en envoyant des vaisseaux, des sondes et des télescopes aux confins du système solaire qu’on déchiffre l’univers, grâce à notre technologie et à notre imagination, ces mondes lointains prennent vie pour nous et en les admirant nous avons envie d’approfondir encore les mystères de ces gouffres infinies
_________________
Revenir en haut
kiki girl
Chevalier de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 390
Localisation: sanctuaire
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 15:35 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

très intéressant le sujet
_________________
nolwenn

fans de saint seiya
Revenir en haut
Aries no Kiki
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2013
Messages: 4 438
Localisation: Jamir
Masculin Bélier (21mar-19avr) 虎 Tigre
¤: Réparateur d'armures

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 18:05 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

kiki girl a écrit:
très intéressant le sujet



En effet.
_________________

Trois générations de réparateurs d'armures agrées
Revenir en haut
Tigress White
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 1 323
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 18:38 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

Très intéressant Sisyphe.Beau boulot! Okay
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 19:25 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

     Hauméa  

 

 

 
Haumea est une planète naine (plutoïde) remarquable pour ses 2 satellites Hi'iaka et Namaka, sa taille (plus de 2000 km), sa rotation très rapide (3,9 h environ) et sa densité. Haumea est une planète naine de la ceinture de Kuiper et un plutoïde. Cette planète naine tient son nom de la déesse hawaïenne du même nom de la fertilité et de la naissance

Hauméa fut découvert en 2005 par l'équipe de J. L. Ortiz en 2004 et par celle de Mike Brown du CALTECH aux États-Unis. Le MPC crédite la découverte à l'équipe d'Ortiz, qui fut la première à annoncer l'objet. Sa dénomination provisoire était 2003 EL61. Haumea a une rotation très rapide (moins de 4 h), une forme ellipsoïdale et un albédo élevé causé par des cristaux de glace d'eau à sa surface. On pense qu'il est également le composant principal d'une famille d'objets créés après un impact et qui est responsable de ses caractéristiques inhabituelles. Dans sa plus longue dimension, Haumea mesurerait entre 1 960 et 2 500 km, à peine moins que Pluton et deux fois plus que Cérès, la plus petite planète naine connue. Sa masse atteindrait un tiers de celle de Pluton !


D’après les recommandations de l'Union astronomique internationale, l'objet doit être formellement nommé d'après une divinité liée à un mythe de création. L'équipe de Brown a transmis des noms provenant de la mythologie hawaiienne en septembre 2006 pour 2003 EL61 et ses deux satellites « pour rendre hommage à l'endroit où ces satellites ont été découverts. » Cependant, puisque les découvreurs d'un objet ont généralement le droit de le nommer, et puisque l'équipe d'Ortiz est désormais créditée de celle de 2003 EL61 et celle de Brown de ses satellites, l'UAI en date du 17 septembre 2008 a dénommé 2003 EL61, Haumea, déesse hawaïenne de la fertilité et de la naissance, et les deux satellites, Hi'iaka et Namaka, deux de ses filles. Le même jour, Haumea a été classée en planète naine et en plutoïde.


La présence de satellites autour de Haumea permet de déterminer la masse totale du système à partir de la troisième loi de Kepler. Elle serait de 4,2 × 1021 kg, soit 28% du celle du système plutonien, Haumea comptant pour près de 99% de cette masse ! Haumea tourne sur lui-même en moins de 4 h, plus rapidement que tout autre objet connu dans le système solaire de plus de 100 km de diamètre. En conséquence, il doit être distordu en un ellipsoïde triaxial. Haumea présente de très grandes variations de luminosité, lesquelles ne peuvent être expliquées qu'avec une forme oblongue. Haumea serait l'un des objets transneptuniens connus les plus grands, après Éris et Pluton et devant Sedna, Orcus et Quaoar (Makemake pourrait également être légèrement plus grand). La courte période de rotation de Haumea pourrait avoir été causée à la suite d'un impact avec un autre corps, qui aurait également créé ses satellites. Il se pourrait qu'il ne soit pas le seul corps de la ceinture de Kuiper tournant rapidement sur lui-même. En 2002, Jewitt et Sheppard ont suggéré que Varuna pourrait être également oblong, sur la base de sa rotation rapide.


