Saint Seiya Omega Index du Forum

Saint Seiya Omega
Le forum officiel consacré à la suite de Saint Seiya : Omega.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint Seiya Le Manga : La Naissance du Mythe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> L'univers de Saint Seiya -> La série originale -> manga
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 19:40 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya Le Manga : La Naissance du Mythe Répondre en citant

 Saint Seiya Le Manga : La Naissance du Mythe

  


  
-10 septembre 1986, date clé au pays du soleil levant, alors qu’on aurait pu penser à une journée ordinaire comme il en existe tant d’autres cette fois-ci ce ne sera pas le cas, les mangas tel que Dragon Ball, Hokuto no Ken, City Hunter et autres mangas connues de cette époque continuent leurs cycles, seulement un homme publie le premier tome d’une série qui deviendra culte, un des mangas les plus connus et reconnus de tout le microcosme du manga en général. Un homme de 32 ans connus timidement en Europe ayant enchainé une carrière en demi-teinte avec des échecs comme Otokozaka et des succès comme Ring ni Kakero, échecs comme succès, le jeune mangaka en a tiré des leçons et des idées qui l’auront aidé à peaufiner son concept final, cet homme c’est Masami Kurumada. Né le 6 Décembre 1953 à Chūō-ku à Tokyo, le jeune Masami Kurumada se passionne très vite par les mangas, les mangas d’Hiroshi Motomiya et de Mitsuteru Yokoyama seront ses principales influences. Après plusieurs concours à 21 ans, il commence sa carrière dans l’hebdomadaire Shônen Weekly Jump. En 1974 il a fait ses « vrais » débuts de mangaka : il a commencé par dessiner Suke ban Arashi. C’est ainsi que Masami Kurumada a entamé sa longue carrière. C'est en 1986 que la consécration débute avec son plus gros succès avec le manga Saint Seiya. L’engouement fut immédiat touchant notamment un très large public. Très vite le manga atteint les 5 millions d’exemplaires vendus. C’est une véritable « Saint Seiya Mania » tant au Japon, qu’en Europe, en Amérique, un succès mondial. 


  

-Au fil des années, le manga de Masami Kurumada revit à travers les différentes adaptations télévisées (Lost Canvas et l’original, Asgard) et diverses dérivés tel que Saintia Sho, Gigantomachia avec notamment des dérivés de très grande qualité comme G, Lost Canvas dont un dérivé comme Oméga de qualité exécrable et raté que je ne parlerais pas ici
parce qu’on a temps à parler avec le manga original qu’on n’a pas le temps de s’embêter avec des conneries. 28 tomes pour une saga qui revient sur l'astronomie, l'astrologie, les mythologies. Une œuvre riche et bien fournit mais ce n'est pas le seul détail car les combats époustouflant de Seiya et de ses compagnons d'armes ont forcé l'admiration d'un jeune public. Saint Seiya a donné une suite officielle qui est Next Dimension et 6 films (Abel, La pomme d’or, Lucifer, Asgard, Tenkai et Legend of Sanctuary)



  

-C’est bien beau de dire que c’est bien mais qu’aborde Saint Seiya : Au Japon, 10 jeunes orphelins sont recueillis par Mitsumasa Kido pour une unique raison: Saori sa fille mais également réincarnation de la déesse Athéna. Ces jeunes gens vont devoir devenir des chevaliers car une menace pèse sur la jeune fille. Une menace qui se trouve dans Sanctuaire, le Grand Pope chef des 88 chevaliers a déjà tenté par le passé de tuer Athéna alors qu'elle n'était qu'une enfant. Envoyés dans différents endroits du globe, chacun des enfants animés d’une volonté personnelle pour obtenir l’objet de leurs désirs : une Bronze Cloth et un enseignement nécessaire qui leur permet de maîtriser des techniques ancestrales et leurs cosmos. Après avoir prouvé de quoi ils étaient capables, les 10 nouveaux Bronze Saints reviennent disputer un tournoi pour remporter une Gold Cloth la plus puissante armure de l’ordre de la chevalerie laissée vacante... Un évènement inattendu se produit et la Gold Cloth est volée... Seiya de Pégase, Hyoga du Cygne, Shiryu du Dragon, et Shun d'Andromède tenterons de récupérer la Gold Cloth des mains d’Ikki du Phénix. Cette amitié ne se brisera plus jamais face à des ennemis de plus en plus puissants à travers 3 arcs : Sanctuaire, Asgard, Poséidon et Hadès. L'aventure des Bronzes Saints va les conduire dans divers combats pour combattre les dieux…


  

-Kurumada écrit un scénario au cours duquel : la mythologie grecque, l'astronomie et autres croyances et religions prend une grande majeure aidé en plus de la légende de l'Hypermythe (le cœur même d’une œuvre comme Saint Seiya qui explique du début de l’univers à nos jours et narrant les diverses batailles etc…): Chaque Saint (Bronzes, Silver, Gold) possède une constellation bien spécifique et des techniques qui sont pour la plupart associées à la constellation. La mythologie grecque donne à Kurumada la compléxité des histoires de Saint Seiya grace à divers personnages mis en scène dans le manga, on peut noter le combat entre Shiryu et Argol. Masami Kurumada crée une œuvre à la fois riche et complète.