Selon les observations de son spectre, la surface de Haumea est principalement composée de glace d'eau, à la fois sous les formes cristalline et amorphe. La glace d'eau couvrirait entre les deux-tiers et les trois-quarts de la surface, la composition du reste n'étant pas connue. De la glace d'eau a été détectée sur d'autres transneptuniens, mais typiquement sous sa forme amorphe. La glace cristalline est instable sur plusieurs millions d'années en raison des conditions régnant dans la ceinture de Kuiper ; sa découverte suggère l'existence d'un processus réalimentant périodiquement la surface en glace nouvelle. Une zone sombre et rougeâtre a été identifiée ; elle est plus riche en minéraux et en matière organique que le reste de la surface. La masse volumique de Haumea est évaluée entre 2,6 et 3,3 g/cm³, à partir de contraintes sur sa taille et sa vitesse de rotation (plus l'objet est dense, moins il est oblong). Cette densité suggère qu'il s'agit d'un corps essentiellement rocheux et que la glace n'apparaît essentiellement que sur sa surface. Par comparaison, la masse volumique de Pluton est de 2,0 g/cm³ et celle de la Lune de 3,3 g/cm³.


Haumea est classé comme un objet transneptunien classique, possédant une orbite typique des grands cubewanos : assez excentrique, son périhélie est proche de 35 Ua soit 5 236 000 000 km et son aphélie ( le point de l'orbite d'un objet céleste dans le Système Solaire, où cet objet est le plus éloigné du Soleil c'est à dire par rapport au foyer de l'orbite) atteint 51 Ua  soit 7 629 600 000 km. Il présente également une inclinaison significative (environ 28 °) Haumea s'est trouvé à son aphélie en 1991. Son prochain passage au périhélie se produira en 2133. L'orbite d'Haumea a une excentricité légèrement plus grande que les autres membres de sa famille.


Haumea est actuellement (2007) situé non loin de son aphélie, qu'il a atteint en 1991, à plus de 50 Ua du Soleil ; il reste cependant très brillant, à cause de sa taille et de son albédo. Sa magnitude absolue atteint 0,44. La forte inclinaison de Haumea, ainsi que sa situation actuelle loin de l'écliptique et près de son aphélie (où sa vitesse orbitale est la moindre), permet de comprendre pourquoi cet objet ne fut découvert que récemment, malgré sa forte luminosité : la plupart des programmes de recherche d'objets transneptuniens se concentrent sur les régions proches de l'écliptique.



 Hi’iaka : Satellite d’Haumea  

 

 

 
Hi'iaka ou Haumea I est un satellite naturel de la planète naine Haumea, découvert en janvier 2005. Jusqu'au 17 septembre 2008, il était dénommé S/2005 (136108).Hi'iaka est un petit corps d'environ 310 km de diamètre. Il orbite autour de Haumea en un peu plus de 49 jours, sur une orbite quasi-circulaire à la distance de 49 500 km. Le spectre de la surface du satellite présente les caractéristiques de la glace d'eau. Il fut vraisemblablement formé après l'impact de Haumea avec un autre corps. Hi'iaka et Namaka furent découverts à la suite de plusieurs observations réalisées entre le 26 et le 30 janvier 2005 par l'équipe de Mike Brown à l'aide du télescope à optique adaptative de l'observatoire Keck.


 Namaka : Satellite d’Hauméa  

 

 

 
Namaka ou Haumea II est un satellite naturel de la planète naine Haumea, découvert en 2005. Jusqu'au 17 septembre 2008, il fut dénommé S/2005 (136108).Namaka est un petit corps d'environ 170 km de diamètre. Il orbite autour de (136108) Haumea en un peu plus de 34 jours, à la distance de 39 300 km.
La masse de Namaka serait de 0,2% celle de l'objet autour duquel il tourne, soit environ 8×1018 kg. Il est possible que ce satellite fût formé tout comme Hi’aka après l'impact de Haumea avec un autre corps céleste, une hypothèse étayée par l'existence d'une famille de petits objets partageant des éléments orbitaux de Haumea.


Voila pour Haumea et ses satellites, la prochaine planète naine que j’aborderais sera MakéMaké…
_________________
Revenir en haut
Tigress White
Chevalier d'or

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2014
Messages: 1 323
Localisation: France
Féminin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 8 Mai - 19:20 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

Très intéressant aussi!
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 15:06 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

 MakeMake  

 

 

 
Makemake est la troisième plus grande planète naine connue. Elle fut découverte en 2005 par Michael E. Brown, Chadwick Trujillo et David Rabinowitz du CALTECH. Cette planète naine n'a aucun satellite connu, ce qui la différencie des autres planètes naines de la ceinture de Kuiper. Cette planète naine possède le nom d'une divinité de la création. MakéMaké est, en effet, le Dieu créateur dans le panthéon traditionnel de Rapa Nui sur l'île de Pâques.

À partir de 2009, Makemake est à une distance de 52 unités astronomiques soit 7, 780 milliards de kilomètres du Soleil. Makemake a une orbite très similaire à celle de Haumea : très inclinée de 29 ° et une excentricité modérée d'environ 0,16. Néanmoins, l'orbite de Makemake est légèrement plus éloignée du Soleil, à la fois du demi-grand axe et du périhélie. Sa période orbitale est de près de 310 ans, comparée aux 248 années pour Pluton et 283 années pour Haumea. Makemake atteindra son aphélie en 2033. Alors que Haumea, lui, l’a déjà atteinte en 1992. Son diamètre est d'environ trois quarts de celui de Pluton. Sa température moyenne très faible (environ 30 K (-243,2 ° C)) signifie que sa surface est recouverte de méthane, d'éthane et, éventuellement, les glaces d'azote !


Makemake est classé comme un objet classique de la ceinture de Kuiper, ce qui signifie que son orbite se trouve assez loin de Neptune et est restée stable depuis la naissance du système solaire. Le 31 mars 2005, date de la découverte de Makemake et le 24 août 2006, Makemake n'avait pas de statut particulier hormis celui d'objet de la ceinture de Kuiper. À partir du 24 août 2006, il fut avec Haumea un candidat possible à la nomination de planète naine.Le 24 août 2006, l'Union astronomique internationale a annoncé une définition formelle des planètes, ce qui a établi une classification tripartite pour les objets en orbite autour du Soleil : les "petits corps du système solaire" étaient les objets trop petits pour que la gravité ait pu donnée une forme arrondie ; les planètes naines sont donc les objets assez gros pour être arrondis, mais qui sont trop excentriques.



Selon cette classification, Pluton, Eris et Cérès ont été reclassés comme planètes naines. Le 11 juin 2008, l'UAI a précisé ce système de classification en créant une sous-classe de planète naine, les Plutoïdes, spécifiquement pour les planètes naines trouvées au-delà de l'orbite de Neptune. Eris et Pluton sont donc plutoïdes, tandis que Cérès n'en fait pas partie étant donné que celle-ci se trouve entre Mars et Jupiter. Pour être considéré comme un plutoïde, un objet doit être exceptionnellement lumineux (avec une magnitude absolue de +1 ou moins) ce qui signifie que seuls Makemake et Haumea étaient susceptibles d'y être inclus. 



 

Mais le 11 juillet 2008, l'UAI a inclut Makemake dans la classe des plutoïdes, ce qui en fait officiellement une planète naine et un plutoïde, aux côtés de Pluton et Eris. La taille de Makemake n'est pas encore connue exactement, mais les premières mesures l'estiment entre 50 et 75 % de la taille de Pluton, soit entre 1 200 et 1 900 km de diamètre. Il semble être similaire en taille à Haumea, bien que légèrement plus lumineux, ce qui en fait l'un des objets de la ceinture de Kuiper les plus grands jamais détectés, après Éris et Pluton.La surface de Makemake ressemble en tout point à celle de Pluton. Le spectre infrarouge est marqué par la présence de méthane (CH4), comme sur Pluton et Éris. Sa présence, plus importante même que sur Pluton, suggère que Makemake pourrait avoir une atmosphère ne se révélant qu'au passage au périhélie, donc éphémère.


La présence de méthane et probablement d'azote suggère que Makemake puisse avoir une atmosphère passagère semblable à celle de Pluton près de son périhélie. L'azote est le composant dominant de l'atmosphère. L'existence d'une atmosphère fournit aussi une explication naturelle à l'épuisement de l'azote :



Vu que la gravité de Makemake est plus faible que ceux de Pluton, Eris et Triton, une grande quantité d'azote a été probablement perdue via l'évasion atmosphérique ; le méthane étant plus léger que l'azote, mais a une pression de vapeur significativement inférieure aux températures répandues à la surface de Makemake (-235° à -238° environ), qui gêne son évasion ; le résultat de ce processus est une abondance relative de méthane. Aucun satellite n'a été détecté autour de Makemake jusqu'à maintenant. Cela contraste avec les autres grandes planètes naines, qui possèdent toutes au moins un satellite : Eris a Dysnomie, Haumea a Hi'iaka et Namaka et Pluton a Charon, Hydra et Nix. Entre 10% et 20% de tous les objets transneptunien sont susceptibles d'avoir un ou plusieurs satellites. Puisque les satellites offrent une méthode simple de mesurer la masse d'un objet, le manque de satellite rend plus difficile l'obtention d'un chiffre précis pour la masse de Makemake.