-Les personnages possèdent des caractéristiques bien spécifiques. Leurs caractérisations permettent de s’attacher plus facilement à l’un d’entre eux, il y’a Seiya qui est impulsif, Hyoga le sentimental, Shiryu qui est le sage, Shun le fragile et Ikki qui est sans pitié. Chaque Saints est caractérisé différemment par les valeurs morales très présentes dans le manga qui régissent chacune de leurs décisions. On peut relever : l’amitié, la seconde chance, le sens du sacrifice, la solidarité, le dépassement de soi, la protection d’autrui au péril de sa propre vie sont autant de vertus que partagent les Bronzes Saints. À travers ces valeurs, ce sont les actions et choix des Bronze Saints qui pourront être expliqués. Chaque attaque, chaque technique est défendue, expliqué et débattu entre le personnage principal et son adversaire mais c’est au spectateur de donner raison à l’un ou à l’autre. Les attaques aussi puissantes ou faibles qu’elles soient des Bronze Saint abattent tous leurs adversaires aussi puissants qu’ils sont grâce à ce qu’ils croient, sans ça les choses peuvent s’avérer bien différente comme Seiya sans Saori dans Abel…. N’importe quel homme qui peut avoir une puissance illimitée, si aucun but ne le fait avancer, il n'est rien. Saint Seiya semble aussi s’inspirer de la Grèce antique dans la puissance verbale des sophistes. Saint Seiya aborde aussi une certaine « évolution » validant que toute action aussi impossible soit elle, demeure possible par le pouvoir de la volonté. Cette volonté débute dans le Colisée (quand Seiya obtient la Cloth de Pégase), figure la plus représentative de l’éducation spartiate : entrainement, volonté, travail, sont la base d’une existence valable et saine. La victoire se mérite en passant par la souffrance. La gloire n’a aucune importance mais le péril et danger valide le mérite de la victoire d’un combat.


-Saint Seiya c’est aussi  l’éternel recommencement dans la quête du pouvoir, sauf que les adversaires (comme les dieux) le font simplement pour eux, dans un but typiquement égoïste. Les Bronze Saints eux, tentent de l’obtenir mais pas pour eux c’est bien pour pouvoir défendre leur déesse et les habitants de la Terre face à des dangers qui sont au fur et à mesure plus importants. Autre point important, et c’est un point intéressant, les Bronze Saints en tant que représentations du bon côté de l’homme font le choix de leur dieu. Il y a cette volonté du monothéisme qui apparait en filigrane dans toute la saga : nos chevaliers ont voué fidélité à Athéna pour la défendre et l’honorer, tous les autres dieux sont repoussés pour leurs diverses idéaux et utopies d’éradiquer l’humanité. Le 7ème sens, un des principes majeur au début du « Sanctuaire » peut être vu comme un l'éveil vers l'absolu et la nature. Quand on prend n’importe quel Bronze Saints au moment de leur réveil au 7ème sens, ils sont pleinement parvenus à l'oubli de soi-même.



  

-Le Sanctuaire est la partie la plus connue du manga et le moment par excellence de Saint Seiya dans la conception des Gold Saints tel que Saga, Camus, Aiolia etc…. et de l’intrigue. Les arcs de Poséidon et d'Hadès sont aussi excellents avec de superbe rebondissement et autres surprises. Asgard ne fait pas partie du manga.

-Pour les dessins les premiers volumes ne sont pas vraiment réussit mais ils s’améliorent au fur et à mesure, les personnages et les armures sont plus travaillés, les détails se multiplient. Kurumada progresse sensiblement sachant que celui-ci possède un style classique des années 70. Il procède par découpage de ses planches, mais en utilisant des doubles pages pour faire les moments important de l’intrigue. Ces chapitres sont conclus par un twist final pour que le lecteur s'oblige à lui-même à lire le prochain chapitre ou tome. Les dessins d’Hadès s’améliore mais reste moyen dans l’esthétique du manga. Mais Masami Kurumada insiste bien sur les Cloths sous des angles différents, il sait par contre très bien représenter les Cloths. L’action est réellement présente, le rythme et l’intrigue sont maitrisés, les combats sont des modèles d’intensité pour les autres mangas du même genre. Hormis les débuts pas vraiment réussis du dessin, aucun autre point noir à relever. Saint Seiya reste encore une œuvre papier très lisible malgré des débuts pas vraiment réussit.



Conclusion : Pour conclure, Saint Seiya prend fin après 28 tomes d'intenses combats, mais continuera une nouvelle à vivre à travers Next Dimension. Avec ses nombreux produits dérivés et ses nombreuses adaptations en anime, longs métrages et autres dérivés (Lost Canvas, G, Saintia Sho etc...) Plus de 20 ans après se création Saint Seiya demeure le manga le plus complet et le plus profond jamais crée à ce jour. Celui-ci demeure toujours aussi populaire et toujours aussi apprécié.
 
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Juil - 19:40 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Esus
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 9 734
Localisation: Another Dimension
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
¤: Mégalomane légendaire

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 20:35 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya Le Manga : La Naissance du Mythe Répondre en citant

Toujours aussi intéressant, même si là tu te répètes un peu, mais ce n'est pas grave, merci pour le travail et le sujet. 
_________________
Prosternez-vous devant votre dieu

Tueur de Pope depuis 1973
Revenir en haut
Sisyphe du Sagittaire
Chevalier divin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2013
Messages: 5 198
Localisation: Sanctuaire
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 20:49 (2014)    Sujet du message: Saint Seiya Le Manga : La Naissance du Mythe Répondre en citant

De rien, oui je me répète mais je ne savais vraiment pas quoi dire sur le manga, vu que j'avais déjà tout dit avec l'anime. Donc ça été plus compliqué mais je l'ai fait juste pour mettre un sujet compléter le topic Manga. 
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:01 (2017)    Sujet du message: Saint Seiya Le Manga : La Naissance du Mythe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Saint Seiya Omega Index du Forum -> L'univers de Saint Seiya -> La série originale -> manga Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Saint Seiya Omega Index du Forum
Le forum de topaze