Voila pour MakeMake, la prochaine que j’aborderais sera Eris…
_________________
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 18 Mai - 16:17 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

 Éris

 


 
Éris est la plus grande planète naine connue du système solaire et le neuvième plus grand objet orbitant directement autour du Soleil. Éris est l'objet transneptunien le plus grand connu à ce jour, mesurant entre 2 400 et 3 000 km de diamètre et 27 % plus massif que Pluton. Éris est un objet épars, un objet transneptunien situé dans une région de l'espace au-delà de la ceinture de Kuiper. Il possède un satellite naturel, Dysnomie. Ils sont actuellement situés à environ 97 ua du Soleil (soit plus de 14 milliards de km), environ trois fois plus loin que Pluton. C'est la planète naine la plus éloignée du Soleil.

Éris fut observée en 2003 par l'équipe de Michael E. Brown du CALTECH, mais ne fut pas identifiée avant le 5 janvier 2005. Elle porte le nom de la déesse grecque Éris. Sa taille la fit qualifier de dixième planète du système solaire par ses découvreurs, entre autres. Cette qualification, ainsi que la perspective de découvrir d'autres objets similaires par le futur, a motivé l'Union astronomique internationale (UAI) à définir le terme « planète » pour la première fois de façon formelle. Selon cette définition, approuvée le 24 août 2006, Éris fut désignée comme étant une planète naine, ainsi que Pluton et Cérès. En juin 2008, l'UAI a décidé de classer Éris dans la catégorie des plutoïdes comme Pluton.


Le diamètre d'Éris a été évalué à 2 400 km à l'aide d'images prises par le télescope spatial Hubble. La luminosité d'un objet dépend à la fois de sa taille et de son albédo. À plus de 14 milliards de kilomètres de distance, un objet possédant un diamètre de 3 000 km aurait un diamètre angulaire de 40 milliarcsecondes ce qui est mesurable par Hubble grâce à des techniques de traitement d'image sophistiquées. Selon Hubble, Éris n'est que 4 % plus grand que Pluton, avec un diamètre de 2 397 ± 100 km (Pluton mesure 2 306 km de diamètre). Son albédo serait de 0,86, ce qui en ferait l'objet le plus brillant du système solaire après Encelade, le satellite de Saturne. Son albédo élevé pourrait être causé par sa surface glacée, réalimentée par les fluctuations de température selon que l'orbite excentrique d'Éris l'amène plus ou moins près du Soleil.



 

En 2007, une série d'observations des plus gros transneptuniens par le télescope spatial Spitzer a donné à Éris un diamètre égal à 2 600 km. Selon ces données, l'estimation de Hubble est la plus basse possible et le diamètre d'Éris dépasserait probablement celui de Pluton de 13 %, peut-être même jusqu'à 30%. Des observations antérieures, basées sur le rayonnement thermique d'Éris à la longueur d'onde de 1,2 mm, où la luminosité de l'objet ne dépend que de sa température et de sa superficie, indiquent un diamètre de 3 000 km, soit un tiers plus grand que Pluton. Si l'objet tourne rapidement sur lui-même, distribuant sa chaleur plus efficacement et résultant en une température de 23 à 24 K (-250 à -249 °C !), le diamètre serait dans la partie haute de cette fourchette (vers 3 090 km) ; s'il tourne lentement, la surface visible serait plus chaude (environ 27 K, soit -246 °C) et son diamètre serait dans la fourchette basse (2 860 km, impliquant un albédo de 0,6 similaire à celui de Pluton, cohérent avec sa signature spectrale).


L'incohérence apparente entre les résultats du télescope Hubble (2 400 ± 100 km) et ceux de l'institut de radioastronomie millimétrique ci-dessus (3 000 ± 370 km) n'est pas expliquée. Michael Brown l'explique par une magnitude absolue légèrement inférieure que celle supposée par Bertoldi. Selon l'institut Max-Planck de radioastronomie, le rapport entre l'albédo bolométrique (représentant l'énergie réfléchie totale et utilisée dans la méthode thermique) et l'albédo géométrique (représentant la réflexion dans une longueur d'onde visible et utilisée avec Hubble) n'est pas connue avec précision ; en elle-même, cette incertitude pourrait expliquer l'écart mesuré. La masse d'Éris est environ 27 % plus grande que celle de Pluton (sur la base de la période de sa lune Dysnomie, 15,774 jours).


Éris a été observée spectroscopiquement par le télescope de 8 mètres Gemini North à Hawaii le 25 janvier 2005. L'analyse infrarouge de l'objet a révélé la présence de glace de méthane, indiquant que la surface d'Éris semble être similaire à celle de Pluton. Il s'agit du troisième objet de la ceinture de Kuiper sur lequel du méthane est détecté, après Pluton et sa lune Charon (Triton, le satellite de Neptune, semble être d'origine similaire aux objets de la ceinture de Kuiper et possède également du méthane à sa surface).



 

Cependant, à la différence de Pluton et Triton, Éris semble être de couleur grise. La couleur rougeâtre de Pluton est probablement due à des dépôts de tholin sur sa surface, assombrissant celle-ci et augmentant sa température et donc l'évaporation des dépôts de méthane. En comparaison, Éris se situe assez loin du Soleil pour que le méthane se condense sur sa surface même là où son albedo est faible. Cette condensation uniforme sur toute la surface recouvrirait les dépôts de tholine rouge. Du fait de son orbite, la température de surface d'Éris varie entre 30 et 56 K (-243 °C et -217 °C). Le méthane étant très volatil, sa présence indique qu'Éris a toujours demeuré dans une région lointaine du système solaire où la température est suffisamment froide (-243 °C) ou qu'il possède une source interne de méthane pour compenser la perte de gaz hors de son atmosphère. Ces observations contrastent avec celles d'un autre objet de la ceinture de Kuiper, Haumea, qui possède de la glace d'eau mais pas de méthane.


Éris est actuellement située à 97 UA du Soleil, presque à son aphélie et, mis à part quelques comètes à longue période, est un des objets le plus éloigné que l'on connaisse dans le système solaire. Cependant, avec un demi-grand axe de 67,669 UA, ce n'est pas l'objet non cométaire dont le périhélie est le plus lointain, ni l'objet non cométaire possédant la révolution la plus longue. Ce « privilège », restant dans l'état actuel de nos découvertes la propriété de 2000 OO67. On connait en 2007 une quarantaine d'objets transneptuniens qui sont actuellement plus proches du Soleil qu'Éris mais possèdent un demi-grand axe plus grand, comme Sedna, 2000 CR105 ou 1996 TL66. Éris devrait atteindre son prochain périhélie le 6 mars 2258.
Le périhélie d'Éris, à environ 37,8 UA, la met à l'abri de l'influence de Neptune (situé à 30 UA du Soleil). Par comparaison, Pluton et les autres plutinos suivent une orbite moins excentrique et inclinée et liée à Neptune par résonance orbitale. Du fait de cette orbite, Éris est probablement un objet épars. Ces objets auraient été formés dans la ceinture de Kuiper et éparpillés par Neptune alors que le système solaire se formait. Bien que sa forte inclinaison soit atypique parmi les objets épars connus, les modèles suggèrent que les objets originellement situé sur le bord interne de la ceinture de Kuiper furent éparpillés sur des orbites plus inclinées que les objets de la ceinture externe.


La magnitude apparente d'Éris est actuellement d'environ 19, ce qui la rend détectable par certains télescopes amateurs. Elle ne fut pas découverte avant 2005 à cause de sa forte inclinaison : la plupart des recherches pour les gros objets transneptuniens se concentrent sur le plan de l'écliptique, où la plupart du matériau du système solaire est situé. Éris se trouve actuellement dans la constellation de la Baleine. Elle se trouvait dans le Sculpteur de 1876 à 1929 et dans le Phénix d'environ 1840 à 1875. En 2036, elle entrera dans les Poissons et en 2065 dans le Bélier. Après cette date, elle passera dans l'hémisphère céleste nord : en 2128 dans Persée et en 2173 dans la Girafe où elle atteindra sa déclinaison nord maximale. Du fait de son inclinaison, Éris ne traverse que quelques constellations du Zodiaque.


Éris et Dysnomie  

 

 

 
Les astronomes qui ont découvert la nouvelle « planète » du Système solaire ont fait aussi une annonce étonnante : Elle possèderait une lune, nommée Dysnomie. Le satellite nouvellement découvert fait environ 250 km de diamètre et est 60 fois plus faible qu'Éris. Il est à 15 milliard de kilomètres du Soleil, soit environ trois fois plus loin que Pluton. Les scientifiques pensent que le satellite d'Éris s'est formé quand des objets de la Ceinture de Kuiper se sont heurtés entre eux. Le satellite a été repéré pour la première fois par le télescope de 10 m de l'Observatoire W.M. Keck d'Hawaii le 10 septembre 2005.
_________________
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 19:18 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

 Varuna  

 

 

 
Varuna est un objet de la ceinture de Kuiper, les estimations pour la taille de Varuna ont varié de 500 à 1 060 km. Les deux plus récentes estimations de Spitzer sont plus proches des 500 km. Cette estimation provient de mesures optiques et thermiques. Varuna est l'un des dieux les plus importants du panthéon du védisme et de l'hindouisme. Il est le gardien de l'ordre du monde, dieu des lois et des châtiments, maître du cosmos. Varuna a été découvert le 28 novembre 2000 par une équipe de l'Institut d'astronomie d'Honolulu dans le cadre du projet Spacewatch découverte par Robert S. McMillan. C'est par l'examen de clichés pris au foyer du télescope de 0,9 m de l'observatoire de Kitt Peak, en Arizona, qu'une équipe de l'Institut d'astronomie d'Honolulu menée par David Jewitt a détecté le déplacement d'un objet de magnitude +20, mouvement beaucoup trop lent pour être mis en évidence par les logiciels travaillant en temps réel sur les données de l'instrument.


Elle fut considérée comme un évènement à l’époque. Ce fut la première fois qu'un objet de diamètre supérieur à Cérès était observé dans cette région de l’espace. À ce point que les médias parlèrent à l'époque d'une 10e planète, et que le Minor Planet Center. Mais la gloire de Varuna fut éphémère, quelques mois après, on découvrait Ixion, surpassant Varuna en taille (actuellement, on estime toutefois que le diamètre d'Ixion avoisine seulement 760 km).
Varuna est classé comme un objet transneptunien suivant une orbite quasi-circulaire avec un demi-grand axe d’environ 6 432 800 000 km (43 Ua), comparable à celui de Quaoar, mais plus incliné. Sa période orbitale est de 283 années terrestres, similaire à celle de Quaoar. À 43 UA, Varuna est libre de toute perturbation importante de Neptune.
Peu de choses sont connues sur Varuna. Sa période de rotation est d'à peu-près 3,17 heures (ou 6,34 heures, selon que la courbe d'intensité lumineuse est à pic simple ou double). Sa densité est approximativement de 1 g/cm3 (environ celle de l'eau), ce qui pourrait signifier que ce n'est pas un corps entièrement solide. Sa désignation provisoire était 2000 WR106.


 Ixion

 
 


 
Ixion est un objet de la ceinture de Kuiper, plus précisément de la famille des plutinos découvert le 22 mai 2001 au télescope Blanco de 4m du Chili par une équipe de l'Observatoire Lowell. Il a été nommé d'après Ixion, fils d'Antion et de Périmèle, est un Lapithe. De l'union d'Ixion et de Néphélé sont issus les centaures. Sa désignation temporaire fut 2001 KX76. Des résultats spectroscopiques indiquent que sa surface est un mélange de carbone et de tholine qui est un polymère formé par l'irradiation de clathrates d'eau et de composés organiques tels le méthane ou l'éthane. Un planétoïde encore plus grand que Varuna a été découvert à 6,4 milliards de kilomètres du Soleil, dans le cadre du Deep Elliptic Survey de la NASA. La taille de cet objet, baptisé 2001 KX76, surpasserait les 1 200 km de Charon, la lune de Pluton. Ce qui en ferait le plus gros objet transneptunien connu à ce jour (excepté, le cas particulier de Pluton bien sûr).  
_________________
Revenir en haut
Mercure
Chevalier d'argent

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 842
Localisation: France
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 28 Mai - 15:44 (2014)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens Répondre en citant

Très intéressant merci.
_________________
Vous n'avez de maître que celui que vous reconnaissez comme tel
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:41 (2016)    Sujet du message: Planetes Naines & Objets Transneptuniens

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> Ω Espace membres Ω -> DISCUSSIONS GENERALES -> Astronomie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze